SeaFall : legacy power

SeaFall : legacy power

Ceci est une Révolution

Rob Daviau, ça vous parle ? Il avait sorti avec Chris Dupuis « Risk Legacy » en 2011, un jeu où il revisitait totalement le Risk de 1959 (oui quand même !). Pourquoi je vous parle de Risk Legacy ? Car on retrouve le même système de « campagne ++ » dans son prochain jeu nommé « SeaFall ». Un système de « campagne ++ » mais qu’est-ce qu’elle raconte ?

Oui, c’est une façon de parler du système que le monsieur et son camarade avaient mis au point. Un concept, baptisé Legacy qui n’était pas révolutionnaire mais un peu quand même. C’est pas pour rien que Risk Legacy fut couvert d’honneurs l’an dernier (remportant le Golden Geek Best Innovative Board Game, bref, le titre du jeu geek le plus innovant).

Quel est donc ce concept ?

Quand vous ouvriez votre boite de Risk Legacy (et ça sera donc à priori la même avec SeaFall), vous aviez des tas d’éléments à ouvrir plus tard, sous certaines conditions bien spécifiques.

Le livret de règles comportait des espaces vides, que vous alliez remplir au fur et à mesure de vos parties. Tenez, par exemple, quand vous choisissez votre faction, vous choisissez aussi certaines cartes pouvoirs et vous en éliminiez d’autres. Quand je dis « éliminer », je pèse mes mots. J’aurais aussi bien pu écrire : vous les « jetiez à la poubelle ». Car c’est ce qui se passe. Oui, vous pouviez déchirer certaines cartes. Mais ça, c’est anecdotique. Ce qui compte, c’est que votre jeu, de parties en parties, gardait les traces de chacun de vos choix, de vos réussites, de vos défaites, et le monde s’en retrouvait peu à peu changé, les règles et les frontières redéfinies, le nom des pays du plateau ré-écrits par vos soins avec votre petit stylo.

Chaque boite donne ainsi lieu à une histoire qui se construit au fur et à mesure, une histoire singulière, unique, one shot. Bref, c’est un concept, baptisé Legacy, qui n’est pas révolutionnaire, mais un peu quand même. Nous sommes donc bien contents de le retrouver adapté à un tout nouveau jeu… Un jeu dont nous savons pour l’instant que peu de choses. Mais quand même, parlons-en.

SeaFall est un jeu de type « 4X » (eXploration, eXpansion, eXploitation, et eXtermination) situé en plein «âge de la voile», un univers qui fait un peu penser à notre monde, où la technologie maritime est au coeur de la reconstruction et du développement…

Les joueurs prendront la tête d’un empire continental et consulteront tout un tas de conseillers afin de découvrir de nouvelles îles, de les explorer, de développer leur commerce, d’envoyer des raids, de participer aux combats navals, et toutes ces sortes de choses, comme disent les Bretons de l’autre côté de la manche.

Affaire à suivre donc…!

Laisser un commentaire