Bioutifoul ! Yadorrre lé a’tistes !

Bioutifoul ! Yadorrre lé a’tistes !

Connaissez-vous un Petit joueur ? Sûrement que oui.
(Des noms ! On veut des noms !)

Bon elle est un peu facile mon intro. Je pourrais vous parler des joueurs de petite taille, des nains tiens pourquoi pas, et là je calerais une allusion à Game of throne et on serait parti looooin de mon sujet, comme cela arrive régulièrement chez moi. Mais non. Pas aujourd'hui. Non. J'ai la migraine.

Petit joueur, chers lecteurs assidus, il s'agit d'une boutique de jeux de société et de jouets sur Metz. Mais pas que. (Pause suspens).
 

Et oui, ils ont un petit truc en plus.

Enfin, petit, pas si petit que ça. (Même si c'est pas la taille qui compte, je vous entends bien). Ils éditent leur propre jeu ! Voouii, c'est original ça ! Tel le boulanger qui fait et vend son pain, Petit Joueur crée, édite et vend ses jeux. Ils avaient commencé avec Jack bananas, le jeu de courses à base de bluff inspiré du Perudo. Ha ! Jack, on a pris des sacrés fous rire avec celui-là.

Envoyez le pitch !

Vous êtes à la tête d'une galerie d'art et vous travaillez avec les plus grands artistes du moment.
Vous faites la pluie et le beau temps sur leurs carrières.
Chacune de vos expositions fait le tour du monde, et votre amour de l'art se mesure à coups de lingots d'or.

Une parodie sur le monde de l'art, pour 2 à 6 joueurs à partir de 8 ans, 30 minutes la partie. Pour 13,90 € tous frais payés !
 

C'est rigolo, sur les illustrations (made in Sophie Gerl & Silvère Oriat, quelle fraicheur, quel talent) on voit les visages de l'auteur (ci-dessus) et des graphistes justement. L'humour et le second degré semblent bien présents, d'après les indices que j'ai pu trouvé, oui, regardez, c'est peut-être même pour ça qu'ils n'ont pas écrit le titre comme il faut. Hein heiiiin…

Comment ça marche ?
Je peux déjà vous dire que c'est un jeu de cartes de commerce, de cotation, de majorité. Au niveau public, on nous dit que cela s'adresse à tout le monde mais aussi aux joueurs passionnés, comme vous, chers lecteurs assidus. Oui j'ai envie de vous imaginer assidu aujourd'hui.
 

Vous en voulez plus ?
Alors, accrochez-vous car là je vais vous balancer de l'info technique tout droit sortie de la règle du jeu. Pardi ! Quand on me cherche, on me trouve. (Vous trouverez les règles complètes et vaccinées en allant sur l'onglet "extra" de la fiche du jeu, car oui, c'est extra).

Alors bon, sachez que le tour d'un joueur se découpe en 3 phases effectuées toujours dans le même ordre. Un peu de discipline que diable !

1- L'Influence :
Le joueur joue faces visibles 1, 2, ou 3 cartes Influence, en une seule fois et obligatoirement d'un même artiste. Il déplace alors la carte Artiste correspondante sur la table, d'autant de rangs à gauche ou à droite que de cartes Influence jouées. Plus un artiste se rapproche de la carte Enchère, plus sa côte est élevée.Il donne ensuite la ou les cartes Influence jouées au joueur à sa droite, qui les ajoute immédiatement à sa main de cartes Influence (secrètes).

2- Galerie :
A son tour, un joueur peut faire aucune, 1, 2, ou 3 actions parmi les suivantes :
• Acheter une oeuvre. (voui yaim mett' di la couleurrr dédans ma niouse yé soui una a'tist' avé un accent twès bizaaâârr). Le joueur prend 1 carte Oeuvre d'art parmi celles disponibles, en payant à la banque autant de lingots d'or que la côte de l'artiste correspondant.
• Vendre une oeuvre. Le joueur défausse 1 carte Oeuvre d'art se trouvant dans sa galerie, et reçoit de la banque autant de lingots d'or que la côte de l'artiste.
• Monter une exposition. Le joueur choisit une carte Exposition parmi celles disponibles, et la place face visible dans sa galerie (où il n'y a pas de limite au nombre de cartes Exposition). Il défausse ensuite 2 cartes Oeuvre d'art de sa galerie, correspondant aux 2 artistes présents sur la carte Exposition choisie, puis prend 1 carte Influence de la pioche (secrète).
 

3_ Banque :
Le joueur termine toujours son tour en prenant 1 carte 1 Lingot d'or à la banque, puis remplace les cartes Oeuvre d'art et Exposition prises sur la table par de nouvelles cartes.

Le dernier tour arrive quand la pioche de cartes Exposition est épuisée, la pauvre.

Pouf, après, on compte les points. Oui sinon tout ça n'a plus de sens. 1 point par carte Exposition, 1 point si les 4 artistes sont présents parmi ses cartes Exposition, 1 point si elle a le plus grand nombre d'Alice parmi ses cartes Exposition. 1 point si elle a le plus grand nombre de Rodrigo …d'Heinrich … de Sunny … Et vous connaissez la suite. Celui qui a le plus de points paie un coup aux autres. Non, c'est pas comme ça que vous faites chez vous ?

Dernier conseil : si vous voulez être le premier joueur, allez vite voir une expo ! ;-)

Laisser un commentaire