Patatrap Quest … Ah trappe-moi si tu peux !

Oyé Oyé, un grand monstre a pris le contrôle du château de Patatrap en haut de tour au 1000 miroirs ! Nous avons besoin de vaillants guerriers pour vaincre le grand méchant ! Que dis-je, cinq grands méchants, car il n’y a pas moins de cinq aventures. Qu’importe, s’il faut de vaillants justiciers, alors nous sommes là ! Rien ne nous fait peur.
Des viles vilains, une tour aux 1000 miroirs, une aventure, des héros… Tout cela n’attendait que nous !

Nous avons découvert Patatrap Quest il y a quelques semaines. Nous étions dans une phase « nouveaux jeux ». Chez nous, il y a des périodes où les boîtes de nos étagères ressortent et des périodes full découvertes. Après Karak, nous voulions rester dans le thème des donjons, des monstres et des quêtes. À l’attaque pour Patatrap !



Patatrap Quest
est un opus de Marie et Wilfried Fort, couple reconnu pour la qualité de ce qu’ils offrent à nos enfants, et le tout est joliment illustré par Michel Verdu. Ici, le titre des Space Cow est annoncé à partir de 6 ans (et optimal pour un public de 6-8ans). Il se joue entre 2 et 4 joueurs pour des parties d’environ 20 minutes. 

Premier contact

Première impression en ouvrant la boîte : un peu wooaw je dois dire. Quel matériel ! Les loulous tournaient autour pour comprendre à quoi allait servir la tour aux 1000 miroirs. Les plateaux des héros sont bien finis, prêts à accueillir des jetons et les monstres vaincus, les illustrations des personnages sont très réjouissants, et le tout est bien solide, conçu pour durer.
Tout de suite, on a envie de manipuler, et en particulier de comprendre comment fonctionnent les trappes. La tour et ses miroirs ne sont pas en reste. Bref, tout ceci est très attrayant, ce qui reste quand même très important dans les jeux pour enfants surtout avec l’offre que l’on peut connaître aujourd’hui.

Deuxième étape : lecture des règles… aïe… Si le jeu est assez simple, je ne trouve pas les règles très fluides. Alors peut-être est-ce parce que c’était un vendredi soir, et que j’avais deux enfants qui me spamaient « Comment on joue ? C’est quoi la tour ? Moi je veux être la fée en vert ! Noooon c’est moi le vert d’habitude… Oui mais là, le vert c’est une fiiiiiiillle ! ». Vous voyez ce que je veux dire ? J’ai donc opté l’option Ludochrono, bien aidant, et j’ai repris les règles à plat. Du calme les kids, on y arrive ! 

Les monstres n’attendent pas…

À la différence de Karak, nous ne sommes pas dans un dungeon crawler comme on pourrait potentiellement le penser avec le titre du jeu. Ici, on se déplace en rond autour de la tour centrale de Patatrap et on dévoile des trappes (les cases qui s’ouvrent) pouvant nous donner différentes actions ou équipements. Un peu de mémorisation sera de mise pour se souvenir des trappes intéressantes. Attention il a aussi des trappes qu’il vaut mieux éviter : il est aussi possible de tomber sur le voleur qui nous force à rendre un de notre équipement , ou encore le bouffon qui va nous demander d’échanger deux trappes (dommage si vous aviez tout bien mémorisé !). 

En fonction de la quête du « Grand Méchant », des équipements ou des actions du parcours peuvent être modifiées pour rendre les parties un peu différentes, ce qui offre une légère variabilité bienvenue. Le boss final nécessitera toujours trois blessures pour gagner. Mais chacun a ses points faibles, ce qui vous poussera à récupérer plutôt tel ou tel équipement. Un Vampire n’aime pas l’ail, un Dragon peut se soudoyer avec de l’or, etc. 

Aide de jeu ça rigole pas !

