LE TEST DE LE SEIGNEUR DES ANNEAUX (JCE)
Seigneur des anneaux JCE-EDGE-Couv alternative-Jeu-de-societe-ludovox
Un jeu de Nate French
Illustré par Kevin Childress, Tony Foti
Edité par Edge Entertainment
Distribué par Edge Entertainment
Langue et traductions : Allemand
Date de sortie : 2011-04-20
De 1 à 2 joueurs
A partir de 14 ans
Durée moyenne d'une partie : 90 minutes

Thèmes : Livre, TV et ciné
Mécanismes : Coopératif, Role-play
Types de jeu : Jeu de cartes
Complexité du jeu : Amateur
Nombres de parties jouées : 50
Configurations testées : 1, 2, 3, 4 joueur(s)

Introduction

Le Seigneur des Anneaux JCE (Jeu de Cartes Evolutif) est un jeu de cartes évolutif coopératif. Pour expliquer ce que c’est, partons de Magic par exemple, c’est-à-dire un jeu où l’on achète des cartes pour se construire un deck avant la partie et affronter un adversaire. Rajoutons un aspect coopératif au jeu : on ne joue plus l’un contre l’autre, mais tous les joueurs doivent ensemble battre un scénario, en jouant et utilisant leurs cartes correctement. Enlevons le côté « à collectionner » de Magic et remplaçons-le par un système où on peut toujours faire évoluer son jeu, mais le contenu de chaque extension est fixé : on sait toujours ce qu’on achète, et il n’y pas de cartes plus ou moins rares. Et voilà !
Le format JCE a déjà été exploité par de nombreux jeux, mais la particularité de celui-ci est qu’il choisit une approche coopérative, ce qui est inédit. Voyons voir ce que cela donne.

Contexte

Les parties sont assez longues, et le jeu est relativement touffu. À réserver à des joueurs qui savent à quoi s’attendre. Le jeu est assez difficile, voire punitif au début. J’ai d’ailleurs arrêté d’y jouer une première fois avant d’y revenir, car la partie construction de deck avant la partie n’est pas évidente à appréhender. Bref, une partie se prévoit un peu à l’avance.



ACCESSIBILITE DES REGLES
14.5
Clarté du livret de règles
Livret facile d'accès
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et sans erreur, exemples concrets et pertinents
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Pas de gros problème spécifique
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Retours pendant les premières parties. Aide de jeu basique

Le jeu est assez dense, le livret de règle l’est donc aussi. On comprend rapidement le déroulement général d’un tour, mais c'est plein de petites subtilités à appréhender. Chaque carte étant différente, leurs interactions soulèvent souvent des questions au début. Une fois que l’on a un peu joué, on commence à comprendre la philosophie générale. L’avantage par rapport à un jeu d’affrontement, c’est que comme le jeu est coopératif, les joueurs peuvent facilement se mettre d’accord lors d’un litige. Et la FAQ est toujours là si besoin. Mais on peut très bien s’en passer et trancher comme on veut.

L’aide de jeu fournie est très correcte et est très utile pour les premières parties.

QUALITE DU MATERIEL
16.5
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Correct, rangement tout juste
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité et finitions très agréables
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Clarté visuelle. Manipulation adaptée
Qualité des illustrations
Objet d'art


La boîte du jeu est un peu grande pour le matériel de base, mais elle se remplira vite si vous choisissez d’acheter des extensions. Et alors malheureusement il faudra trouver un moyen d’adapter le rangement pour faciliter le tri des cartes. Un peu dommage de n'avoir rien prévu pour ça.

Le matériel est dans l’ensemble plutôt correct, les cartes sont de bonne qualité, les compteurs de menace pratiques à utiliser, et les visuels sont assez clairs.

Le jeu se distingue par contre très largement par la qualité de ses illustrations. Plusieurs artistes ont été sollicités, mais une cohérence graphique est bien présente, et on est vraiment dans l’univers du Seigneur des anneaux. L’illustratrice française Magalie Villeneuve mérite d’ailleurs qu’on s’attarde sur les cartes qu’elle a faites. Pour plusieurs cartes, on peut même trouver les illustrations haute résolution qui permettent de voir qu’un gros travail a été accompli dessus. Bravo !

THEME
18.5
Objectifs du jeu clairs
Les joueurs prennent des décisions liées au thème plutôt que d'essayer de gagner
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
Aussi passionnant qu'un roman
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Tout parait cohérent
Cohérence du thème
On s'y croirait vraiment quand on manipule le matériel

Encore un autre très gros point fort du jeu, le thème.

Tout d’abord, lors de la construction du deck, il arrive souvent que les joueurs essaient de faire un deck avec un thème cohérent, pour voir si ça marche, plutôt que de gagner. Ensuite, comme chaque scénario est différent, chacun raconte une histoire différente, avec une adaptation des mécanismes à cette histoire. [NDLR : voir les chroniques de l'auteur du test]

La mécanique colle assez bien au thème, et chaque carte a un effet en lien avec ce qu’elle représente. On a même l’impression que les auteurs partent d’un élément de l’univers qu’ils voudraient intégrer au jeu, puis voient comment lui donner une mécanique appropriée.

Enfin, le jeu respecte parfaitement l’univers de Tolkien. Si l’on relit les romans après avoir joué au jeu, on se rend compte que les auteurs sont vraiment allés chercher tous les petits détails de l’univers, y compris dans les appendices, les chansons, etc, pour retransmettre ça dans le jeu. Aucune carte ou presque n’est là par hasard, et quasiment toutes se raccrochent à un élément de la Terre du Milieu. Bref, de vrais experts de l’univers ont accompli ce travail d'adaptation, et c’est très appréciable. On redécouvre même les livres grâce au jeu.

