Wizard of the Coast se numérise ! [VR, MMORPG…]

Wizards of the Coast, l’éditeur derrière les plus grands succès du jeu de cartes à collectionner (Magic l’Assemblée, Pokémon, Magic, Netrunner premier du nom) et du jeu de rôle (Donjons et Dragons, après le rachat de TSR) a annoncé un changement de cap en ce qui concernait leur gestion des droits numériques. C’est à dire que l’éditeur, au lieu de déléguer à des tiers, va repenser sa stratégie, et probablement la travailler de plus près grâce à la création de leur Digital Games Studio tout beau tout neuf.

Chris Cocks 1 2013

Chris Cocks

 

Selon Chris Cocks, le nouveau PDG de WotC, cela signifie un large éventail d’évolutions. Le studio nouvellement créé permettrait de repenser Magic Online et les autres jeux de Wizards of the Coast, en intégrant l’équipe de Magic Online avec le staff du studio, apparemment composé de vétérans de l’industrie.

Le dirigeant se permet aussi d’expliquer que le studio n’a pas peur d’envisager de nouvelles expériences, tel un MMORPG (jeu de rôle massivement multijoueur en ligne) basé sur Magic l’Assemblée ou un nouveau jeu Donjons et Dragons avec de la réalité augmentée.

 

Donjons et Dragons

 

On nous promet d’amener D&D, Magic et consorts vers « de plateformes inattendues et des genres inattendus ». Spéculons un brin. Vous le sentez venir, Donjons et Dragons en augmenté, avec le Démogorgon qui vous rugit à la face depuis la table de jeu ? Magic l’assemblée en réalité virtuelle, à l’instar d’Ascension VR* ? Bref, les rêves les plus fous sont permis, et ça a l’air pas dégueu du tout. Reste à voir comment l’annonce se concrétisera dans les semaines à venir.

(*réalité virtuelle)

 

mtg-kaladesh-plane-ludovox

Un MMO sur Dominaria ou Kaladesh, ça fait pas rêver ?

 

Dernière promesse du président, et non des moindres : Digital Games Studio sera pratique ou ne sera pas. Les produits devraient également entretenir des relations les uns avec les autres, et donc se compléter. On peut imaginer une communication des jeux, avec une plateforme commune à la Steam ou uPlay ou Origins, une répercussion des achats d’un jeu sur un autre, ou encore du crossover entre les univers… mais là encore, pour l’instant, c’est nébuleux : malgré trois grands crédos (innovation, accessibilité et réinvention), le communiqué de presse ne permet pas de dire grand-chose sur les jeux eux-mêmes. Réponse là aussi dans les mois à venir, j’imagine !

 

► Pour l’annonce complète en anglais, c’est ici.

Laisser un commentaire