kNOW! : Le quiz du futur ?

Au milieu de la prolifération des genres de jeux, il y en a un qui traverse les décennies, pointant régulièrement le bout de son nez avec une petite innovation ici ou là : le jeu de quiz et de culture générale. C’est d’ailleurs presque inscrit dans son ADN puisque la culture ça évolue, et donc même sans forcément renouveler un gameplay efficace, il y a toujours un besoin de trouver du nouveau contenu qui soit d’actualité.

C’est là qu’intervient kNOW! et son idée originale de briser ce code en proposant un quiz, selon leurs mots, « toujours à jour » et ce grâce à l’Assistant Google capable de fouiller sur le moteur de recherche du géant Google et de vous apporter une réponse aux questions que vous lui poserez à voix haute via son système de détection vocale bien connu.
On ne sait pas vraiment dans quelle mesure Google est impliqué dans la conception de ce jeu, on ne sait d’ailleurs tout bonnement pas quel studio l’a réalisé, seul Kreativbunker est mentionné sur la règle comme étant à la « conception » mais à bien y regarder il s’agit là plutôt d’un studio d’illustration.

Ok Google, qu’est-ce que tu nous réserves dans ce petit jeu de quiz ?

 

 

Quel est le comble pour un quiz ?

Avec son marketing à destination d’un public familial, son buzzer électronique tout droit sorti des années 80 et son plateau circulaire qui détermine le type de mini-jeu auquel on va participer, kNOW! semble être un jeu qui a oublié que 40 ans se sont écoulés depuis la première édition du Trivial Pursuit. Il mise tout sur l’atout qu’il a dans sa manche : la fameuse application et son argument phare d’utiliser son moteur de recherche pour trouver la bonne réponse sur internet. Argument somme toute discutable puisque rien ne nous garantit que Google ou son Assistant existeront encore dans 20 ans. 😉

Même si c’est une belle promesse, beaucoup de questions vont faire flop tant il y a un décalage entre les estimations des joueurs/euses et le résultat que nous déclame l’Assistant Google. On se demande souvent si c’est nous ou l’intelligence artificielle qui est le plus à côté de la plaque ! S’ajoute à cela des gros problèmes d’équilibrage entre les questions dont les réponses sont parfois juste absolument évidentes. J’estime qu’environ une question sur deux est juste bonne à jeter à la poubelle tant elle est mal conçue ! Est-ce que le jeu a été seulement playtesté correctement ?

 

 

Comment faire pour développer une appli correcte ?

Toujours à l’image des jeux et jouets électroniques de notre enfance, tout parait plus joli vu de l’extérieur avec les strass et les paillettes de la publicité. Dans l’usage par contre, on se rend bien vite compte que la technologie de détection vocale n’est pas encore si développée que ça et l’application est très vite agaçante tant son utilisation est fastidieuse pour obtenir un résultat simple. N’est-ce pas au final plus simple de faire nos recherches par nous-même plutôt que de devoir dire des phrases très spécifiques, bien articulées et sans avoir de bruit autour de nous ? Le côté gadget est rigolo une fois ou deux mais le rythme et l’ambiance du jeu finissent d’être achevés par la réalité de cet automate un peu simplet.

S’ajoute à cela une politique de confidentialité qui, sans vergogne, vient vous rappeler que Big Brother se réserve la droit de bien collecter vos données pour son usage personnel. Il faudra, entre autres, m’expliquer à quel moment ma géolocalisation peut avoir une quelconque utilité pour le quiz. Rappelons que Google a été condamné plusieurs fois par la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (la CNIL), notamment pour un traitement des données particulièrement massif et intrusif. Le point d’exclamation du kNOW! prend soudainement une autre tournure, à connotation absolutiste, comme un ordre que l’on nous donnerait.

 

Signe ce pacte et tu pourras jouer à notre jeu misérable humain

 

Qu’est-ce qu’on veut dans une boîte de jeu ?

kNOW! n’est pas que du virtuel, en bon jeu hybride il faut aussi se pencher sur son côté physique. Bien sûr la boîte et le matériel arborent la charte graphique de Google, à l’exception peut-être du buzzer qui fait tâche en plus d’être bruyant comme un klaxon à l’agonie. Grande surprise : beaucoup d’épreuves nécessitent du papier et un crayon pour chaque participant·e et c’est à vous de vous débrouiller pour le trouver, le jeu n’offre pas de petits tableaux effaçables (comme le ferait un Just One par exemple). Ils auraient été pourtant plus utiles que le plateau qui augmente la taille de la boîte juste pour bien expliciter qu’on est bien dans un jeu de quiz. Un système différent pour choisir la catégorie de questions et enregistrer la progression du jeu (utiliser l’application par exemple) aurait été moins fastidieux.

