Game In Lab – Asmodee invite des scientifiques à parler de jeux

Asmodee lance aujourd’hui une nouvelle entité baptisée « Asmodee Research » dont le rôle sera de faciliter le travail de la recherche autour de thématiques liées au jeu, ce qu’il procure chez les joueurs et comment mettre à profit ces découvertes dans différents domaines.

Le 15 juin 2018 officialisera ce lancement avec une journée de conférences et de tables rondes autour de différents thèmes :

  • Le jeu et ses effets, tentative de définition pluridisciplinaire
  • Du jeu de société à l’Escape Game : le concept de Serious Gaming
  • Comportement du joueur dans l’e-sport : quelles transpositions au jeu de société ?
  • Jeu, bien-être et émotions
  • Jeu et pathologies neuropsychiatriques
  • L’innovation par les partenariats acteurs privés / recherche publique

 

De nombreux intervenants issus des milieux universitaires et professionnels viendront débattre et présenter l’état de l’art de ces différents sujets devant un parterre d’auditeurs triés sur le volet. Terminé l’entre-soi du monde ludique car le public sera surtout composé de scientifiques, cliniciens, enseignants, chercheurs…

L’idée a germé il y a maintenant un an chez Asmodee et c’est avec le concours de l’Innovation Factory qu’ils sont parvenus à mettre en place cette structure. Ce cluster de l’innovation numérique s’est déjà forgé une réputation dans la rencontre entre scientifiques, professionnels et étudiants. Leur carnet d’adresses et leur expertise devraient permettre à Asmodee Research de réaliser son ambition en mettant en place ce rendez-vous annuel et international.

 

La fin des idées reçues ?

En 2018, le jeu souffre encore d’une image parfois peu glorieuse (même si les choses changent depuis quelques années). Les jeux vidéo développeraient les comportements violents, les jeux de société seraient réservés aux enfants, les jeux de rôles pourraient être rapprochés de comportements sectaires… Cela pourrait faire sourire les plus jeunes d’entre vous mais les plus anciens savent par quoi nous sommes passés ces 20 dernières années.

Si des études scientifiques sérieuses pouvaient confirmer les pressentiments que nous avons tous au sujet des bienfaits du jeu (sociabilité, développement de la mémoire et de la logique, etc.), nul doute que l’on serait mieux armé pour répondre à de tels clichés, ce qui permettrait d’étendre encore un peu plus la pratique du jeu dans nos sociétés.

 

Le jeu comme outil d’apprentissage et de rééducation

Depuis longtemps il existe des initiatives plus ou moins isolées pour utiliser le jeu dans l’enseignement, notamment auprès des enfants en grandes difficultés, mais pas uniquement. Les professionnels utilisent aussi le jeu pour former les collaborateurs, créer de la cohésion dans un groupe ou dénouer les conflits. Dans le milieu médical, certains s’essaient également au jeu pour limiter les effets de la maladie d’Alzheimer ou pour faire sortir un autiste de sa « bulle ». Si vous êtes un professionnel de santé ou éducateurs, la conférence donnée par Vincent Bidault sur le jeu comme outils de médiation pourrait vous intéresser.  

Si nous progressions dans notre compréhension des effets du jeu sur notre cerveau, ces réflexions et expériences ponctuelles pourraient réellement se généraliser et être adoptées à grande échelle.

 

Des passerelles entre différentes pratiques

Game In Lab ne limite pas son champ de recherche au jeu de société mais plutôt au jeu sous toutes ses formes (Jeux vidéo, e-Sport, Serious Game, Escape Game…). Dans certains secteurs, notamment l’e-Sport, des protocoles ont déjà été établis par les chercheurs pour étudier les comportements et faire des corrélations avec les sportifs de haut niveau. De tels protocoles ne pourraient-ils pas être adaptés aux jeux de société ?

La science pourrait ici aider à faire tomber les barrières et à entrevoir ces différentes activités comme des composantes d’un même grand tout.

 

Une démarche déontologique

Asmodee semble avoir une approche très saine dans la mise en place de Game In Lab. Ils ne se positionnent pas en mécènes qui financeraient les recherches qui les arrangent. Il s’agit plutôt de faciliter le partage de la connaissance et la mise en relation de spécialistes pluridisciplinaires.

Asmodee Research n’a pas non plus pour vocation de recruter des scientifiques. Ils mettent plutôt en place un comité d’experts indépendants qui se chargeront de valider les travaux qui seront produits.

 

Encore quelques jours pour en savoir plus

Ludovox sera présent lors de cette journée exceptionnelle et nous ne manquerons pas de vous en relayer les annonces importantes. De notre côté, nous sommes très excités à l’idée de voir cette initiative se lancer. En espérant qu’elle devienne pérenne et qu’elle débouche sur une meilleure compréhension de notre passion et de ce qu’elle peut apporter à chacun.

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

 

 

   

2 Commentaires

  1. Rubinson 06/06/2018
    Répondre

    C’est en tout cas une belle initiative de la part d’Asmodee ! Les sciences du jeu.

    A suivre…

  2. MickaëlR 07/06/2018
    Répondre

    Super initiative ! Hate d’en savoir plus !

Laisser un commentaire