Endless Winter: Paleoamericans en français

L‘ami Gougou vous prévenait dans sa dernière chronique : Endless Winter Paleoamericans est un « Euro fort sympathique, mélangeant ouvriers et un peu de deck-building, où vous devrez guider une tribu de la fin du néolithique sur plusieurs générations. » Et c’est parfaitement décrit. Le jeu est en effet ce mélange manifestement assez rafraichissant d’ouvriers à poser et de decks à construire, et pour le côté sympathique, bien sûr il conviendra d’apprécier le coup de crayon de Mihajlo Dimitrievski & Yoma, ce qui semble être le cas pour déjà environ 6 000 personnes qui soutiennent actuellement le projet participatif sur KS. Faut dire que les figurines s’annoncent fort jolies aussi. 

Endless-Winter-Paleoamericans-jeu-materiel-ludovox_ok

Un trio venu d’ailleurs

La maison d’édition chypriote Fantasia Games (fondée par Yorgo Tsalamanis, a.k.a. Yoma sus-cité et Thanos Argiris) nous dévoile ici son premier jeu. Endless Winter Paleoamericans est signé Drake Villareal qui était derrière Merchant CoveJonny Pac Cantin l’ami du far-west auteur de Coloma ou Sierra West & Stan Kordonskiy à qui l’on doit Dice Hospital. Un trio exclusif qui a souhaité créer un jeu se situant à l’époque préhistorique où vous dirigez votre tribu sur plusieurs générations, les faisant passer d’humbles bandes de chasseurs-cueilleurs à des sociétés tribales prospères, le tout avec des cartes multi-usages, du contrôle de zones et du placement d’ouvriers. 

Endless Winter Paleoamericans_jeu
Comment jouer ? En résumé, vous allez commencer par poser des cartes Cultures qui vous rapporteront des icônes (nourriture, armes…) autant de bénéfices pour débuter votre tour. D’ailleurs si vous avez bien fait votre coup, vous aurez même de petites combo qui pourraient sortir. Après cela, vous pourrez envoyer votre figurine sur une colonne d’actions, pour jouer une série… d’actions. Bien sûr, cela aura un prix, payable par cartes à défausser, ou par nourriture de votre réserve. Vous pourrez aussi mettre des cartes de côté pour la fin du tour. Quand viendra la phase d’Eclipse, tout le monde révèle ses cartes, et après comparaison vous pourrez désigner le nouveau premier joueur. Le jeu tourne ainsi, rapidement, sur quatre tours, après quoi débute le décompte final où l’on regarde tous vos accomplissements.

 Endless Winter Paleoamericans box

Là dessus, quelques bonnes nouvelles : sur la campagne, le jeu est aussi proposé en VF, tout traduit par Matagot, partenaire du projet. Il est à noter qu’a priori, le jeu ne sortirait pas en boutique (nous attendons actuellement plus de détails de la part de Matagot).  

Par ailleurs, vous pouvez faire un petit tour sur le Tabletop Simulator si vous souhaitez voir ça de plus près (et vous pouvez aussi lire les règles traduites – fan-made cette fois – par ici pour y jouer sur TTS). 

Le projet court jusqu’au 17 novembre prochain. L’avantage de pledger là maintenant de suite, c’est surtout de bénéficier de l’extension Ancestor et de deux promo packs offerts, sans oublier les composants de luxe et certains éléments exclusifs. Bref, ils ont goupillé une offre assez séduisante avec un ticket d’entrée à 50€ qui comprend tous les stretch goals. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle déjà environ 370 000€ ont été récoltés. Pas mal pour un premier projet, non ?
Livraison fixée à décembre 2021. Il faudra être patient !

 

   

4 Commentaires

  1. Knightbob il y a 20 jours
    Répondre

    Naaaaaaaaan!!!

    Très chère Mme Shanouillette, vous êtes le Mal incarné!!!

    J’avais réussi à réfréner mon envie de le pledger celui-là, et après cet article je suis sur la voie du craquage X(

    Je vous déteste. Cordialement.

  2. Umberling il y a 20 jours
    Répondre

    Perso, je commence à en avoir marre de voir la patte de The Mico de partout. J’aime pourtant sa patte et ses propositions. Je passe sur ce KS même si ça a l’air très bien.

    • Flemeth il y a 20 jours
      Répondre

      Pareil, marre de voir et revoir ses illustrations, mais j’ai la même sensation avec l’identité graphique de Vincent Dutrait qui me lasse car on la voit trop (rien de personnel hein, ce sont de magnifiques dessinateurs, mais vive la diversité).

Laisser un commentaire