Youplay c’était ce week-end

YouPlay, on vous en parlait par ici, c’était ce week-end ! Un salon du jeu de société ? Pas tellement. Mais il y en avait quand même et c’est pour ça qu’on y était ! En effet, rappelons que YouPlay c’est avant tout une extension, consacrée aux jeux (de société), aux jeux vidéo et à la vidéo (présence de nombreux youtubers), du grand salon Made in Asia (MiA), où règnent manga, anime, cosplay et autres délicatesses orientalisantes. 

Notre reporter, « Ludovox Belgique » Wraith, et notre youtuber Dino Boom nous ont bravement ramené de quoi nous faire une impression sur l’événement avec force images et interviews – à suivre prochainement dans la section vidéo du site.

En attendant, notre Wraith nous fait un retour à chaud de son festival : 

« YouPlay, c’est un bilan positif pour les exposants, même si on est très loin d’une fréquentation des stands équivalente à un vrai salon consacré aux jeux de société, mais, contrairement à ce que je craignais dans les premières heures du samedi, les stands se sont remplis dans le courant de la journée. »

 

OK---7W-Duel

Un petit duel ?

 

« Le week-end a commencé par la nocturne (celle du Salon), le vendredi de 19h à 21h00. Comme c’était gratuit, il y a eu beaucoup de monde durant cette courte période de temps (mais les gens sont restés principalement du côté MiA, le YouPlay section JdS était désert ou presque). » 

Dans la file d’attente : 

 

 

À l’intérieur : 

ok---atelier-maniement-des-armes-blanches

 

« Le temps de dire bonjour à tout le monde, on a juste joué une petite partie de X-Wing (nouvelle édition, avec les vaisseaux de l’Episode VII), comme mon ami Gilles ne connaissait pas encore, puis on a testé Dice Forge, le futur Libellud. Unanimité autour de la table, tout le monde a bien apprécié le jeu. Bon, malgré le fait que j’aie vraiment bien aimé, j’ai eu un goût de trop peu, je ne sais pas si c’est sur la durée de la partie (je suis difficile, je dois trop aimer les jeux longs) ou un peu plus de profondeur (mais oui, je suis vraiment difficile ^-^). Ou tout simplement parce que j’avais très envie d’y rejouer peut-être ? =)
Mais bon, je me laisserais facilement tenter par l’achat je crois. Du beau boulot ! Notons qu’on n’en est qu’au stade du (superbe) prototype, il y a encore des éléments à développer comme par exemple de l’interaction plus directe, le tout pour une sortie début 2017.»

 

dice-forge-OK--1

 

« Ensuite, le temps passant vite, il faut déjà se diriger vers le restaurant du hall 5 pour l’autre Nocturne, celle d’Asmodée.

Beaucoup de monde présent : ludothèques, presse, magasins spécialisés, et plein d’éditeurs, c’était effectivement une bonne occasion pour les avoir tous réunis au même endroit. 

Le concept de la soirée était le speed dating. Dans le restaurant du hall 5, il y avait 13 ou 14 tables avec, à chacune, des gens de la presse, des gérants de boutiques, des responsables de ludothèques. Bref, environ 8 personnes par table. 

Chaque éditeur dispose d’une « plaquette » géante en carton (un mètre et demi sur un mètre), sur laquelle, au début de la soirée, il installe les jeux qu’il va présenter. Il y a de la place pour plusieurs boîtes et pour étaler quelques composants.

Chacun d’eux va passer de table en table pour présenter les jeux qu’il a amenés, et ceci en 7 minutes maximum, et donc essayer de « séduire » les potentiels clients.

Après 7 minutes, fini ou pas, obligation de changer de table. Il reprend sa « plaquette » (son « plateau ») et va la poser à la table suivante.

Et ainsi jusqu’à ce qu’ils aient présenté leurs jeux à toutes les tables. »

 

 

« J’ai donc eu l’occasion de découvrir bon nombre de jeux en une soirée.

Par exemple, pour les plus petits, j’ai eu l’occasion de voir Sauve Moutons (nouvelle édition) et Défi Nature, de chez Bioviva.

Chez Bombyx, j’ai pu voir Fourberies dans sa très belle version finale (à admirer en XXL sur le salon), que j’avais essayé il y a six mois. Le jeu est sympa, un bon jeu familial très coloré. La pléthore de matériel m’a quand même fait me demander si cela était vraiment nécessaire pour un jeu de ce genre (toutes les miniatures par exemple, ce qui entraîne forcément un coût plus élevé).

