LE TEST DE VILLAINOUS
Villainous-Couv-Jeu de société-Ludovox
Un jeu de Prospero Hall
Edité par Ravensburger, Wonder Forge
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2018-10
De 2 à 6 joueurs
A partir de 10 ans
Durée moyenne d'une partie : 50 minutes

Thèmes : Médiéval-fantastique, TV et ciné
Mécanismes : Cartes personnages, Gestion de main
Types de jeu : Jeu de plateau
Complexité du jeu : Amateur
Nombres de parties jouées : 11
Configurations testées : 2, 3, 4, 6 joueur(s)

Introduction

Villainous est un jeu de decks et de pose asymétriques, dans lequel chaque joueur incarne un grand Méchant de Disney avec sa condition particulière de victoire, et son propre Royaume dans lequel seront jouées les cartes de ses decks Méchants et Fatalités, propres à chaque personnage.

À son tour, un joueur devra se déplacer dans l’un des lieux de son Royaume pour réaliser tout ou partie des actions disponibles et tenter d’être le premier à mettre au point ses plans machiavéliques… avant que les insupportables Gentils ne viennent semer la zizanie dans nos projets !
Pour en savoir plus, le Ludochrono, l’itw, et le petit article qui va bien !

 

Contexte

Étant une fan inconditionnelle de Disney, j’ai directement été séduite par le concept de Villainous de revisiter les classiques à travers un jeu de société plutôt accessible. 

Si la plupart de mes parties se sont faites avec des fans de la première heure, le jeu est également très bien passé auprès des non-initiés et d'un public un peu plus jeune qui prend manifestement plaisir à découvrir les arcs narratifs de chaque personnage !



ACCESSIBILITE DES REGLES
15,5
Clarté du livret de règles
Livret facile d'accès
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et sans erreur, exemples concrets et pertinents
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Pas de gros problème spécifique
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Assez peu de retours aux règles. Bonne aide de jeu

Le livret de règles, bien qu’un peu terne surtout pour du Disney (mais n'oublions pas que nous sommes du côté obscur de la force...), fait très bien le job : des explications simples, claires et bien illustrées.

On appréciera particulièrement les livrets spécifiques à chaque personnage : quelques pages qui reprennent l’objectif, voire son déroulé, ainsi qu’une présentation succincte des cartes clefs de son deck. Très utile lors des premières parties !

L’aide de jeu recto-verso, présentant tous les symboles Action présents et décrivant les conditions de victoire pour chaque personnage, est également ergonomique et très utile. 

QUALITE DU MATERIEL
16
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Correct, rangement tout juste
Qualité des éléments et des matériaux
Effort important
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Très ergonomique. Agréable à manipuler
Qualité des illustrations
Très travaillé


Villainous fait parti de ces jeux à effet Wahouu quand on ouvre la boîte (ce qui n’a pas manqué d’attirer les curieux lors d’une partie, leur donnant même très souvent envie d’essayer le jeu ensuite !) 

Les pions des personnages ont un très bon rendu, quant aux plateaux qui se déplient, ils sont du plus bel effet, leur épaisseur et qualité ne gâchent bien sûr rien au plaisir de jeu. 

Les illustrations sont vraiment au top, tout a été repris des oeuvres originales et retravaillé pour donner une cohérence moderne au jeu, ça apporte un gros plus à l'ensemble. On se surprend à fouiller chaque deck pour retrouver des passages et illustrations clés des dessins animés de notre enfance. Pour autant la lisibilité est très bonne tant sur les cartes que sur les plateaux individuels.

Quelques petites choses à redire quand même : le thermoformage ne pourra pas accueillir les extensions, ni même les cartes sleevées... nécessaire vu qu’elles prennent vite les marques !

Si l’absence d’emballage plastique est une bonne initiative écologiquement, les pastilles fermant la boîte laissent des traces de colle très désagréables.

THEME
17,5
Objectifs du jeu clairs
Chaque choix a une explication thématique
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
On a envie de raconter sa partie aux gens au club de jeu
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Le jeu est un tout thématique
Cohérence du thème
Pointu !

Le thème est vraiment le point fort de Villainous. Déjà grâce aux illustrations immersives qui nous font (re)découvrir les scènes de nos Disney préférés, mais surtout grâce à l’arc narratif de chaque personnage, directement tiré de son histoire et qui dictera votre manière de jouer.

Par exemple, incarner Capitaine Crochet vous donnera pour objectif de battre Peter Pan sur le Jolly Roger. Mais pour cela, il vous faudra non seulement trouver la carte du Pays Imaginaire (dans votre deck), mais aussi débusquer ce fichu Peter (dans le deck Fatalité) pour le traîner du Pays Imaginaire jusqu’à votre bateau !

Si vous incarnez la vile Maléfique, il vous faudra déverser votre colère en lançant des Malédictions sur tout le Royaume, et vous remporterez la victoire si, au début de votre tour, une Malédiction se trouve sur chacun de ses quatre lieux.

Narratif, cohérent, logique, immersif et diablement efficace, chaque Villain a aussi des contres et des embûches qui font sens. Un vrai plus. 

DUREE DE VIE
11,5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Souple
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Quelques morceaux du jeu changent
Contenu additionnel
Assez de diversité pour qu'on n'aille pas chercher ailleurs.
Essouflement du jeu
Quelques surprises

Concernant la durée de vie et la rejouabilité de Villainous, je reste un peu mitigée. 

