nations-UP-Ok

Le dé est un cube à pois. Nations : The Dice Game

Nations, le poids lourd édité chez nous par Ystari, s’offre une petite diète (que voulez-vous, la minceur, c’est dans l’air du temps même dans les #j2s !).

Le gros jeu de civilisation de Rustan + Nina Håkansson et Einar + Robert Rosén (avec des noms comme ça, on sait d’où vient le jeu…) revient pour Essen version « dice game », en anglais, français et allemand. C’est peut-être pour être bien sûr qu’on reste dans le même esprit que le jeu de plateau, en tout cas, on nous ressert la même introduction un peu pompeuse :

« Depuis les balbutiements de la civilisation et à travers les grands âges de l’Histoire, l’humanité a participé à l’avènement et au déclin de glorieuses nations, luttant pour la survivance de leurs idées et de leur patrimoine. Ces nations ont veillé à protéger et nourrir les leurs, leur apportant stabilité et prospérité, tandis que la population s’agrandissait. La compétition, parfois guerrière, faisait rage, que cela soit contre les autres nations ou la Nature elle-même. Une nation se doit d’émerveiller le reste du monde de ses grandes réalisations et de construire le patrimoine afin de devenir la plus grande nation de l’histoire de l’Humanité !« 

Game overview

Que nous dit-on de ce petit jeu ? « Nations : Le jeu de dés est un jeu pour 1-4 joueurs qui prend 10-15 minutes par joueur et partage de nombreux concepts avec Nations le jeu de civilisation, tout en offrant ses propres défis. » Une sorte de Roll through the ages peut-être ? Un peu ? Les dés, la civilisation, toussa.

Le jeu se joue sur quatre ans (quatre tours – ha ouf –). Au cours de chaque tour, on tire des tuiles « progrès » adaptées à l’âge que l’on traverse – ce sont des tuiles que l’on va pouvoir acheter ensuite afin d’obtenir des bénéfices immédiats.

Les joueurs jouent à tour de rôle une action parmi :

  •      Acheter une tuile
  •      Construire une merveille
  •      Relancer certains ou tous les dés

 

Au départ, chaque joueur est muni de son plateau personnel, d’une petite carte aide de jeu et de 5 dés. Quand c’est à vous de jouer, vous lancez vos dés (cela ne compte pas comme une action), ensuite, vous pourrez faire une action, une vraie mais une seule, et puis ce sera au joueur suivant – jusqu’à ce que vous souhaitiez passer votre tour.

Vous pourrez upgrader vos dés par l’achat de bâtiments et grâce aux forces militaires. Vous allez construire des merveilles et coloniser le monde pour gagner des points et des ressources, embaucher des conseillers pour avoir l’opportunité de relancer vos dés et ainsi, vous allez vous tirer la bourre pour accumuler le plus de Livres, afin d’éviter la famine et gagner les guerres. Et oui, l’éducation, c’est la clef.

En effet, à la fin de chaque tour, la guerre et la famine établies au début de la manche est vérifiées pour chaque joueur, vous donnant des points de victoire si vous égaler ou battez leurs valeurs. Les Livres s’accumulent sur la piste de score. L’ordre du tour est ensuite mis à jour, le joueur avec la grande force militaire passe premier pour le tour suivant. A la fin du jeu, devinez un peu qui c’est-y qui gagne ? Celui qui a le plus de points de victoire. Si. Juré. 

Le jeu propose aussi un mode solo pour les lanceurs de dés asociaux, et un mode 120 minutes pour ceux qui veulent acheter le jeu de plateau. ^^

Laisser un commentaire