up-kaboum-ok

Kaboum ! Les bâtisseurs n’ont qu’à bien se tenir

Kaboum vient d’arriver sur les étals et nous venons d’y jouer au bureau, n’est-ce pas une merveilleuse occasion pour vous présenter ce party game du couple Fraga ? Mais si. Parfaitement. L’occasion rêvée.

Vous pouvez y jouer de 2 à 5 à partir de 6 ans. Nous y avons joué à 2 et nous avons plutôt la trentaine. Qu’à cela ne tienne ! Nous avons nous aussi envie de nous amuser, de construire des tours et surtout d’en abattre crénon !

Sombres pulsions démolisseuses, ceux qui vont détruire te saluent.

Alors déjà, ouvrons la grosse boîboîte (à 27 euros) et regardons ce qui nous attend là-dedans.

Des dés blancs, des grosses tuiles bleues, des pièces en bois colorées (cylindres, rectangles, ponts…), des catapultes, un sablier et une règle du jeu d’une page. Haaa ! C’est bien aussi les règles du jeu d’une page de temps en temps !

C’est quand qu’on détruit tout ? 

Minute papillon ! D’abord, on installe les tuiles au centre. On remarque que celles-ci proposent toutes une construction différente à réaliser et un certain nombre de points à gagner.

  • Tour de jeu : à chaque tour, un des joueurs est le Bâtisseur, et les autres deviennent d’obscurs Saboteurs, des excités de la catapulte.

Le Bâtisseur retourne le sablier et choisit la tuile où il va construire. Il devra suivre le schéma proposé par la tuile, et si sa tour tient toujours debout à la fin du sablier, il gagnera la tuile en question et les points inscrits dessus. Pas très compliqué dites-vous ? Oui sauf que les autres, pendant ce temps, le mitraillent à l’aide de leur viles catapultes.

A deux joueurs, mon adversaire avait le droit à 9 munitions pour lui tout seul. Quand on joue à 5 joueurs, les 4 Saboteurs ont droit à 2 munitions chacun et le pauvre Bâtisseur est harcelé de toutes parts. Libre aux saboteurs de positionner leur catapultes où bon leur semble (mais pas SUR les tuiles, faut pas déconner non plus, non en fait, il faut être à une catapulte de distance minimum, il y a un peu de fair-play à avoir tout de même).

Des Munitions où ça où ça ?

Vous n’avez pas vu ? Et bien ce sont les dés pardi ! Tout à fait, on catapulte des dés impunément. Il y a même un gros dé qui fait pas rire (et oui, plus de chances de toucher) qui sera transmis à chaque tour au joueur suivant. 

Vous êtes Saboteur, alors vous lancez tous vos dés une fois et vous avez fini de jouer. Si votre dé termine sa course sur une tuile Tour, celle-ci est bloquée : le Bâtisseur ne pourra pas construire ici. Aussi, on peut très bien décider de tirer directement sur une tuile si on veut absolument empêcher le joueur de la réaliser…

KABOUUUM !

Le kaboum c’est le symbole pirate sur le dé – sur une des 6 faces seulement. (Ne me demandez pas pourquoi il y a des singes ou des chevaliers sur les catapultes et un pirate là. Comment dire, là n’est pas le sujet !) Si votre petit dé révèle ce symbole, la pression monte. Mais si deux dés révèlent ce symbole, le Saboteur peut donner un coup de poing sur la table ! (Oui, du coup, la partie n’aura pas la même tête si vous jouez sur une grosse table en chêne ou sur un tréteaux d’appoint).

En tout cas, le tremblement de terre que cela provoque pour vos tours surprend toujours quand vous êtes en train de vous concentrer sur votre oeuvre… Le Kaboum est souvent mortel.

Dernier point, si c’est le gros dé qui révèle le Kaboum, il n’a pas besoin d’en attendre un 2e symbole. C’est kaboum tout de suite. Kabadaboum-paf.

 

J’ai gagné, et elle était pas tombée avant que tu secoues la table !

Pour chaque tour validée, le Bâtisseur prend la tuile Tour correspondante et la place devant lui pour marquer ses points.

Certaines tours sont faciles, rapidement construites et valent 3 ou 4 points, d’autres sont plus complexes et nécessitent plus de pièces, et valent bien sûr plus de points. La tuile géante à 16 points vous fait gagner la partie en un coup et utilise toutes les pièces. Un chef d’oeuvre des ponts et chaussées !

Quelle est la meilleure stratégie ? Sachant que réaliser une tour vous bloquera les pièces correspondantes, attention à bien choisir…

Bref, un party game d’adresse et de destruction massive qui promet de bons moments de silence méditatif et d’analysis paralysis.

>> La fiche du jeu

4 Commentaires

  1. Photo du profil de tartopom
    tartopom 08/09/2014
    Répondre

    J’en ai discuté rapidement avec Umberling. Ca m’à l’air d’être un bon gros n’importe quoi. Mais vu que j’ai adoré Rampage, je crois que Kaboum est pour moi… ^^

  2. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 10/09/2014
    Répondre

    De loin je préfère Coconuts…

  3. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 10/09/2014
    Répondre

    clairement coconuts a un theme plus fun mais le fait de pouvoir taper du poing est jouissif..

  4. Photo du profil de Krissou
    Krissou 10/09/2014
    Répondre

    Je bien c’est pas mon truc ce genre de jeu, mais je me suis régalée à y jouer! Franchement très sympathique ce jeu même si c’est très mauvais pour mes nerfs :p

Laisser un commentaire