LE TEST DE HAPPY SALMON
Happy salmon 1
Un jeu de Ken Gruhl, Quentin Weir
Edité par North and South Games
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2016-05
De 3 à 6 joueurs
A partir de 6 ans
Durée moyenne d'une partie : 2 minutes
Durée d'une partie entre 1 et 3 minutes

Thèmes : Animaux, Humour
Mécanismes : Défausse, Simultané
Types de jeu : Jeu d'ambiance, Jeu de cartes
Complexité du jeu : Enfant
Nombres de parties jouées : 20
Configurations testées : 3, 4, 5, 6 joueur(s)

Introduction

Happy Salmon est un jeu un peu débile où l’on cherche à se débarrasser de sa main de cartes. Seulement, pour se débarrasser de la carte du dessus de son paquet, il faut collaborer avec un adversaire ayant la même carte en même temps que vous.

Contexte

Nous avons découvert le jeu à la GenCon 2016 et joué deux parties (et il est bien rare qu'on joue en salon !). Il faut dire qu'une partie dure entre 30 secondes et 3 minutes ! Depuis je l'ai joué à plusieurs occasions, avec des joueurs de différents horizons. À noter : test réalisé avec la VO. 



ACCESSIBILITE DES REGLES
19.5
Clarté du livret de règles
Parfaitement clair et organisé
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et exhaustive
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Compréhension parfaite du déroulement
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Pas de retours aux règles. Aide de jeu parfaite

Pour un jeu de cet acabit, il aurait été un comble d'avoir des règles confuses ! Mais il n'en est rien. C'est limpide comme l'eau d'une rivière. 

QUALITE DU MATERIEL
16
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Tout rentre parfaitement. Matériel, rangement parfaitement adapté
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité et finitions très agréables
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Clarté visuelle. Manipulation adaptée
Qualité des illustrations
Graphismes basiques


Happy Salmon s'illustre par son rangement : une trousse en néoprène en forme de saumon ! Les illustrations sont efficaces, certes, et cartoonesques au possible, pour une lisibilité claire et un jeu qui peut se pratiquer même si l'on ne sait pas lire le ou les mots inscrits dessus. Et leur matière est renforcée pour supporter le jeu avec des enfants ! De bons points.

THEME
10.5
Objectifs du jeu clairs
On a une vague idée de quoi ça parle
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
Histoire assez pauvre
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Ça colle à peu près
Cohérence du thème
Respect du thème

Bon, pour un jeu apéro/enfant, le thème, folklorique, est important mais pas tant que ça. Il n'y a pas vraiment d'histoire, à proprement parler. En revanche, les gestes sont bien trouvés (Switcheroo qui fait penser au saumon qui remonte le courant), et le fameux happy salmon (puisque se serrer la pince n'a pas de sens pour un poisson qui dispose de nageoires pour tous bras). C'est décalé, et on aime ça.

DUREE DE VIE
11.5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Très modulaire
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Peu de renouvellement
Contenu additionnel
De petites règles additionnelles
Essouflement du jeu
On peut prédire les parties

Le jeu s'essouffle rapidement, mais reste suffisamment divertissant pour qu'on se plaise à le ressortir de temps à autres. Il est à noter que le jeu est particulièrement bruyant et ne pourra pas être pratiqué si vos voisins du dessous ont des acouphènes dès que vous marchez chez vous. Cependant, l'éditeur nous a proposé une variante muette qui est vraiment, vraiment excellente, en plus d'être un tantinet plus calme (mais pas moins drôle !).

MECANISMES
15.5
Fluidité du tour
Tout s'enchaîne parfaitement
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Il faut tout suivre et toujours négocier
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Du choix dans les stratégies
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Du mal à contrôler la partie

On n'est clairement pas dans un jeu à la mécanique huilée et reluisante. Happy Salmon se base plutôt sur la communication et la rapidité de coopération, laissant peu de place à la stratégie. Il est tout de même obligatoire de ne pas coopérer toujours qu'avec la même personne, sous peine de perdre en efficacité. Vous pouvez attendre qu'une carte parvienne à correspondre à la vôtre ou tout simplement prendre le temps de passer d'une carte à l'autre, quitte à perdre de précieuses secondes à le faire.



19.5
16
10.5
11.5
15.5

Photo du profil de Umberling

83%

L'avis de Umberling

Testeur Ludovox.fr

Publié le 10/02/2017

Débile, déjanté, survolté, Happy Salmon ne mange pas de pain et fait beaucoup rire. En tout cas, il rencontre un franc succès à chacune de ses sorties de la ludothèque. Les parties durent une minute et l'expli' 30 secondes. Bien sûr, on en fera pas 10 de suite (hey, c'est épuisant !), mais je vous recommande d'essayer !


  • Rapide !
  • Le mode muet <3
  • Filler énergisant
L'AVIS DES JOUEURS

0 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

--%