LE TEST DE ORCS ORCS ORCS
pic2232424_md
Un jeu de Frank Thyben
Illustré par Marko Fiedler,
Edité par Queen games
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2014-10
De 2 à 4 joueurs
A partir de 10 ans
Durée moyenne d'une partie : 45 minutes

Thèmes : Fantastique, Médiéval-fantastique, Tower Defense
Mécanismes : Affrontement, Combinaisons, Deckbuilding
Types de jeu : Jeu de plateau
Complexité du jeu : Amateur
Nombres de parties jouées : 6
Configurations testées : 2, 3, 4 joueur(s)

Introduction

Du haut de la tour, je voyais les armées orcs se masser sur la ligne d’horizon : cette vision m’emplissait à la fois d’excitation et d’une certaine appréhension. C’était la première fois que je participais au célèbre tournoi annuel des lanceurs de sorts ! Au fur et à mesure que les terrifiantes créatures se rapprochaient des fondations de l’édifice, les pulsations de mon coeur s’accéléraient tandis que des gouttes de sueur commençaient à perler sur mon front. Le soleil montait doucement dans le ciel, et il serait bientôt l’heure de montrer à tous ces prétentieux imbus de leur personne, que le meilleur magicien du Royaume, c’était moi !

Orcs Orcs Orcs est un jeu sorti en 2014, dans lequel chaque joueur incarne un magicien qui va tenter de se mettre en valeur lors du grand concours annuel de lanceurs de sorts, en exterminant un maximum d’orcs qui, tels des lemmings, viennent se fracasser par vagues contre la tour se dressant au milieu de la plaine. Lors de ce tournoi, tous les coups sont permis, et il sera possible de mettre des bâtons dans les roues de nos adversaires.
Avec un air de tower defense, le jeu allie deckbuilding, combinaison de cartes, et pas mal de fourberies.

Contexte

Quand Orcs Orcs Orcs est sorti, c'est avec une certaine envie mais aussi avec une certaine appréhension que j'ai parcouru les articles qui traitaient de ce nouveau Queen Games. Les retours mitigés m'incitèrent à la prudence, et je ne cédais à mes caprices de ludophile gâté, tout en gardant dans un coin de mon âme d'enfant que "ça doit être super cool de shooter du gobelin quand même !".

Ainsi, quand l'occasion me fut donner de pouvoir prendre position sur la superbe tour du jeu, je jouais faussement la timidité en lançant un "Vous êtes sûrs ? Mais non, c'est gentil..". Dans mon esprit perfide renaissait la fébrilité du chaos du combat, et mes hôtes n'eurent pas longtemps à insister pour que je reparte avec cette belle boîte si gentiment prêtée !

À moi la destruction de peaux vertes en famille, avec mes apprentis lanceurs de sorts de 9 et 13 ans, et mon ensorceleuse de femme de *** printemps (censure), bien à l'abri dans notre appartement...!



ACCESSIBILITE DES REGLES
15
Clarté du livret de règles
Livret bien conçu
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et sans erreur, exemples concrets et pertinents
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Sensation de compréhension correcte
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Quelques retours aux règles. aide de jeu correcte

Le fascicule des règles est très agréable à lire et à parcourir : la mise en page est aérée et colorée. On y retrouve le récapitulatif exhaustif du matériel de jeu, une courte introduction sur le background (très succinct, il faut l'avouer), une double page avec un exemple de mise en place pour 4 joueurs (comprenant les modifications à effectuer à 2 ou 3 joueurs), et le détail complet d'un tour de jeu. La dernière partie du livret récapitule l'ensemble des sorts et des effets d'améliorations, ainsi que le calcul des points de victoire en fin de partie.

Contrairement à beaucoup de traductions faite par l'éditeur Queen Games, je n'ai pas relevé de grossières fautes de français, ni d'erreurs de règles (en même temps, je ne me suis pas amusé à lire les règles originales).

Une feuille supplémentaire résume les pouvoirs bonus pouvant être acquis, et les règles spéciales des cartes destin. À son verso sont détaillés les deux modules modifiant très légèrement les règles de jeu (missions secrètes et actions bonus). Pourquoi avoir séparé cette page du livret principal ? J'avoue que je ne sais pas vraiment. Les icônes de ces éléments sont-ils réellement plus difficiles à appréhender que les sorts et les améliorations ?

Pour finir, le jeu propose une carte de référence par joueur, qui résume le déroulement d'un tour de jeu : pas indispensable, mais on saluera l'effort.

QUALITE DU MATERIEL
13.5
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Boîte assez mal pensée (rangement difficile)
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité matériel et finitions plutôt bonnes
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Lisibilité et manipulations plutôt agréables
Qualité des illustrations
Travaillé


A l'ouverture de la boîte, on ne peut qu'être impressionné par la pléthore de silhouettes cartonnées ! On pourra sans doute regretter l'absence de figurines, mais le prix de vente aurait sensiblement augmenté, et les créatures vont être défouraillées par paquets de 10 sans avoir l'opportunité de stationner longtemps sur le plateau (pour la plus grande partie d'entre eux). Malheureusement, on se demande comment on va être capable de faire rentrer l'intégralité de la horde dans la boîte, sans désolidariser les socles...

