LE TEST DE EQUILIBRION
equilibrion-73-1318430083.png-4144
Un jeu de Shadi Torbey
Illustré par Elise Plessis
Edité par Filosofia, Z-Man Games
Distribué par Filosofia
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2012-02
De 1 à 2 joueurs
A partir de 12 ans
Durée moyenne d'une partie : 15 minutes

Thèmes : Fantastique
Mécanismes : Coopératif
Types de jeu : Jeu de cartes
Complexité du jeu : Amateur, Familial
Nombres de parties jouées : 10
Configurations testées : 1, 2 joueur(s)

Introduction

Tout comme Onirim, Equilibrion (Urbion dans son nouveau nom) est un jeu de cartes coopératif à deux (ou un) joueurs. Le thème est encore une fois assez onirique, comme tous les jeux de cette collection, et reste abstrait, peut-être encore plus que pour Onirim. Les deux jeux ont énormément de points communs, ce que l’on va voir au travers du test.

Le concept du jeu est de poser des cartes positives et négatives de façon à équilibrer des « quartiers », avec plusieurs contraintes sur la façon de jouer nos cartes.

 

Contexte

Le jeu est vraiment sur le même créneaux qu'Onirim: il se joue aussi à deux, mais les règles sont un peu plus faciles d'accès.



ACCESSIBILITE DES REGLES
12.5
Clarté du livret de règles
Livret correct, sans plus
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles plutôt claires et assez exhaustives
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Certains points ne sont pas évidents
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Retours pendant les premières parties. Aide de jeu basique

Equilibrion souffre des mêmes défauts qu'Onirim. Le format du livret de règle est peu pratique. Il se compose de deux grandes feuilles pliées : impossible de savoir rapidement où commencer. Les règles sont en revanche un peu plus claires. Un point reste pourtant sans réponse, à savoir que fait-on si pioche une carte chaos et qu'elle ne peut aller nulle part ? C'est bien dommage d'avoir des règles incomplètes tout de même. 

QUALITE DU MATERIEL
13
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Correct, rangement tout juste
Qualité des éléments et des matériaux
Correct
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Correct
Qualité des illustrations
Travaillé


Toujours comme Onirim, la boite est petite, bien remplie, mais ne permet pas un tri facile des extensions.

Les cartes sont toujours d'une qualité correcte. Le style des illustrations est toujours le même, qu'on l'aime ou non.

Un petit bémol sur l'ergonomie du jeu : les symboles sur les cartes ne sont pas toujours bien visibles. 

THEME
11
Objectifs du jeu clairs
Les joueurs comprennent de quoi ça parle
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
Histoire peu inspirée
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Quelques éléments sonnent juste
Cohérence du thème
Respect du thème

On a ici aussi un thème onirique : on cherche à équilibrer les quartiers d'une ville entre bons et mauvais rêves. Mais on reste dans un jeu très abstrait, avec moins de possibilités que dans Onirim pour faire passer le thème. Certains éléments semblent plus artificiels que dans Onirim.

DUREE DE VIE
13
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Faible nombre d'options
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient un peu
Contenu additionnel
Contenu et variantes suffisants pour ne pas en chercher plus
Essouflement du jeu
Quelques surprises

Le jeu est fait pour deux joueurs, pas plus. On peut jouer seul, mais c'est moins intéressant. S'il a hérité de ses défauts, Equilibrion a aussi profité de ses bonnes idées, et fourni deux petites extensions. On peut applaudir cette démarche, qui permet de renouveler les parties.

MECANISMES
10
Fluidité du tour
Peu fluide
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Quitter la table une minute ne change rien
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Du choix dans les stratégies
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Le jeu est trop hasardeux, ou la stratégie est peu impactée par les opportunités

Les tours sont un peu longs, car il est très difficile de savoir où aller pour faire avancer le jeu. On a vraiment l'impression que le hasard est très (trop) présent. Les joueurs sont très contraints dans la façon dont ils vont devoir jouer leurs cartes, et on peut régulièrement se retrouver en situation de blocage, où on ne pourra presque que se défausser pendant plusieurs tours. Cela peut être assez frustrant. Le jeu est donc plus opportuniste qu'autre chose.



12.5
13
11
13
10

Photo du profil de fouilloux

65%

L'avis de fouilloux

Testeur Ludovox.fr

Publié le 29/07/2015

Equilibrion joue dans la même cour qu'Onirim: un jeu à deux joueurs, coopératif, abstrait mais thématisé autour d'un monde onirique éthéré. Au niveau des choix éditoriaux, les jeux sont très semblables, s'adressant au même public de niche et avec le même tandem auteur/illustrateur. Equilibrion est malheureusement plus chaotique que son aîné, et les joueurs peuvent ressentir de la frustration dans certaines situations. Malgré tout, il reste un petit jeu sympathique pour deux joueurs.


  • Format de jeu original
  • Extensions fournies avec le jeu
  • Illustrations surprenantes

  • Très chaotique
  • Peu de stratégie
L'AVIS DES JOUEURS

0 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

--%