LE TEST DE PATCHWORK
patchwork
Un jeu de Uwe Rosenberg
Illustré par Franz Klemens
Edité par FunForge, Lookout Games
Date de sortie : 2014-10-16
De 2 à 2 joueurs , Optimisé à 2 joueurs
A partir de 8 ans

Thèmes : Divers
Mécanismes : Placement
Types de jeu : Jeu abstrait
Complexité du jeu : Amateur
Nombres de parties jouées : 10
Configurations testées : 2 joueur(s)

Introduction

Sorti de manière plutôt discrète lors de l’édition 2014 du salon d’Essen, ce « petit » jeu à deux assez atypique dans la production du grand Uwe Rosenberg a su faire fonctionner le bouche à oreilles dans le milieu ludique francophone, pour finalement se voir localiser en VF sous l’égide de Funforge. Et on s’en réjouit.

Contexte

Nous avons pratiqué le jeu uniquement entre les deux mêmes protagonistes, montant ainsi en expérience en parallèle, et découvrant ensemble les quelques subtilités cachées.



ACCESSIBILITE DES REGLES
16.5
Clarté du livret de règles
Livret correct, sans plus
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et exhaustive
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Compréhension quasi parfaite du déroulement
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Retours aux règles mineurs. Aide de jeu ergonomique

La règle pliée en trois parties, typique de la gamme Lookout Games, n'est pas ce qu'on fait de plus pratique par rapport à une présentation en livret. Mais étant donné la brièveté en l'occurence, le préjudice est des plus mineurs.

L'ensemble se comprend aisément et est suffisamment riche en précisions pour ne laisser qu'une mini interrogation (FAQ en français ici).

QUALITE DU MATERIEL
13
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Boîte assez mal pensée (rangement difficile)
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité matériel et finitions plutôt bonnes
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Lisibilité et manipulations plutôt agréables
Qualité des illustrations
Efforts appréciables sur les graphismes


La taille du boîtage se justifie, et celle des pièces de tissu en carton est bien positionnée : exactement ce qu'il fallait pour une prise en main aisée sans tomber dans un format nécessitant une place excessive pour jouer. Mais sachez tout de même qu'un coin de table ne suffira pas pour accueillir la grande farandole initiale.

La manutention permanente de multiples petits jetons "boutons" est assez pénible à la longue ; des coupures intermédiaires de valeur 3 par exemple auraient pu aider.

Au niveau du rangement, c'est le minimum (c'est-à-dire rien), et on aurait bien aimé en particulier avoir de quoi séparer les boutons des autres tuiles dans la boite. Vas-y, t'aurais pas un sachet zip à dépanner ?

Heureusement, le principal est là, avec un look bariolé des plus inspirants, et une ergonomie sans faille de la piste de temps et de l'iconographie.

THEME
10
Objectifs du jeu clairs
On a une vague idée de quoi ça parle
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
Histoire assez pauvre
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Ça colle à peu près
Cohérence du thème
Plutôt cohérent

La thématique retenue est des plus inédites à ma connaissance, mais on est face à un puzzle et des dilemmes d'optimisation essentiellement abstraits.

La notion de durée nécessaire à coudre une pièce se raccroche ceci dit plutôt pas mal au sujet et le fait d'avoir des malus si la couverture est pleine de trous est pas idiot non plus. 

DUREE DE VIE
13
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Souple
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient un peu
Contenu additionnel
Assez de diversité pour qu'on n'aille pas chercher ailleurs.
Essouflement du jeu
Assez surprenant

Le jeu propose un bon ratio entre simplicité et intérêt. Il peut se pratiquer à plusieurs niveaux de réflexion, entendez par là qu'il y a suffisamment de matière pour faire hésiter un gros joueur averti et éviter de jouer en mode automatique. Il a donc des chances de convenir à un large éventail de profils, malgré sa configuration restrictive.

La mise en place aléatoire garantit des arrangements de pièces toujours différents, et même une fois le jeu maîtrisé au bout de 3-4 parties, il n'y a pas de martingale. Miser tout sur le développement de son revenu est assez tentant, mais se ménager suffisamment d'espace pour ne pas trop limiter ses possibilités lors des derniers tours est tout aussi important. De même, le carré 7x7 est un objectif juteux mais ne garantit en rien la victoire si sa réalisation au plus rapide s'est faite au détriment du reste.

La durée est bornée par le système d'unité de temps prédéterminé, et ne dépasse donc pas la demi-heure, même pour nous les joueurs lents.

MECANISMES
13.5
Fluidité du tour
Presque sans accroc
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Interaction souvent présente
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Du choix dans les stratégies
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Mélange de stratégie planifiée et de choix opportunistes

D'une fluidité impeccable, il s'appuie à bon escient sur l'éprouvé principe de la piste de temps. C'est véritablement une variable importante, que ce soit pour l'obtention de pièces 1x1 joker ou pour anticiper le rythme du revenu.

L'interaction est bien présente avec la course sur le carré 7x7 et les pièces 1x1, mais aussi de par l'excellent principe de disponibilité des 3 pièces suivantes. Le choix effectué à son tour conditionne en effet les possibilités de l'adversaire lors du sien, ce qui ouvre d'intéressantes perspectives de contre.

Rien de véritablement sensationnel, mais pour un jeu de ce calibre, la finesse et la profondeur de l'ensemble sont plutôt notables.



16.5
13
10
13
13.5

Photo du profil de Grovast

76%

L'avis de Grovast

Testeur Ludovox.fr

Publié le 21/10/2015

Un filler à deux pour attendre une tablée ou pour une session courte, voilà le contrat que remplit Patchwork, et haut la main.
Dans cette gamme, il fait très certainement partie des bonnes pioches de ces dernières années.

Il n'y a pas de miracle pour autant et la rejouabilité n'est certainement pas infinie par rapport à un gros jeu, mais sa thématique à s'y méprendre (est-ce bien Rosenberg ?) et son accessibilité sans faille en font un titre rafraichissant et recommandable pour tous les publics.


  • Mécanisme simple
  • Enjeux et choix pas simplistes
  • Ratio profondeur/durée
  • Look digne des plus grandes merceries

  • Abstrait malgré tout
  • Répétitif à haute dose
  • Manipulations des jetons boutons
L'AVIS DES JOUEURS

4 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

82%