Chez Cocktail Games, il y avait Compatibility (nouvelle édition), Keep Cool, Fast Fouille et Imagine. Moi qui suis plutôt allergique aux Cocktail Games (de par ma nature de hardcore gamer), j’ai trouvé Imagine vraiment novateur, le fait de rajouter des gestes ne m’a pas bluffé, mais plutôt celui de superposer les cartes et de jouer avec leur transparence. Je crois qu’ils tiennent un truc là ! »

 

« Chez Days of Wonder : j’ai vu Ticket to Ride Rails & Sails. Il s’agit du nouveau fer de lance de la gamme des Aventuriers du Rail mais avec des bateaux en plus.

Ça se joue sur une carte du monde, et il y a donc des liaisons maritimes, mais qui ne peuvent être empruntées que par des bateaux, pas des « ferries » comme sur la carte d’Europe de TtR.

Dans la ligne de cartes disponibles, on a donc 6 cartes et deux pioches (trains et bateaux). On commence par trois trains et trois bateaux révélés, mais, à chaque fois qu’une carte est prise, on peut choisir à partir de quelle pioche on va réalimenter l’offre.

Certaines cartes bateaux ont également un double symbole (mais les distances maritimes sont plus longues). Et certaines cartes, bateaux comme trains, ont une icône « port »). En défaussant 4 d’entre elles, on peut construire un port, ce qui rapporte 20 points de plus si c’est l’arrivée d’une de nos destinations.

En parlant de destinations, il en existe un nouveau type, les « tours », qui relient des villes plus proches, mais qui doivent être reliées dans l’ordre imposé. Dans ce cas-là, on gagne le maximum de points, moins si l’ordre n’est pas respecté et une grosse pénalité en cas d’échec. De mémoire, la carte montrée comme exemple était un « tour » en Amérique du Sud, 15 points en cas de réussite, 10 si pas dans l’ordre et sinon -21 !

Chose intéressante aussi, chacun, en début de partie, déterminera la composition de sa réserve de véhicules. L’un pourra commencer avec 40 bateaux et 20 trains, ou n’importe quel panachage.

Au verso du plateau, il y aura une seconde carte avec la région des Grands Lacs. 

Ça m’a semblé très intéressant tout cela, une bonne façon de renouveler le jeu autrement que par de nouvelles cartes. Néanmoins, avec un prix de 70€ (compréhensible puisque miniatures de trains + de bateaux), ça ne va pas être pour toutes les bourses. »

 

« J’ai eu aussi l’occasion de voir Barabistouille aux Editions du Hibou : pur jeu d’ambiance de tchatche, bon, pas du tout mon style, donc je laisse d’autres collègues donner leur avis.

Et chez Filosofia : Ashes et extensions, Ubongo, Thunder & Lightning et Knit Wit. Celui-là, j’ai eu l’occasion de l’essayer le lendemain : beau matériel, principe original, mais de nouveau pas mon type de jeu. Je préfère Matt Leacock quand il nous refile des maladies.  « 

« Un petit tour chez Libellud avec du Mysterium : Hidden Signs et Loony Quest : the Lost City, et surtout Dice Forge, déjà évoqué ci-dessus. »

 

« Côté Ludonaute : on a pu voir le Colt Express : Marshall et prisonniers, une extension bien trouvée qui va prolonger la durée de vie de ce jeu sympa !
Chez Lui-Même, on a vu le best of Loup-Garous ainsi que Dolores. Passée la surprise de voir Eric Lang faire un petit jeu (avec Faidutti !), j’étais intéressé pour en savoir plus mais on n’a pas eu le temps pour une vraie démo donc, pour le coup, j’attendrai l’interview cannoise du Vox.

Chez Matagot, on a pu voir Lanternes (the harvest festival), le jeu de pose de tuiles tant aimé d’Umberling, Pagoda et Yéti. Pagoda est à essayer en ce qui me concerne, il m’intéresse bien !
Ils avaient également installé sur leur stand une mini-escape room, pour promouvoir la nouvelle extension de Room 25.

Chez Purple Brain, il y avait Le Joueur de Flûte, le futur Aladin et Le Tour du Monde en 80 jours. Je suis content de voir cette chouette petite gamme continuer son bonhomme de chemin, et curieux à propos de la nouvelle gamme avec la réédition du Tour du Monde, qui est en fait à l’origine Le Lièvre et la Tortue, un jeu de David Parlett de 1973, retravaillé ici par Benoît Forget.

Chez Repos étaient présents le proto d’Alain Rivollet (monsieur Concept) nommé Amazing, ainsi que Ca$h & Guns Team Spirit. »

 

 

« Et puis il y avait le Scorpion Masqué avec la Maudite Momie et les Space Cowboys avec Final Touch, le premier « Space Buddies », leur nouvelle gamme familiale, et Route 666. Pour moi, ce dernier est à essayer (aussi sur les conseils de Zuton à Cannes), ça doit changer des Wallace habituels ! 