Ajoutons à cela les cartes en grande quantité, superbement illustrées (prenez le temps d'observer le détail de chacune d'elles, et vous vous rendrez compte du travail qui a été fait), et on ne peut qu'être satisfait du matériel. Petit bémol sur les jetons qui permettent de faire apparaître les monstres sur les bords du plateau : ceux-ci sont un peu petits, et on a tendance à les renverser quand il faut en piocher un sur les petites piles constituées. A part ça, c'est du solide.

THEME
11
Objectifs du jeu clairs
Les joueurs comprennent de quoi ça parle
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
Histoire peu inspirée
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Quelques éléments sonnent juste
Cohérence du thème
Respect du thème

Clairement, on ne va pas se raconter d'histoire, dans Orcs Orcs Orcs, on n'est pas là pour trier de l'avoine !
Le thème est prétexte à une joute entre joueurs, dans la grande tradition des concours de quéquettes ! Difficile de se dire en quittant la table de jeu qu'on a vécu une grande aventure : on se souviendra sans doute de quelques combinaisons épiques ou de l'utilisation massive de poisons contre ses malheureux adversaires, mais on aura tôt fait d'oublier la partie pour éventuellement remettre le couvert.

Evidemment, on trouve de la cohérence avec l'utilisation de grandes catégories de sorts pour vaincre ses adversaires, mais on peut, par exemple, se demander ce que deviennent les affreuses créatures qui parviennent à franchir le mur de la tour..? Peut-être regardent-elles le reste de leurs congénères se faire dézinguer par nos délirants magiciens ? Bref, la thématique n'est pas le point fort du jeu, même s'il est toujours agréable de se lancer dans ce défouloir permettant d'assouvir nos pulsions primales ;)

DUREE DE VIE
13.5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Souple
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient assez sérieusement
Contenu additionnel
De petites règles additionnelles
Essouflement du jeu
Des éléments renouvellent les parties

Quand on prend place au sommet de la tour, on ne sait jamais à quelle sauce on va être mangé. L'aléatoire est omniprésent dans l'arrivée des monstres, la pioche de nos cartes, et les sorts disponibles : difficile de pouvoir anticiper les choses ! Ainsi, le renouvellement est assez important, même si on finira par se lasser d'user nos boules de feu sur les malheureuses créatures qui ne cherchent qu'un abri pour rester au chaud. 
Si vous avez l'impression d'avoir fait le tour d'Orcs Orcs Orcs, les modules permettent de varier encore un peu plus les parties, sans bouleverser vos habitudes de jeu. Et si jamais vous en voulez encore, une boite de renforts est disponible, pour encore plus de massacres. 

Le jeu n'est pas très compliqué, et peut-être pratiqué en famille (attention cependant, car les possibilités sont importantes et ce n'est donc pas un outil d'initiation aux jeux modernes). J'ai une préférence pour des parties à 2 et 3 joueurs ; à 4 joueurs, le jeu traîne en longueur, et on attend un peu trop son tour.

MECANISMES
12
Fluidité du tour
Fluide
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Interaction souvent présente
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Du choix dans les stratégies
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Du mal à contrôler la partie

Les rounds s'enchaînent sans trop de temps morts, même si parfois, il peut être frustrant d'attendre son tour (surtout quand notre main de cartes ne nous permettra pas de faire grand chose lorsque celui-ci reviendra).

L'interaction est présente et se manifeste de manière directe et indirecte. Directe car il est possible de pourrir la pioche de ses adversaires en leur lançant du poison, et indirecte car on peut laisser passer des créatures afin de baisser leur valeur finale, ou bloquer une des arêtes de la tour pour empêcher vos confrères (et consoeurs) de se positionner correctement.

Impossible en début de partie de se cantonner à une stratégie : il faudra sans cesse s'adapter à l'évolution du plateau en cherchant à optimiser ses actions. L'opportunisme sera un maître mot ! Cependant, ne croyez pas que vos actions seront uniquement guidées par le bon coup du moment : vous aurez le choix, car la meilleure possibilité à l'instant T ne sera pas forcément la plus utile sur le long terme. À vous de gérer au mieux vos cartes. 



15
13.5
11
13.5
12

Photo du profil de Alendar

65%

L'avis de Alendar

Testeur Ludovox.fr

Publié le 20/03/2017

Au final, Orcs Orcs Orcs est plutôt un jeu plaisant. Véritable défouloir, il vous fera assurément passer un bon moment sur quelques parties. Vos plus sombres instincts se réveilleront et vous jubilerez en exterminant quantité de ces horribles créatures verdâtres. Son mélange de deckbuilding et de combinaison de cartes est sympathique.

Cependant, malgré ses qualités, ce Queen Games n'est ni très original, ni très accrocheur. Il ne parvient pas à se démarquer des innombrables sorties annuelles, et trouvera difficilement sa place sur vos étagères. À essayer toutefois si vous avez une haine des peaux vertes. ;) 


  • Illustrations
  • Fun!
  • Mix deckbuild et combo sympa

  • Peut trainer en longueur
  • Chaotique
  • répétitif malgré ses modules
L'AVIS DES JOUEURS

0 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

--%