Boomtown Bandits, la fusillade à coups de dés !

Boomtown Bandits c’est un petit jeu d’ambiance à base de dés et de far-west imaginé et illustré par Isaac Epp que vous pourrez croiser à Essen (Stand 7-C103) et dont les règles viennent juste d’être entièrement traduites en bon français par l’infatigable MadTranslator. Ça en fait de l’info en une seule phrase, je vais vous laisser digérer tout ça en parlant de trucs ineptes. C’est quoi ce temps ? Il faisait beau ce matin et maintenant c’est tout gris !

Bandits bandits 

Vous voilà donc incarnant des vilains avec le colt à la ceinture et les bottes pleines de sable, traînant insolemment vos guêtres dans les rues de la town champignon, prêts à bondir sur tout ce qui peut rapporter de l’oseille. Banque, train, diligence… Nombreux sont les lieux qui tremblent à l’idée de voir votre tête de clephte pleine de cicatrices. La ville est remplie de butins – chaque lieu possède une pile de 7 cartes, et 1 carte est disponible à chaque manche, prête à être dérobée.

Avant de jouer, on crée la ville que l’on dévalise en sélectionnant un certain nombre de lieux fonction du nombre de joueurs (la formule magique étant : nombre de joueurs + 1). On formera une pile avec les 7 cartes de butin pour chaque lieu choisi (face cachée), et on les placera au-dessus de chaque lieu.

C’est parti les pieds tendres !

Vous allez placez simultanément des jetons – face cachée eux aussi – dans les lieux de la ville qui vous intéressent : deux « vrais tirs de bandits » et un « lâche qui s’enfuit » .   

Donc on se place tous sur les lieux et puis on révèle pour savoir qui est où. Et là, si vous êtes plusieurs au même endroit, un des joueurs braille « 1, 2, 3, TIREZ ! » et les participants à la fusillade balancent frénétiquement leurs dés dans tous les sens histoire d’accoucher d’une face qui permet de beugler « TOUCHÉ ! ». Là on arrête tous de jeter des dés comme des débiles et on regarde ce qui se passe. Vous avez une balle sur votre dé ? Super, vous pouvez retirer un jeton bandit adverse. Vous avez le symbole « fuite » et vous jouiez votre lâche ? Alors il peut se faire la malle bravement. 

I own this town man !

Dès qu’il n’y a plus qu’un bandit sur un lieu, il gagne la 1ere carte butin de la pile en question. 

Les lieux sont tous différents et offrent tous des bonus particuliers. Les cartes butin sont à la fois des points en fin de partie (valeur en $) et elle peuvent être utilisées une fois (révélées) pour une action qui vous sera utile.

boomtown bandits bandits

Un party game malin avec un bel artwork et un système plutôt thématique, ça attire l’oeil. 

Vous pourrez trouver les règles traduites sur la fiche de jeu si vous voulez en savoir plus, il vous suffit d’un clic !

> La fiche 

Un jeu de Isaac Epp
Illustré par Erwin Haya, Isaac Epp
Edité par Breaking Games, Squirmy Beast
Langue et traductions : Allemand, Anglais, Français
Date de sortie : 10/2015
De 2 à 5 joueurs
A partir de 9 ans
Durée moyenne d’une partie : 30 minutes

   

Laisser un commentaire