Participatif, la sélection naturelle N° 99 du lundi 17 décembre 2018

  

 

separateur-1

N° 99

 

 Salutations ludico-participatives !

► Cette semaine, c’est vraiment la dèche côté nouvelles campagnes ! Je ne sais pas si je me fais une idée ou quoi, mais il me semble quand même que cette année la période pré-fêtes est particulièrement creuse. Il n’y a même pas de ces petits projets aussi sympathiques qu’inattendus qui arrivaient à tirer leur épingle du jeu à cette époque les autres années.

Du coup, comme vous allez le constater, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Dans un sens, c’est tant mieux car cette chronique est la dernière de l’année, avant un repos bien mérité. Nous nous retrouverons donc l’année prochaine, à une date encore incertaine, le 2 ou le 7 janvier. Nous fêterons alors la bonne année, la rentrée, et l’anniversaire de la centième Sélection Naturelle avec un joli jeu-concours ! 

Je vous souhaite, à toutes et à tous, de passer de très bonnes fêtes de fin d’année. Et un peu en avance, je vous présente mes meilleurs vœux de santé et de réussite pour 2019 !

 

Bonne lecture, et à l’année prochaine !

 

 

separateur-1

Évolution des campagnes en cours la semaine passée

 

 

tainted-grail-fall-of-avalon-box-art► fr La campagne pour Tainted Grail : The Fall of Avalon par Awaken Realms a continué à confirmer qu’elle est bien le gros carton de cette fin d’année.
Le rythme de la semaine a varié de 700 à plus de 950 soutiens par jour, les 2.5 millions (de livre sterling !) sont dépassés et le palier des 28 000 (!!) contributeurs vient d’être atteint. Pas mois de 47 stretch goals ont été débloqués incluant une nouvelle campagne complète et une deuxième est en cours d’être ajoutée.

Tainted Grail est désormais sur Kickstarter, à 10 jours de la fin de sa campagne, le 14ème jeu avec le plus grand nombre de backers et le 15ème le mieux financé. Nul doute qu’il finira dans le « Top 10 » (actuellement 2 031 000/40 000 £ et 23 400 soutiens. Fin le 28 décembre).

 

 

set-a-watch-box-art► fr  Plus modeste que la campagne de Tainted Grail, celle de Set A Watch par Boom Boom Games se porte elle aussi, à son niveau, très bien.
115 contributeurs sont arrivés la semaine passée
et le jeu est désormais financé à 4 fois, ce qui a permis de débloquer quelques stretch goals une nouvelle fois exclusifs à cette version française. Tout ceci laisse augurer d’une belle fin sur les derniers jours, avec peut-être à la clé un financement X5 ? (actuellement 10 000/2 500 € et 325 soutiens. Fin le 20 décembre).

 

 

separateur-1

Les projets qui ont le plus attiré mon attention (en bien comme en mal)

 

La semaine dernière j’avais vraiment manqué de temps pour traquer le petit projet sympathique passé inaperçu. Je me rattrape donc un (tout petit) peu cette fois-ci.

 

war-for-chicken-island-boite► fr La campagne de War For Chicken Island par Draco Studios (éditeur mexicain, ça change un peu !) est un reboot, la précédente ayant été annulée le mois dernier. 

Le thème est assez original : sur une petite île paumée au milieu de nulle part, des clans de gallinacés menés chacun par un Grand Poulet (les joueurs donc) vont se mettre sur le bec pour devenir le maître. On a donc à faire à un jeu de stratégie plutôt vachard avec un côté gestion de ressources non négligeable puisque ces dernières sont aussi vitales pour la victoire (elles servent à construire de puissantes machines de guerre) que limitées en quantité. Les mécaniques sont à base de cartes et de dés, le joueur allergique au hasard passera donc tranquillement son chemin.

Les règles sont annoncées comme simples à apprendre et si le jeu est à la base un pur jeu d’affrontement, les stretch goals ont débloqué le (désormais indispensable) mode solo.