J’ai pu jouer à Watson & Holmes. Plus simple (sans être péjoratif) que son aîné, Sherlock Holmes Détective Conseil, disons que c’est parce que le travail de recherche est « prémâché » par rapport à celui-ci. Pas besoin de fouiller dans des journaux, les lieux où l’on peut enquêter sont clairement visibles et ont chacun une carte leur correspondant. Et finalement, une grosse partie du jeu réside dans la chasse aux indices et le blocage, ce que je trouve moyennement intéressant dans un jeu d’enquêtes, même si je comprends vu qu’ici, il s’agit d’une course. Mais à 7 (nombre maximum de joueurs), ce doit être l’enfer avec 15 lieux différents. Nous on a essayé seulement à deux et on a choisi de ne pas se gêner.

Bilan : sympa, passé un bon moment, j’ai pris plein de notes et j’ai résolu l’enquête, mais je préfère le coopératif au compétitif dans un jeu comme celui-là. »

 

« J’ai également pu tester Via Nebula (côté expert du plateau). Pour moi, c’est une sorte de version simplifiée d’à la fois Brass et Age of Steam. Rien à redire, c’est joli, clair, ça tourne bien, mais il ne m’a pas donné l’envie d’y rejouer (je ne refuserai cependant pas une partie non plus). Je préfère me casser la tête un peu plus avec un Brass, même si le soin apporté à l’édition est incomparable. À nouveau, cela n’engage que moi bien sûr. »

Notons la présence en force du Brussels Games Festival, qui disposait d’un grand stand, organisait des tournois, et avait aménagé une zone protos.
A vos agendas, et faites bien attention : le BGF 2016 change de date et de lieu ! Cette année, ça se déroule les 27 et 28 août dans le Parc et les bâtiments du Cinquantenaire.

« Bref, comme vous le voyez, j’ai passé un joli moment à YouPlay. Comme prévu, les 95% des gens viennent pour Made in Asia, ou pour les youtubers, mais pas spécialement pour le jeu de société. Il n’y a qu’à voir les cosplays, plus ou moins réussis d’ailleurs. Juste pour rire, j’ai failli dire à mon voisin, qui avait une sorte de combinaison de Chewbacca, qu’il avait un beau déguisement de castor, mais je ne suis pas si méchant.  😀
Et c’est là aussi qu’on se sent comme un vieux crouton dans la file d’attente avec tous ces jeunes déguisés … Tout le monde court à l’ouverture des portes, pour pouvoir être le premier dans les files de dédicace, sauf nous bien sûr, on sait bien que personne ne se presse pour les jeux de société, on n’est pas à Essen ici ! »

Cette année le salon Made in Asia aura accueilli pas moins de 69.000 visiteurs. 

 

hugs

Haha : Si personne ne vous aime vous pouvez faire un câlin à ce poteau consentant !

 

 

6 Commentaires

  1. Photo du profil de Umberling
    Umberling 15/03/2016
    Répondre

    Haha, Lanterns, cool ! Bon choix, Matagot, bon choix ! (Non mais sérieux, c’est de l’acabit de Splendor.)

    Merci pour le reportage, Wraith !

  2. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 15/03/2016
    Répondre

    Ouais Matagot fait du bon là. Ils annoncent aussi la version française de Pagode et Junta.

    • Photo du profil de Wraith75
      Wraith75 15/03/2016
      Répondre

      Mais de rien, et rendons à Cléopâtre ce qui appartient à Cléopâtre, c’est Shanouillette qui a rajouté la référence à toi dans l’article 😉

      • Photo du profil de Umberling
        Umberling 15/03/2016
        Répondre

        Ne reste plus qu’à avoir une VF de Spirit of the Rice Paddy pour que la boucle soit bouclée 😀

  3. Photo du profil de Zuton
    Zuton 16/03/2016
    Répondre

    Super reportage ! Merci Wraith !
    Tu as su te camoufler dans la foule des d’jeuns (allez, tu peux nous le dire maintenant : tu avais bien un déguisement toi aussi, non ?! 🙂
    Même les poteaux sont accueillants, incroyable. Ceci étant, le poteau a l’air trop propre pour avoir subi les assauts répétés des visiteurs en manque de câlins, même pas un poil de Chewbacca !

  4. Photo du profil de Wraith75
    Wraith75 17/03/2016
    Répondre

    Ça va, ils ne m’ont pas ennuyé, ils ont dû croire que j’avais fait un cosplay en vieux  😉
    En fait, il y avait tellement de gens avec des pancartes free hugs qu’il s’en faisaient mutuellement. Il semblerait qu’il y ait un gros manque d’affection dans la jeunesse…
    Donc le poteau n’a pas eu tant de succès que cela.

Laisser un commentaire