D’un côté, certains personnages (Capitaine Crochet, Jafar et Ursula) ont un gameplay tout tracé qui imposent d’emblée une façon de jouer : à savoir défausser quasiment toute sa main jusqu’à trouver les cartes clés (de toute façon, tant que vous ne les aurez pas, il vous sera impossible de gagner, alors autant les trouver le plus rapidement possible…). 

Sur les autres personnages, si les choix existent, ils me paraissent un peu limités, n’entraînant pas une rejouabilité énorme.

Mais d’un autre côté, je pense que pour maîtriser complètement le deck et l’objectif d’un Héros (et donc optimiser ses parties), il faut bien l’incarner au moins 2 ou 3 fois… Sachant qu’il y a 6 Héros dans la boîte, il faudrait théoriquement 18 parties pour espérer faire bien le tour de Villainous. Après se pose toujours la même question : est-ce que vous avez sorti 18 fois tous les jeux de votre ludothèque ? 

Il est aussi à noter que deux extensions, apportant chacune 3 Méchants supplémentaires, devraient débarquer en France dans les mois à venir.

La rejouabilité est sans doute limitée pour certains personnages, mais la durée de vie de Villainous ne semble pas si mal au final (sans être très importante). Mitigée, je vous le disais.  

Je vous conseille si vous êtes 6 de faire plutôt deux tables de trois et de tourner, le matos vous le permettra :)

MECANISMES
10,5
Fluidité du tour
Ça tourne !
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Quitter la table une minute ne change rien
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Une diversité pas toujours équitable
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Du mal à contrôler la partie

La configuration optimale semble être à trois et quatre joueurs. À deux le jeu est moins tendu et les interactions plus faibles, mais il reste néanmoins intéressant, et aussi plus fluide.

En revanche, à cinq et six joueurs, les parties gagnent vraiment en interactions (les Fatalités volent dans tous les sens, tout le monde en prend pour son grade) mais traînent en longueur, à tel point qu’entre deux tours on surprend certains joueurs à vaquer à d’autres occupations… Si vous êtes plus que quatre, je vous conseille de faire plutôt deux tables (ce qui est largement possible avec la boîte de base !), ça rendra le jeu bien plus agréable. 

Si l’interaction est limitée aux Fatalités (qui peuvent parfois mettre fortement à mal l’évolution d’un joueur !), vous ne pourrez pas jouer totalement dans votre coin. Le fait d’avoir des personnages asymétriques et des objectifs différents vous oblige à garder un œil sur vos adversaires et parfois à changer vos stratégies pour les ralentir si besoin. Chacun court vers son objectif, et comme dans chaque course, on surveille les concurrents et on s'adapte. 

Le jeton Fatalité fait également son apparition dans les parties à cinq et six joueurs, modifiant légèrement la stratégie : lorsqu'un joueur reçoit une Fatalité, il prend le jeton dédié et ne pourra pas être la cible de la prochaine action Fatalité. Cela permet d'éviter l'acharnement contre un joueur, surtout quand celui-ci est en passe de gagner : avant d'essayer de le ralentir à nouveau il faudra attaquer un autre joueur ! (Je me demande si ce jeton n'aurait pas été également utile dans les configurations plus basses également.)

Je craignais un gros déséquilibre avec les personnages dépendant complètement de l’ordre des cartes de la pioche (Jafar, Ursula et Capitaine Crochet), et pourtant les personnages semblent assez équilibrés (sauf peut-être la Reine de Cœur ?). 

Certains crieront au poids écrasant du hasard (il est vrai qu’être Jafar et commencer sa partie avec la lampe et le scarabée en main est plus aisé que de devoir chercher en apnée au fond de son deck la couronne et le Trident d’Ursula), mais pourtant j’ai vu de très belles remontées de ces personnages "pioche-dépendant" usant et abusant de la défausse ! D’autant plus que ces personnages ont des conditions de victoire immédiates contrairement aux autres. 

De même, certains joueurs vivront mal la différence de puissance de nuisance des héros, mais il faut bien comprendre qu'ils n'ont pas tous vocation à être exterminés systématiquement. Cela vous fera perdre un temps précieux, alors qu'il est parfois préférable d'en garder dans son royaume (selon le bon vieil adage "soit proche de tes amis et plus encore de tes ennemis") pour jouer avec certains effets particuliers. 



15,5
16
17,5
11,5
10,5

Photo du profil de Shanen

81%

L'avis de Shanen

Testeur Ludovox.fr

Publié le 19/08/2019

Pour conclure, je recommande de découvrir Villainous ! 

Certains pourraient bouder son thème a priori enfantin, craignant peut-être un jeu simpliste. Pourtant il n’en est rien : derrière ce superbe matériel et ces magnifiques illustrations se cachent un thème très fort, une mécanique asymétrique intéressante et une expérience ludique agréable et interactive. 

S’il est régi par une partie de hasard, qui pourra frustrer certains joueurs, il n’en reste pas moins que sans un minimum d’analyse et de stratégie vous ne deviendrez jamais un grand Méchant accompli ! 

Avec son retournement surprenant (jouer les méchants des films) Villainous saura à coup sûr trouver sa place parmi les tables amatrices de jeux ou les inconditionnels de Disney.


  • qualité du matériel
  • superbes illustrations
  • thème fort
  • 6 personnages de base (augmente la rejouabilité)
  • des extensions à venir !
  • asymétrie forte

  • configuration 5 - 6 joueurs peu agréable
  • des choix oui, mais une stratégie assez rigide
  • sensation de subir le jeu quand on ne pioche pas LA carte
  • absence de mode solo (tellement dans l'air du temps pourtant)
L'AVIS DES JOUEURS

3 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

58%