La direction artistique est très particulière, avec des illustrations au style disons bien à elles, on aime ou pas, moi j’aime beaucoup et quoi qu’il en soit, cela a le mérite de faire sortir le jeu du lot. À noter : l’illustrateur est également l’auteur (l’inverse fonctionne aussi).

Comme il est désormais habituel de le voir, même pour de petits jeux, les pions on été remplacés par des figurines. Et en l’occurrence j’aurais tendance à dire : tant mieux. Car le style des illustrations un peu spécial que je viens de mentionner se retrouve bien évidemment dans celui des sculptures, ce qui nous donne des figurines bien barrées et bien sympathiques. Une fois toutes peintes, l’ensemble doit avoir de la gueule sur la table.

Cette campagne est à nouveau une preuve qu’un reboot bien mené peut être très profitable. Alors certes, on reste dans du modeste, mais le rythme est stable, à une trentaine de soutiens quotidiens, les 1 300 sont largement dépassés et la campagne est financée à 4 fois et demi, ce qui est déjà très bien. Et il reste une grosse dizaine de jours  avant la fin (actuellement 80 200/18 000 $ et 1 365 soutiens. Fin le 28 décembre).

 

 

paladin-card-protectors-season-3Paladin Card Protectors : Season 3 par NSKN Games 

Il ne s’agit pas de jeu, mais d’une campagne pour une gamme d’accessoires indispensables (si si !!) au joueur soucieux de la durée dans le temps de ses jeux : les sleeves.

Il s’agit de la troisième campagne pour ces sleeves d’un excellent rapport qualité/prix, et d’une excellente qualité tout court. Croyez-moi, on trouve moins bien, mais c’est plus cher.

Autre particularité de cette campagne, sont proposés des formats de sleeves particulièrement exotiques et très difficiles, voire impossibles, à trouver ailleurs. NSKN fait même voter les pledgers pour choisir quelles tailles ils veulent voir NSKN faire fabriquer.

Si les prix des sleeves sont déjà attractifs à la base, ils sont simplement enthousiasmants en passant par le pledge groupé mis en place sur le forum de Cwowd par Expectral. Pas de craintes à avoir pour les non habitués aux pledges groupés, il s’agit là du deuxième PG porté par lui pour les sleeves Paladin (pour la petite histoire, le PG de la saison 2 a représenté à lui seul 10% du nombre de sleeves vendus). 

Si vous avez besoin de protéger vos cartes (et que vous n’êtes pas trop pressé tout de même), penchez-vous sur cette campagne (actuellement 6 300/2 500 € et 210 soutiens. Fin le 20 décembre).

 

 

separateur-1

Ils débarquent cette semaine

 

 Pas mieux que la semaine dernière : rien de détecté.

 

separateur-1

Légende des symboles utilisés

coeur rouge : Désigne les campagnes conseillées par Shanouillette.

coeur bleu : Désigne les campagnes conseillées par Gougou69.

fr : Désigne les campagnes dont tout ou partie des éléments sont en français.

€ : Désigne les campagnes particulièrement intéressantes sur le plan financier.

Attention 2 : Désigne les campagnes que nous déconseillons fortement.

