La folie Ashes: Rise of the Phoenixborn

Quand les braves de Plaid Hat Games font une annonce, elle ne passe pas inaperçue. Faut dire, publier des jeux comme Dead Of Winter, Mice & Mystics, ou Summoner Wars, ça permet de se faire une place au soleil dans le coeur des gamers. Pour couronner le tout, on retrouve Isaac Vega à la conception, game designer qui était derrière BioShock Infinite: The Siege of Columbia et co-auteur de Dead of winter qu’on ne présente plus. Et je ne vous parle pas de la belle et talentueuse Fernanda Suarez qui illustre l’ensemble avec panache. 

 ashes-cards_hl9kcm

Les pré-commandes américaines débuteront aujourd’hui sur le site de l’éditeur et on sent bien que la communauté s’excite un peu là-bas. Pourquoi cela ?

Qu’est-ce que c’est que ce jeu ?

Nous sommes dans du jeu de cartes extensible pour deux à quatre joueurs qui ont envie de se casser la binette à coup d’activation de cartes. Rien de révolutionnaire jusqu’ici. Mais là où ça donne envie d’essayer, c’est que Ashes promet de vous faire entrer dans le vif du sujet, dès le début de la partie. Souvent dans ce type de jeu, il y a une lente progression avant de pouvoir envoyer du gros pouvoir qui tâche. Mais là, on peut choisir sa main de départ. Oui. Direct.

 

Le contexte Phoenixborn

Des gros monstres tels que des chimères ont forcé l’humanité à se retrancher derrière des villes fortifiées. Là-dessus, les demi-dieux sont arrivés, ont repoussé ces créatures et libéré les terres humaines. Champagne !

Mais le temps de paix ne dura pas. Une prophétie a annoncé que si un Phoenixborn (un demi-dieu) était capable d’absorber suffisamment de cendres provenant des autres, il pourrait devenir en dieu à part entière et contrôler le monde. Forcément, ça titille. Ajoutez à cela la cupidité des homme pour leur terre, et hop, vous avez la guerre des Cendres.

Les grandes villes se battent désormais entre elles, chacune avec un Phoenixborn à sa tête, et c’est à vous de décider qui s’élèvera et qui tombera en cendres

BCiyFVfDe la carte magique

On a donc des cartes, mais aussi des sets de dés qui vous procureront des ressources pour lancer des sorts puissants dès le début de partie. Ces ressources vous permettront aussi d’invoquer des créatures qui auront leur propre pouvoirs magiques.  pic2479690

Vous aurez trois façons de vous lancer dans Ashes, Rise of the Phoenixborn :

  –   Choisissez un deck pré-construit : la boite d’Ashes livre 6 jeux de cartes pré-construits avec les dés attribués, vous pouvez commencer à jouer immédiatement avec ça.
  –   Construisez votre deck : choisissez parmi plus de 247 cartes et 40 dés. Vos options de compilations seront assez astronomiques.
  –   Drafter : les règles de draft promettent de permettre aux joueurs de construire d’intéressants decks rapidement.

Du draft, des combos, des dés activateurs, du matos sexy, des gros pouvoirs d’entrée de jeu… N’en jetez plus !

 ashes_okcelb> La fiche du jeu

Un jeu de Isaac Vega
Illustré par Fernanda Suarez
Edité par Plaid Hat Games
Pays d’origine : Etats-Unis
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 08/2015
Jusqu’à 4 joueurs
A partir de 13 ans
15 à 30 minutes

   

15 Commentaires

  1. Potus 09/04/2015
    Répondre

    Raaaaaaaaaah…

    Ce jeu arrive pile poil apres que j’ai déménagé mes parents et retrouver mon deck de Magic de 1997!

    Avec une envie de replonger…

    miam

     

  2. atom 09/04/2015
    Répondre

    Hum ça a l’air bien tentant en fait.

  3. mouxounet 09/04/2015
    Répondre

    Haha, depuis le temps qu’il se fait attendre.

    J’avais joué deux parties de playtest.

    C’est vraiment du tout bon, d’autant que c’est la saison pour tapper le carton en terrasse.

  4. atom 09/04/2015
    Répondre

    Et pour une sortie française ? Il y a des infos ?

  5. Micha 10/04/2015
    Répondre

    Neeeeeeeeeeeed 😀

    mais aucune news de trad de filo ou autre…

    ça donne envie de se laisser tenter pas la VO mais les fdp piquent un peu…

    que faire?!! ^^

    • Shanouillette 10/04/2015
      Répondre

      pas de news pour une trad oui, mais peut-être faut-il prendre un peu son mal en patience…?

      • Micha 10/04/2015
        Répondre

        comment ça? un joueur doit vouloir tout et tout de suite, nan? ^^

        • Shanouillette 10/04/2015
          Répondre

          en déballant tes jeux qui sont encore sous cello par exemple. ^-^

          • Micha 10/04/2015

            y’en a pas des comme ça à ma maison :p

  6. Shanouillette 10/04/2015
    Répondre

    haaa je tombe sur l’exception qui confirme la règle ! 😉

  7. atom 18/04/2015
    Répondre

    J’avais raté le mot extensible, cela veux donc dire qu’il faut acheter le jeu plus ces extensions nombreuses sic

  8. Zuton 26/04/2015
    Répondre

    Vraiment tentant !

    L’article mentionne une version 2 joueurs alors que la boîte arbore 2-4 joueurs : est-ce un jeu pour exclusivement 1 contre un et en équipe 2 contre 2 ? (cas de Summoner Wars de mémoire) ? Oubien est-ce qu’on peut y jouer à 3 par exemple ?

    Bien que le texte ne soit pas énorme sur les cartes, Filosofia serait bien inspriré de se lancer dans une VF….

    Règles en anglais ici.

     

  9. Shanouillette 26/04/2015
    Répondre

    En effet, tu as raison, les premières informations parlaient d’un jeu à deux mais il s’agit finalement d’un deux – quatre.

Laisser un commentaire