 

Pour avancer, vous lancez d’abord les dés (il existe un pouvoir pour relancer) et vous avancez du nombre de cases indiqué par un seul des deux dés, ou la sommes des deux, ce qui laisse un peu de choix. Vous révélez la trappe où vous arrivez par un système de bascule qui amusera les plus petits : en posant votre personnage, la tuile se relève et dévoile son contenu. Là, si elle est bien en face de vous, pas de problème, vous la voyez parfaitement, et sinon, vous vous servez des petits miroirs de la tour centrale pour voir l’image dans le reflet. Plutôt inutile en réalité … mais si ludique pour les enfants !

Dans Patatrap Quest il faudra donc avant tout se souvenir des trappes afin de pouvoir récupérer le maximum d’objets utiles permettant de vaincre le monstre qui nous attend en haut de la tour de Patatrap. Finalement, on est assez loin d’une aventure comme on pouvait s’y attendre. On est plutôt dans un memory amélioré avec pour objectif de vaincre un monstre. Ceci dit, autant mon grand ne jouerait plus au memory, autant il a beaucoup de plaisir à jouer à Patatrap.

Des réactions un peu différentes

Les enfants prennent beaucoup de plaisir à jouer à Patatrap Quest. Pour le coup, vous pouvez proposer ce jeu à des enfants plus jeunes que 6 ans à mon sens. Tout dépend de ce que vos enfants aiment bien sûr. S’ils peuvent rester 15/20 minutes à une table autour d’un jeu, et qu’ils aiment les jeux qui appellent la mémoire, alors GO ! En plus de la mémoire, des petites touches viennent ajouter leur lot de fun. L’aléatoire lisse les chances et permet les rebondissements. Les enfants adorent manipuler le jeu, récolter leurs objets, vaincre le Grand Méchant. Le gros avantage est qu’ils peuvent y jouer sans adulte. 

De mon point de vue de maman, je le trouve malin en tant que relecture du mémory, et bien adapté à l’âge des enfants. Il sait dynamiser de façon ludique le jeu de parcours et amener cet univers fantasy de façon accessible. Pour le papa, qui a gouté à Karak avant, c’est un peu plus difficile. Il y joue avec nettement moins d’entrain, l’association parcours en rond et memory n’est pas sa tasse de thé malgré la patine thématique.
D’un point de vue professionnel, c’est un jeu qui permet d’entraîner des capacités d’attention pour mettre en mémoire avec beaucoup de fun. Car on ne va pas se mentir, jouer à un memory classique avec un loulou qui n’arrive pas mémoriser ne va pas être une partie de plaisir. Ici, l’aspect attrayant, voire captivant, du matériel et de l’univers peut renverser la vapeur.

Ce que l’on retiendra

En deux mots, Patatrap Quest est un jeu malin, bien pensé pour les enfants, avec un matériel engageant (les trappes qui bougent, les miroirs, la tour en 3D). Il n’en demeure pas moins que c’est un jeu 100% basé sur la mémoire et le hasard avec pour arrière-plan la « quête du Grand Méchant ». Si les adultes seront probablement moins emballés, il ne fait aucun doute que les jeunes seront dans leur jus. Ça tombe bien, le jeu s’adresse à eux, et ils pourront vite le sortir en autonomie.

Patatrap Quest
est bien adapté à un public de 5-8 ans je dirais. Ce qui ne signifie pas que les plus petits ne peuvent pas y jouer : n’oublions pas qu’il y a une part d’anticipation et de planification des tâches, donc si les petits peuvent avoir une bonne mémoire, ils peuvent aussi avoir plus de mal à organiser leurs actions (je prends le matériel, et je vais vaincre le monstre quand j’ai le maximum de matériel par exemple).
Patatrap Quest est accessible au plus grand nombre, mais un conseil, commencez par le Ludochrono qui vous permettra d’avoir l’ensemble des règles en 5 minutes. 

 

   

Laisser un commentaire