Le lexique du participatif

  • Add-on : (Nom m.) Ajouts optionnels et néanmoins payants proposés au cours de la campagne. Cela peut-être des packs de figurines, des extensions, des dés plus jolis, mais aussi des objets beaucoup plus dispensables tels que des t-Shirts ou des mugs, voire des pin’s (si si !). Dans tous les cas, les sommes collectées par ce biais participent à l’augmentation de la cagnotte et à atteindre les paliers des stretch goals.
  • Backer [bakeur] : (nom m.) Aussi utilisé, « pledger ». Personne qui avance de l’argent pour la réalisation d’un projet dont la campagne est en cours.
  • Box Upgrade : Modifications apportées tout au long de la campagne (souvent dans le cadre des stretch goals) qui permettent d’améliorer la qualité du matériel du jeu (cartes plus épaisses, carton de la boîte plus fort, dés spéciaux, etc…).
  • CAD$ : Dollars Canadiens (cours bien inférieur au Dollar US)
  • Campagne : Période au cours de laquelle le projet est proposé au souscripteurs. Généralement de 2 à 4 semaines, mais cela peut être moins ou beaucoup plus. Cette durée n’est pas anodine et ne doit pas être choisie au hasard par le porteur du projet. En effet, de celle-ci dépend la forme et la dynamique de la campagne.
  • CMoN : Initiales de l’éditeur “Cool Mini or Not”. Afin de briller en société et avoir l’air du mec (ou de la meuf) qui s’y connait, on le prononcera “Simone” (oui, comme la tata du même nom) et on proscrira les “kmone” ou, pire, les “komone”.
  • DPG : Initiales de l’éditeur “Devil Pig Games”.
  • Early Birds [eurli beurdz] : (Nom m.) Rien à voir avec des oiseaux qui arriveraient en avance. Il s’agit d’un nom poétique donné au pledge à prix réduit (généralement quelques dollars) ou avec un bonus proposé parfois aux tous premiers souscripteurs d’une campagne.
  • FdPI : Initiales de « Frais de Port Inclus »
  • KS : Contraction de KickStarter, la plus grosse plate-forme de financement du monde connu.
  • KS Exclu : Acronyme regroupant tout ce qui est proposé lors d’une campagne et qui lui est exclusif. Par exemple, un add-on ou un stretch goal « KS Exclu » ne se retrouvera jamais dans le commerce et ne pourra plus être acquis en dehors de la campagne. Mais certains porteurs de projets ont des notions bien personnelles de la signification du terme « exclusif ».
  • Mougeon : (Nom m.) Race animale grégaire endémique sur Kickstarter, mi-mouton mi-pigeon. Les spécimens qui la compose ont pour particularité d’avoir, au cours de certaines périodes de l’année qui correspondent peu ou prou à la durée des campagnes de financement les plus en vue, une capacité de discernement inversement proportionnelle à la taille de leur compte en banque.
  • Pledge [plèdj] : (Nom m.) Niveau de soutien proposé lors d’une campagne. Par extension, somme d’argent versée pour y accéder.
  • Pledge groupé (ou PG) : (Nom m.) Regroupement des participations de plusieurs soutiens géré par une personne, généralement pour diminuer (parfois drastiquement) les frais de port et après négociation avec le porteur du projet.
  • Pledger : [plédjé] (Verbe) Action de sélectionner un niveau de soutien et d’autoriser le débit de son compte de la somme correspondant en cas de réussite de la campagne.
  • Pledger : [plédjeur] (Nom m.) Voir « Backer ».
  • PnP : Initiales de « Print and Play ». Il s’agit d’un fichier (généralement PDF) gratuit ou payant, permettant d’imprimer les composants du jeu qui s’y prêtent et ainsi de le tester avant la fin de la campagne.
  • Reboot [rebout] : Deuxième (voire plus) lancement d’une campagne qui a précédemment échoué à être financée. En général, le porteur du projet essaie à ce moment là de corriger les erreurs qui ont mené à l’échec, mais pas toujours…
  • Reminder [wemeyndeur] : Option qui vous averti par mail de l’entrée d’une campagne dans ses dernières 48 heures et vous permet ainsi de juger de la pertinence d’y participer. Utile lorsque l’on est pas certain d’être intéressé en l’état en début de campagne.
  • Reprint : Nouveau tirage d’un jeu qui fait parfois l’objet d’une campagne participative.
  • ROW : Acronyme de “Rest Of the World”. Indique l’ensemble des zones géographiques concernées par des frais de port qui n’ont pas été déjà détaillées.
  • SG : Contraction de « Stretch Goals » (voir explication de ce terme).
  • Stretch Goals [strètch golz] : Paliers de financement qui, lorsqu’ils sont atteints, débloquent un ou plusieurs éléments supplémentaires venant généralement enrichir le jeu. Lorsque ces stretch goals sont spécifiques à la campagne et lui resteront exclusifs, on emploie l’expression acronyme de « SG KS Exclus ».
  • UE Friendly : Définit un projet dont le porteur s’est assuré que les colis de son jeu arriveront dans notre boîte aux lettres sans surcoût lié au passage en douane.

separateur-1

   

Laisser un commentaire