Helios, que la lumière soit

Helios, que la lumière soit

"Filo Filo j'irais où tu iras" chantait Dalida et elle avait raison, car derrière Filo, il y a Z-Man et derrière Z-Man il y a souvent de très beaux jeux qui sont bons à jouer. Dans la rubrique "gestion de ressources" (sortons les mots qui font peur) ils nous gâtent. Je pourrais vous mentionner Russian Railroads, de la Route du verre, de Robinson Crusoe, de Caverna, mais je vous citerais plutôt leurs autres titres Hawaï et Bruges, car c'est plutôt dans cette catégorie que concourt en effet cette boite-ci en terme de calibre.

Une boite pleine de lumière et de mythologie qu'elle est généreuse matériellement parlant avec toutes ses tuiles (actions, personnages…), ses pierres de mana, ses plateaux individuels (ceux en forme de soleil et ceux de la cité), ses cubes en bois, ses temples en bois, ses jolis petits sacs, son marqueur premier joueur en forme de dragon (claaasse), voui qu'elle est belle. Mais la beauté, ça se mange pas en salade comme disait Dalida, alors voyons voir ce que cette boite a dans le ventre.

– Scalpel…
– Scalpel.

Dans Helios, les joueurs sont des grands prêtres du soleil au service du dieu grec Helios.

La puissance du soleil sert de moteur dans le jeu. Les joueurs essaient de construire des temples, de développer les villes et d'épanouir leur civilisation tout en priant le Dieu Soleil pour qu'il soit miséricordieux et qu'on ait un bel été parce que déjà qu'on a pas eu d'hiver hein, faut pas déconner.

Qui ferra progresser sa culture le plus rapidement, gagnera la gloire et une place dans les livres d'histoire ? Hein c'est qui qui ?


"De l'explication de jeu jaillit la lumière"

Dans Helios, le nombre de tours de jeu va dépendre du nombre de joueurs à la table. Par exemple, à 4 joueurs, on ferra 4 tours. Fastoche.

A son tour, un joueur choisit une tuile action parmi celles disponibles (il faut savoir qu'il y a 48 tuiles actions colorées qu'on va trier par symbole afin de faire trois colonnes avant de commencer), on choisit donc une action parmi 3 disponibles et on place cette tuile en bas de notre petit plateau personnel, en le positionnant de sorte à ce que la couleur corresponde bien (vous pouvez pas vous trompez, c'est soit rouge, soit violet, soit orange, bon et si c'est gris, vous pouvez la mettre où vous voulez). Placer vos tuiles ainsi vous permettra d'obtenir des actions bonus. On y reviendra. Bref, vous placez votre tuile et vous faites l'action qui est dessus.

Oui mais bon quels genres d'action va-t-on me faire faire à moi ?
N'ayez crainte, rien de bien méchant.

créer un terrain : vous prenez une tuile (avec au choix soit une tuile spéciale face cachée, soit une tuile visible avec de la matière première -ho des petits cuuubes- dessus) et vous la placez sur votre plateau de jeu (mais pas n'importe où, interdit de se mettre là où c'est orange, et il faut que votre tuile en touche une autre déjà posée).

créer un temple sur votre plateau ou créer un bâtiment pour la cité.
C'est bien gentil mais pour construire, il faut payer les ressources demandées, prises sur vos terrains, et mauvaise nouvelle, il y a de l'inflation mes amis ! Jarnicotons ! Plus vous construisez, plus les prix grimpent. La bonne nouvelle, c'est que lorsque vous bâtissez un temple, vous remportez une jolie pierre de mana. Et là aussi, il y a inflation. Votre 1er temple vous rapportera qu'une pierre de mana, mais le 2e en rapportera deux, etc. Les temples rapportent des points de victoire. L'avantage des bâtiments, c'est qu'ils apportent toutes sortes d'effets sympathiques qui sont permanents ou "one shot" (fonctions spéciales, bonus à la fin de partie, des pierres de mana ou permettre de bouger son marqueur d'avancement du soleil).

– Et justement, puisqu'on en cause, la 3e action possible c'est d'avancer le marqueur d'avancement du soleil sur votre petit plateau personnel. Parce que le soleil brille pour tout le monde, oui mais pas en même temps. Mouvoir votre soleil vous permettra d'obtenir des effets bénéfiques pour vos terres et vos temples. Plus votre marqueur soleil avance, plus la lumière pourra illuminer vos terres, et plus vous serez heureux (c'est ce qu'on appelle la luminothérapie). En fait, votre marqueur vous indique de combien d'espaces vous allez pouvoir avancer votre astre du jour (de base, il avance de deux cases le gros paresseux). Et comme le dit si bien le proverbe "le soleil ne chauffe que ce qu'il voit" , c'est donc seulement les tuiles qui lui sont adjacentes qui vous gratifieront de ressources (et de points de victoire).

Voilou, en gros, le jeu avec ses trois phases. Mais si vous vous sentez fort et intelligents, vous pouvez jouer le jeu avec la phase 4. Une sorte de mode Expert, exprès pour vous. Dans ce mode, vous gagnerez des actions bonus.

Comment ? Si vous avez réussi à accumuler 4 tuiles "action" de la même couleur sur votre plateau ou si vous parvenez à bâtir la tuile bâtiment "Palais". Avec le mode Expert, vous avez aussi les tuiles personnages qui entrent en scène. Elles coûtent des petites pierres de mana. Ensuite, pour les activer il faudra payer des ressources. Là, vous pourrez bénéficier de ses petits effets agréables (points de victoire, avancement du soleil…).

Les ressources sont limitées, la course perpétuelle du soleil est…perpétuelle et vous allez tenter de marquer des points pendant la partie et à la fin, bref, pas le temps de regarder les mouches voler dans ce bel Helios que Filo nous prépare ! Et je vous ai déjà parlé du marqueur premier joueur ? Oui ?

Bon.

Mais je vous l'ai pas montré encore ? Haa, bon bhé ça nous ramènera pas Dalida mais allez, quand même :

Laisser un commentaire