Zoom sur Fortresses and Clans

Il y a un jeu en ce moment sur KS, un projet français, dont on avait envie de parler ce matin. Gougou vous l’a évoqué rapidement dans sa chronique participative, mais on avait envie d’y revenir un peu plus en détails, parce qu’on a eu l’occasion d’y jouer, et surtout, on a eu l’occasion de l’apprécier, dans une version proto. D’ailleurs, c’est avec cette version-là que Sha-Man a tourné le Ludochrono en français, à voir par ici

Fortresses and Clans

Ce jeu de Romain Gaschet, qui l’illustre également, prend sa place dans la gamme 2 joueurs « versus » de Red Joker, après la Vallée des Rois. C’est pour deux joueurs donc, et un peu à la 7 wonders duel, chacun va stratégiser pour prendre l’autre de court, avec un petit côté draft et placement de cartes.

Les joueurs incarnent chacun un leader de clan qui supervise ses troupes et ses machines de guerre pour détruire la forteresse d’en face. Rien ne vaut un bon jeu de baston pour décharger les problèmes de couple, j’vous l’dis ! 

Paf le draft

Vous draftez d’abord vos cartes « armée » de façon assez classique, puis les positionnez devant vous sur trois colonnes et deux lignes et les activerez par la suite à bon escient pour casser la figure du fort adverse. Jusqu’ici rien de foufou. Sauf que, le jeu fait preuve d’un certain mérite avec une dynamique peu usuelle dans la façon dont on va devoir rythmer nos assauts tout en se défendant via un système de gestion du temps. 

Fortresses-and-Clans-temps

En effet, réaliser une action dépensera du temps. Un peu à la Olympos ou Tokaïdo, tant qu’on est derrière l’adversaire sur la piste du temps, on continuera de jouer.
Chaque activation d’unité et de généraux va dépenser ce précieux temps, et les pouvoirs spéciaux en consomment plus encore. Plusieurs voies stratégiques vont peu à peu se déployer. Soit on préfère harasser l’adversaire avec des actions légères, avec des attaques de machines de guerre sur des murs mal défendus par exemple, soit on tâche de réaliser un assaut massif qui creusera l’écart avec l’opposant. Plus le risque est gros, plus l’impact devra être décisif. Par ailleurs, sachez que la partie avance quoi qu’il arrive, histoire de vous mettre un peu la pression à tous les deux (les engins de siège font en effet inéluctablement progresser le temps). 

Dans l’ordre ! Oui chef mais lequel ?

forteresse et clans

Il faudra bien choisir les zones à activer, soit par ligne soit par colonne. Il y a donc derrière tout ça une véritable stratégie de placement d’unités, simple, mais profonde, avec une véritable lisibilité des manoeuvres, sans compromettre pour autant les capacités de surprise. Si notre adversaire se met à accumuler des unités sur une zone, on le voit venir avec ses gros sabots, mais ! il aura à activer ses unités par colonne ou par ligne, et devra ensuite se reposer, ce qui vous permet de temporiser, et d’anticiper un peu la suite. Ce système d’activation permet des combinaisons nombreuses, avec soit de la diversification soit de la concentration dans les attaques. 

Cherry sur le cake, le jeu est totalement asymétrique, et propose d’ailleurs plusieurs clans (le KS permet d’en débloquer de nouveaux) pour accompagner sa stratégie dans des coups particulièrement fun

Fortresses-and-Clans-perso

3 Commentaires

  1. Photo du profil de atom
    atom 27/01/2017
    Répondre

    Sympa je serais passé a coté sans cet article. Je peux pas pledger, mais je le regarderais avec intérêt a sa sortie en boutique, merci d’avoir mis un coup de projo dessus.

    • Photo du profil de Sha-Man
      Sha-Man 27/01/2017
      Répondre

      J’ai beaucoup apprécié le jeu de ma partie sur le proto (bien avancé quand-même).

  2. Photo du profil de Zuton
    Zuton 28/01/2017
    Répondre

    J’étais motivé pour pledger car j’accroche bien sur les graphismes et le système de jeu, sans compter les jeux à 2 qui ne sont pas légion dans ma ludo. Le ludochrono faisait bien envie mais voilà, un ami futur ennemi s’est retranché dans sa forteresse et m’a devancé…

Laisser un commentaire