DUREE DE VIE
18
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Il faut un peu de temps, sur quelques configurations.
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Imprévisible, dans le bon sens du terme
Contenu additionnel
Contenu et variantes suffisants pour ne pas en chercher plus
Essouflement du jeu
Aucune partie ne se ressemble

Difficile de noter le jeu sur cette partie, si on s’arrête à la boîte de base. Le jeu est pensé pour être évolutif, et une nouvelle extension sort quasiment tout les deux mois. On en va donc clairement pas manquer de contenu, mais cela se paye.

Le jeu peut se jouer de 1 à 4, et chacune de ces configurations a un intérêt. Il n’est pas forcément accessible aux nouveaux joueurs, mais on peut en revanche sans problème jouer avec quelqu’un de plus expérimenté : puisque le jeu est coopératif, il n’aura pas le côté punitif que peut avoir un jeu d’affrontement dans une telle situation. Et c’est un vrai atout, par exemple dans un couple où l’un des deux n’a pas du tout envie d’apprendre à construire un deck. Là on peut le faire pour l’autre, et c’est même plus plaisant de construire des decks qui se complètent. (Vous le sentez le vécu là?).

Dès la boite de base, on a déjà 3 scénarios et 4 deck pré-construits, que l’on pourra bien sûr modifier à sa guise. Cela laisse déjà beaucoup de possibilités de jeu, d’autant plus qu’un scénario peut être sans problème joué plusieurs fois, avec des stratégies et des approches différentes. Les extensions ont d’ailleurs récemment rajouté un mode campagne, et des modes pour rendre les anciens scénarios (encore) plus difficiles. Bref, le jeu a une très bonne durée de vie, d’autant qu’il permet de progresser de façon très agréable.

MECANISMES
17.5
Fluidité du tour
Ça tourne !
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Interaction omniprésente
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
D'innombrables stratégies, rien n'est jamais décidé d'avance
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Le jeu demande une planification qui peut être remise en cause par des opportunités

Les mécanismes sont assez bien pensés, et mettent pas mal la pression sur les joueurs. Les tours ne sont pas forcément très fluides, parce qu’il y a plusieurs étapes interconnectées, et pas mal de réflexion est nécessaire.

L’interaction est omniprésente, car il faut toujours bien se synchroniser avec nos partenaires, et les aider quand ils en ont besoin, ou combler les domaines du jeu où ils sont moins forts. Le jeu reste intéressant seul, mais c’est à plusieurs qu’il prend tout son intérêt.

Les stratégies disponibles sont très, très nombreuses. On est un peu comme dans un jeu de rôle où l’on va choisir quel genre de deck on va construire pour avoir une influence différente sur la partie : le guerrier, le magicien etc. De plus, les auteurs prennent un malin plaisir à créer des scénarios qui vont directement mettre à mal les stratégies les plus communément employées par les joueurs, et il faudra constamment s’adapter.

Le jeu reste difficile, mais il faut s’accrocher, car on parvient souvent à arracher la victoire alors qu’on pensait la partie perdue.

Enfin, même si l’on prévoit une stratégie à l’avance en construisant son deck, elle sera souvent perturbée par le tirage des cartes, et il faudra bien s’y adapter.



14.5
16.5
18.5
18
17.5

Photo du profil de fouilloux

95%

L'avis de fouilloux

Testeur Ludovox.fr

Publié le 04/07/2015

Bon, vous l’avez compris, je suis très enthousiaste sur ce jeu : tout d’abord parce qu’il propose un thème, qui me plaît beaucoup, mais qui a surtout été vraiment travaillé, très respectueux de l’univers et proposant de nombreuses histoires. Il est d’ailleurs très bien servi par des illustrations superbes.

Il a ensuite un atout majeur, par rapport à d’autres jeux de ce type, à savoir son aspect coopératif. Il permet ainsi de faire venir beaucoup plus facilement des joueurs sur ce type de jeu, car ils ne se sentiront pas frustrés d’avoir pris une raclée face à vous parce qu’ils ont moins d’expérience. Il peut aussi se jouer en solo, et il remplace chez moi souvent une session jeu vidéo.

Il y a quelques ombres à ce tableau cependant. Tout d’abord, le jeu est fait pour être évolutif, et on va rapidement vouloir acheter des extensions (Même s'il y a déjà de quoi faire avec la boîte de base). Et là, attention au porte-feuille. Il a cependant un avantage, c’est que l’on sait ce que l’on achète, et il est facile de choisir les extensions qui offrent les meilleurs cartes/scénarios.

Ensuite, le jeu est très difficile pour les débutants (s'il n'y a pas de joueur expérimenté pour les guider). Sur les 3 scénarios de la boîte de base, dès le deuxième la difficulté est assez haute, et les decks pré-construits proposés ne sont pas du tout à niveau. Cela peut dégoûter les nouveaux joueurs. C’est d’ailleurs ce qui m’est arrivé, mais j’y suis revenu plus tard, et une fois cette marche franchie, on comprend l’intérêt du jeu. Bref, cela vaut le coup de persévérer.


  • Un jeu de construction de deck coopératif.
  • Ode à l'univers de Tolkien
  • Illustrations superbes
  • Beaucoup de scénarios qui renouvellent l'expérience de jeu
  • Multiples stratégies possibles

  • Difficile pour les débutants
  • Aïe, j'ai mal à mon porte feuille
L'AVIS DES JOUEURS

2 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

92%