L’ameritrash de notre enfance, HeroQuest, est de retour en France

Le grand dungeon-crawler de notre enfance (avec sa pub qui passait à la télé à l’heure du goûter !), HeroQuest, revient dans vos crèmeries ludiques sous la houlette des fées violettes de Pixie. Cerise sur le porte-monstre-trésor, il viendra accompagné des deux extensions, La forteresse de Kellar et Le retour du Seigneur Sorcier. Résultat, les préco commencent à fleurir un peu partout. 


Souvenez-vous, Hasbro avait lancé l’an dernier, via sa propre plateforme de financement, un appel aux plegdes pour financer le retour de ce jeu culte pour bon nombre de ludistes (premier jeu ameritrash grand public à l’heure où Catan n’existait pas même encore à l’état de projet ;)). La campagne avait permis de récolter plus de 3,7 millions de dollars pour l’édition de base du jeu (100 dollars) et un pack (à 150 dollars) comprenant les extensions La forteresse de Kellar et Le retour du Seigneur Sorcier.
Une nouvelle édition complètement fidèle à la co-création MB (Milton Bradley) de 1989, seulement débarrassée de ses références à l’univers Warhammer Fantasy de Games Workshop, et avec une DA (illustrations et figurines) remise au goût du jour, non sans un peu de féminisation au passage – on apprécie le geste pour un jeu qui était 100% masculin. Les règles restent inchangées mais il est à noter que les quêtes ont été quelque peu retouchées. 

Caché derrière son écran de maître, le Seigneur du donjon (en 3D) tente d’empêcher les autres joueurs, tous unis devant les monstres, d’explorer les salles pleines de trésors. 14 quêtes différentes sont proposées dans la boîte, avec la possibilité de créer vos propres scénarios pour plus de rejouabilité.

Entre envie de continuer à faire vivre un jeu emblématique et goût pour des mécaniques plus modernes (de Gloomhaven à Descent en passant par Deep Madness, One deck Dungeon, Les demeures de l’Epouvante 2n Edition, ou Cthulhu: Death May Die, les dungeon-crawlers n’ont eu de cesse de proposer des game design innovants ces dernières années) à vous de choisir votre camp. Mais la nostalgie a un coût, la version VO coûtait environ 125$, la VF devrait être entre 120 et 150€ chez vos ludicaires.
HeroQuest reviendra d’ici février prochain.

  

LUDOVOX est un site indépendant !

Vous pouvez nous soutenir en faisant un don sur :

Et également en cliquant sur le lien de nos partenaires pour faire vos achats :

acheter heroquest sur magicbazaracheter heroquest sur philibertacheter heroquest sur espritjeu

5 Commentaires

  1. Meeple_Cam il y a 13 jours
    Répondre

    A noter qu’il existe une application très bien faite par Hasbro qui permet de gérer complètement un overlord via appli. Un must have pour y jouer en solo. Par contre, j’ai retenté d’y jouer récemment … on sent que ca a 30 ans. En gameplay, c’est très limité. De ce que j’ai lu, il y aurait peu d’adaptation à ce niveau, seulement une édition beaucoup plus jolie. Donc à part l’effet nostalgie, cela semble peu intéressant par rapport à d’autres donjon crawlers d’une autre envergure. Ou y jouer avec des enfants vu la simplicité des règles.

    • Shanouillette 17/12/2020
      Répondre

      Clairement je pense qu’il ne faut pas lui demander ce qu’il n’est pas, mais le fait de pouvoir retrouver ce jeu emblématique (qui avait disparu) est d’un point de vue purement ludographique plutôt une bonne nouvelle notamment pour les férus d’histoire ludique et les collectionneurs 🙂

       

  2. morlockbob il y a 12 jours
    Répondre

    effectivement cela joue plus sur le fait de posséder l’objet que d’y jouer. Mais à ce prix pourquoi pas l’original ? là c’est quand même pas le vrai

  3. Gregory Ghan il y a 12 jours
    Répondre

    Il ne faut pas se tromper de cible ludique. Ce nouveau Heroquest a su gardé son adn, celui d’un ameritrash heroic-fantasy beau et destiné aux enfants…ces mêmes enfants qui auront plaisir a d’abord l’appréhender par sa simplicité puis l’enrichir comme un jeu « bac à sable ».

    Se plaindre de son manque de profondeur, c’est comme reproché à Conan le barbare d’avoir une intrigue politique moins développé que Games of throne.

  4. Nils il y a 11 jours
    Répondre

    120 a 150 € pour avoir un jeu avec quelques figurines cracra, une plateau cracra et des mécaniques obsolètes et dépassées vis à vis de ce qui est fait sur le marché actuellement. La nostalgie a effectivement un coût, et pas un petit…

    Combien va-t-il y a voir de déception quand ce jeu sera joué par des adultes avec un regard d’adulte et de gamer (et non plus par celui d’un enfant), surtout que la patine du temps a une forte tendance a atténuer les défauts voir les supprimer.

    Le passé est le passé, et il faut savoir le laisser là où il est … sous peine en général de déception.

Laisser un commentaire