D’ailleurs, je vous parle depuis le début de « questions » mais il faudrait plutôt parler d' »épreuves » car le jeu propose au final des sortes de mini-jeux avec chacun leur gameplay différent. C’est plutôt classique dans un quiz mais ici le nombre pléthorique de types d’épreuves est justifié par le fait que le jeu se veut jouable indépendamment du Google Assistant. Sauf que voilà, les épreuves sont très inégales et les seules qui sont vraiment intéressantes sont justement celles qui utilisent l’application. En même temps c’est justement tout le concept du jeu ! Tout le reste n’est que compilation de concepts éculés souvent bien mieux réalisés dans d’autres jeux plus modernes comme TTMC.

Conclusion

kNOW! c’est un peu votre oncle gênant qui se croit cool parce qu’il utilise des expressions de djeunz. C’est aussi le capitalisme qui se croit frais et innovant parce qu’il utilise les dernières technologies et une charte graphique épurée. Ringard et malaisant, il peut éventuellement impressionner des néophytes qui ignorent tout de l’évolution du jeu de société moderne, ne sachant pas tous les party games bien meilleurs qui pourraient les attendre derrière la porte d’une boutique de jeu. kNOW! est un jeu boiteux et sans âme, qui nourrit plus de regards gênés que de réel fun. Des regards qui veulent dire : « on en est encore là après tout ce temps ? ». Et c’est bien dommage car le concept de certaines épreuves était vraiment prometteur… mais un concept n’est pas suffisant pour qu’un jeu soit bon.

 

   

5 Commentaires

  1. morlockbob 24/04/2021
    Répondre

    Ce jeu a déjà disparu et c ‘est tant mieux. L’assistant ne marche pas toujours au mieux et se voir répéter « gloire a Gogol » est tout sauf ludique, un peu comme le dobble des marques. L’idée est bonne mais ici elle est limite sectaire

  2. El Gringo 26/04/2021
    Répondre

    Bonjour Pionfesseur.
    J’aime beaucoup tes reviews et les analyses que tu fait des jeux en general, sans hesiter à y aller franchement.

    Cependant pour le coup, je trouve que dans cet article, tu vas un poil trop vite dans le dur du sujet, et passes completement a coté du pitch du jeu. J’entends que tu puisses aimer rentrer vite dans l’analyse, mais dans un jeu aussi simple que celui ci, qui s’explique en 2/3 phrases, je trouve que c’est vraiment domage de ne pas avoir pris le temps de le pitcher plus que ca. D’autant qu’il n’y a pas de Ludochrono pour ce jeu qui ferait le travail à ta place. Ca oblige le lecteur qui passe par la sans connaitre le jeu, qui lit la review juste par ce que c’est la tienne, d’etre obligé d’aller se chercher des infos sur le net ailleurs pour savoir de quoi ca parle. C’est vraiment pas motivant.
    Ca manque donc à mon gout de pitch du fonctionnement, et de quelques exemples pour se projeter au mieux dans le jeu.

    Merci de m’avoir lu.
    Ludiquement.

    • fouilloux 28/04/2021
      Répondre

      Je dois avouer que moi non plus je n’ai pas du tout compris comment on jouait. C’est un jeu de question, mais j’ai pas compris quel était le twist justement et comment on jouait.

    • LePionfesseur 30/04/2021
      Répondre

      Salut El Gringo et merci pour ta remarque !

      Mon point de vue c’est que justement : mon article ça n’est pas de la review mais j’essaye de m’approcher le plus possible d’une critique.
      Du coup de ce point de vue (sûrement un peu radical je l’admets), expliquer la règle c’est pas mon boulot mais j’entends bien aussi que le fait que ça soit dans la catégorie « Just Played » sur Ludovox n’explique pas forcément cette démarche.

      Après j’ai ptêt tord de faire comme ça je ne sais pas, je suis juste extrêmement saoûlé de voir des explications de règles à tout va alors j’essaye de faire autre chose.

      • fouilloux 30/04/2021
        Répondre

        La démarche se comprend, en effet la partie la plus intéressante c’est ton retour sur le jeu. Mais je pense que le lecteur a besoin de savoir un minimum de quoi ça parle, et quel mécanisme marche bien ou pas. Là perso je suis pas sur d’avoir compris qu’est ce que c’est comme jeu.

Laisser un commentaire