My story, la vie c’est comme une boîte de deckbuilding

Vous aimez bien les petites choses rares, un peu exotiques ? My story, nouveau jeu de deckbuilding made in Taiwan, est probablement un de ceux-là. L’auteur du jeu de dés Baaattle Sheep Smoox Chen revient avec un jeu plus adulte, où vous aurez à vivre une vie enrichissante et pleine de bonnes choses (surtout d’un point de vue professionnel : réalisation de projets, changement de profession…), en moins de 60 minutes. Celui qui aura vécu la vie la plus gratifiante une fois arrivé en retraite et qui aura obtenu le plus de points de victoire remportera la partie.

my story jeu ludovox jeu

Le « jeu de la vie » qui propose de prendre son destin en main est connu du jeu de société depuis… eh bien, depuis Destin justement (The game of Life, qui remonte à 1861 dans sa première version !). Depuis, on a pu jouer à CV, The Pursuit of Happiness, voire Infarkt mais finalement assez peu de jeux se frottent à ce thème. Avec My Story, nous avons une interprétation deckbuilding du sujet, ce qui n’est pas pour nous déplaire. 

Writing your own story

Dans My Story, jouer des actions vous coûtera du temps. Après le premier tour, le joueur qui verra son marqueur d’âge le plus proche de 20 ans (c’est-à-dire le plus jeune en fait, enfin dans le jeu hein !) devient le joueur actif et jouera son tour. Il arrive donc que le même joueur joue plusieurs tours de suite s’il dépense son temps soigneusement.
my story jeu
À votre tour, vous jouez les 4 premières cartes de votre pioche devant vous, réalisant leurs effets dans l’ordre qui vous arrange. Ensuite, vous ajustez les jetons Ressources pour indiquer le montant total des ressources que vous pouvez utiliser ce tour. Avant de débuter la partie, chaque joueur aura choisi une des cartes Métier de départ et l’aura placée dans sa zone « CV » à gauche de son plateau personnel. Astuce : Lorsque vous jouerez des cartes durant la partie, si celles-ci montrent une couleur assortie à votre CV, alors vous profiterez d’avantages liées à vos expériences passées. Deuxième effet kiss-cool : plus il y a de cartes dans votre CV, plus vous recevrez de bonus à votre tour !

my story supply
Vous appliquerez aussi la capacité spéciale de votre « Métier » actuel : cela pourrait vous procurer des ressources supplémentaires ou d’autres avantages. Ensuite, vous passerez par la phase “explorer”, où il s’agira pour vous de prendre une carte “Histoire de vie”, “Métier”, “Projet” ou “Réunion” (si vous avez passé 30 ans seulement pour celle-là) qui vous demanderont certaines ressources pour pouvoir être mises dans votre pioche personnelle.

Si vous ne pouvez pas payer en ressources, il est toujours possible de payer en temps (vous pouvez payer jusqu’à 5 ans de votre vie pour payer 5 ressources) en avançant sur la piste de l’âge… et vous rapprochant de la retraite.
Concernant la retraite, My Story a une approche plutôt cool, puisque dès que vous atteignez 50 ans, hop, c’est parti, c’est fini, ou plutôt c’est le début, à moins que ce ne soit le début de la fin, bref, c’est la fin de la partie et c’est déjà pas mal.

my story jeu ludovox

Bref, on change de métiers, on allonge son CV, on termine des projets, on assiste à des réunions fructueuses… Et quand sonne l’heure, on cumule les points apportés par nos cartes Réussites, Histoire de vie, et nos Projets terminés… 

Taiwan Boardgame Design amènera des copies de My story à Essen (32€ – hall 7 stand D 108), et les règles, traduites en français pour vous servir, sont sur la fiche de jeu dès maintenant :

My story, the fiche

Un jeu de Smoox Chen
Edité par Homosapiens Lab
Langue et traductions : Anglais, Chinois
Date de sortie : Essen 2017
De 2 à 4 joueurs 
A partir de 8 ans 
Durée d’une partie entre 45 et 60 minutes 

   

1 Commentaire

  1. Smoox Chen 13/10/2017
    Répondre

    Thanks for the preview! 🙂

Laisser un commentaire