LE TEST DE I HATE ZOMBIES.
pic2095467_md
Un jeu de Kevin Wilson
Illustré par Robb Mommaerts
Edité par BoardGameGeek
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2015-06-01
De 2 à 12 joueurs
A partir de 6 ans
Durée moyenne d'une partie : 15 minutes

Thèmes : Zombie
Mécanismes : Bluff, Eliminations
Types de jeu : Jeu d'ambiance
Complexité du jeu : Familial
Nombres de parties jouées : 6
Configurations testées : 5, 8, 9 joueur(s)

Introduction

J’aime pas les zombies, mais j’aime le pierre / feuille / ciseaux, les jeux rapides et rigolos ! « I hate zombies » est un party game rapide pour joueurs nombreux – jusqu’à 12 – basé sur le principe du chi-fou-mi.

Le principe ? Si vous êtes un zombie : manger les humains. Si vous êtes un humain : essayez de ne pas vous faire croquer ! Pour en savoir plus, retournez donc sur le Just Played

Contexte

Ce jeu, édité par le site américain BoardGameGeek (zut me voilà démasqué, je fais des infidélités à Ludovox) m'a tout de suite séduit : simple, superbes illustrations, grand nombre de joueurs, petit prix (10 euros) et une façon intelligente de soutenir un site de qualité. En plus, il est monté assez vite au niveau souscription et l'auteur a pu lui donner de bonnes améliorations (cartes plus grandes / plus d'illustrations). J'ai donc souscris au kickstarter. Il est disponible aujourd'hui dans la boutique du site.



ACCESSIBILITE DES REGLES
18.5
Clarté du livret de règles
Livret très bien pensé
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et sans erreur, exemples concrets et pertinents
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Compréhension parfaite du déroulement
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Pas de retours aux règles. Aide de jeu parfaite

Vu que les règles tiennent sur un ticket de bus et que le principe est simplissime, faudrait quand même le faire exprès pour se planter (ouille !). Non, ici, R.A.S.

QUALITE DU MATERIEL
16.5
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Correct, rangement tout juste
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité et finitions très agréables
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Clarté visuelle. Manipulation adaptée
Qualité des illustrations
Objet d'art


La boîte est ici une enveloppe plastifiée. Tout allait bien jusqu'à l'apparition des cartes de l'extension. Là, ça rentre moins bien. On y arrive quand même, ouf ! Cartes format tarot, illustrations superbes de Robb Mommaerts et, en prime, chaque perso à son zombie attitré. Bref, pas deux dessins semblables dans le jeu. Seule ombre au tableau, le texte en anglais sur les cartes qui gênera les moins anglophones d'entre nous.

THEME
10.5
Objectifs du jeu clairs
C'est limpide
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
Histoire peu inspirée
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Ça colle à peu près
Cohérence du thème
Artificiel

Le thème c'est les zombies, parce que c'est drôle et vendeur... Ça pourrait être autre chose, mais l'illustrateur se serait surement moins amusé avec des moutons et des poireaux. Le thème, il est plaqué, mais il est cool - enfin, si vous aimez les zomb. 

DUREE DE VIE
12
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Très modulaire
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient un peu
Contenu additionnel
De petites variantes
Essouflement du jeu
On a fait le tour en une partie

Voilà un jeu idéal pour un grand nombre de joueurs, et plus amusant qu'un "loup-garou" à mon avis. Bien sûr, en une partie on en a fait le tour, pas de stratégie et pas mal de chance, rien de profond, si ce n'est la tension devant le nombre grandissant de zombies. Les humains infectés, ben... tant pis pour eux.

MECANISMES
12
Fluidité du tour
Presque sans accroc
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Interaction omniprésente
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Binaire : gagné ou perdu. Une seule stratégie gagnante
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Le jeu est trop hasardeux, ou la stratégie est peu impactée par les opportunités

Le jeu est hasardeux, vous le savez quand vous l'achetez, c'est du niveau d'un chifumi, le message est clair et honnête. C'est pour se marrer à l'apéro et ça n'a aucune autre prétention.



18.5
16.5
10.5
12
12

Photo du profil de morlockbob

75%

L'avis de morlockbob

Testeur Ludovox.fr

Publié le 07/03/2016

Rien à redire sur ce petit délire magnifiquement illustré. Jeu pour l'apéro ou en fin de soirée, avec un nombre minimum de 5 ou 6 quand même, c'est le grand n'importe assuré.


  • illustrations
  • matériel
  • délire

  • anglais avec du texte
L'AVIS DES JOUEURS

0 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

--%