LE TEST DE TRAINS (2013)
trains-3300-1370509592-6108
Un jeu de Hisashi Hayashi
Illustré par Ryo Nyamo
Edité par Alderac Entertainment Group
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2013-09-01
De 2 à 4 joueurs
A partir de 12 ans
Durée moyenne d'une partie : 45 minutes

Thèmes : Rails
Mécanismes : Deckbuilding, Gestion de main
Types de jeu : Jeu de cartes, Jeu de plateau
Complexité du jeu : Amateur
Nombres de parties jouées : 7
Configurations testées : 2, 3, 4 joueur(s)

Introduction

Trains est un jeu alliant deckbuilding et placement sur plateau, le tout dans le Japon moderne. Pour gagner, il faut relier des villes et construire des gares pour mieux les desservir, ou encore construire des buildings… Mais gare aux déchets !

Contexte

J'ai donc attendu un peu pour sortir le Trains qui dormait au fond de ma Black Box. Ce fut fait, non seulement en la présence de core gamers assidus des jeux de deckbuilding, mais aussi avec des joueurs plus légers. Mes aïeux, j'aurais dû le décortiquer plus tôt : réussite dans les deux cercles, avec très peu d'ombres au tableau.



ACCESSIBILITE DES REGLES
17.5
Clarté du livret de règles
Livret facile d'accès
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et exhaustive
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Compréhension quasi parfaite du déroulement
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Retours aux règles mineurs. Aide de jeu ergonomique

Quasi sans-faute pour Trains sur le plan des règles. À la limite, on peut regretter l'absence d'une aide pour les coûts de pose de rails sur le plateau, mais, au vu de la simplicité globale des règles, on pardonnera le retour aux règles ainsi causé...

QUALITE DU MATERIEL
15.5
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Correct, rangement tout juste
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité et finitions très agréables
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Très ergonomique. Agréable à manipuler
Qualité des illustrations
Efforts appréciables sur les graphismes


Note neutre pour les rangements : les séparateurs sont là, mais j'ai eu le jeu dans la Black Box : je ne dispose donc d'aucun élément pour juger. Dans ma Black box, ça rentre, et j'ai de quoi faire tenir l'extension standalone Rising Sun en plus. Mes cartes sont glacées, format poker, et super ergonomiques : j'apprécie beaucoup les manipuler, mais à mon avis, ce format glacé se raye assez vite. Il faut donc protéger les cartes. Les illustrations et la charte graphique sont à la fois modernes et épurées. On est donc fort dépaysé, mais pas dérouté, par les visuels de ce Trains. En revanche, le plateau est quelconque, voire pas sexy du tout (ce qui fait un peu chuter la qualité des illus').

THEME
16
Objectifs du jeu clairs
On a envie de justifier ses choix thématiquement
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
La trame de fond est intéressante
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Le jeu est un tout thématique
Cohérence du thème
Thème fouillé

Le thème est fort dans Trains : au contraire de pas mal de jeux de deckbuilding qui pèchent à ce niveau, le titre d'Hisashi Hayashi se fraie un chemin parmi les bons du genre, à coup d'expansion de rails. Les mécanismes liés aux déchets, particulièrement élégants, complètent le tableau thématique d'une touche presque écolo. Si les parties ne sont pas ultra-trépidantes, elles ont ce petit goût tendu qui n'est pas donné à tout le monde...

DUREE DE VIE
14
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Souple
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Quelques morceaux du jeu changent
Contenu additionnel
De petites variantes
Essouflement du jeu
On ne sait pas à quoi s'attendre

Cette boîte ne brille pas énormément par sa diversité. Si les cartes à acheter varient de partie en partie, la stratégie de base n'en reste pas moins la même. Peut-être, justement, que ces cartes sont trop typiques aux yeux des deckbuilders : on n'y décèle pas d'innovation fondamentale, et on se sent en terrain connu. Mais le fait qu'il existe une (voire beaucoup, si l'on va sur Internet) carte alternative renouvelle beaucoup le jeu. Notez aussi que le nombre de joueurs fait considérablement varier la façon de jouer : on restera plus dans son coin avec moins de joueurs. Cela dit, Trains s'en sort de façon plus qu'honorable sur ce plan du renouvellement. Même si l'on a l'impression que les parties se ressemblent assez, les enjeux de chaque tour varient beaucoup.

MECANISMES
16
Fluidité du tour
Tout s'enchaîne parfaitement
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Interaction souvent présente
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Grande variété de choix, on peut revenir dans la course
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Savant mélange de stratégie et d'opportuniste

Les mécanismes de Trains sont ce qui le rendent aussi sexy à mes yeux. D'une simplicité folle une fois qu'on en a compris les rouages, il s'avère d'une difficulté tactique élevée quand on le pousse dans ses retranchements. Et autant vous dire qu'il est difficile à décortiquer, malgré, justement, la limpidité de ses tours de jeu et de ses actions. On planifiera sereinement ses tours, jusqu'à aviser la ville d'un collègue, sur laquelle on se jettera avec avidité ! Mais l'économie des cartes Débris est très punitive si l'on n'y prend pas garde... Bref, une réussite de ce côté.



17.5
15.5
16
14
16

Photo du profil de Umberling

89%

L'avis de Umberling

Testeur Ludovox.fr

Publié le 23/01/2015

Trains me paraît être adapté à un public averti comme amateur, et c'est une des raisons pour lesquelles je le recommande vivement ; ses mécanismes intuitifs et son ergonomie le rendent accessible, et sa thématique bien pensée donne un nouveau goût au deckbuilding. Cependant, les parties, quoique passionnantes, peinent à se distinguer les unes des autres.  Sans être parfait, Trains emporte les joueurs dans un mélange savant de réflexions à mi-chemin entre probabilités et placement. C'est peut-être cette complétude du sentiment de planification qui me plaît tant, et je me régale d'avance de poser mes rails. Hisashi Hayashi a pour moi réussi son pari : Trains envoie du bois.


  • Déchets très élégants
  • Ergonomique et accessible aux presque néophytes
  • Se finit invariablement (ou presque) dans un mouchoir de poche

  • Les parties se ressemblent un tantinet
  • Cartes un peu trop typiques du deckbuilding
L'AVIS DES JOUEURS

3 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

81%