Rome, city of marble vous laissera t-il de marbre ?

R&R Games c’est l’éditeur floridien qui nous a fait la surprise de Spellcaster l’an passé (un jeu moche mais qui l’est bon – voir test) et bonne nouvelle, cette année ils traduisent tous leurs jeux en français, en tout cas, trois de leurs futures arrivées Panda Head, Gobblestones, Rome – City of Marble auront des règles en VF, traduites de la main du MadTranslator himself. Comme nous sommes des insatiables petits curieux, nous allons commencer par visiter ce Rome de plus près…

Nous voici au pied d’un jeu de construction par pose de tuiles où les joueurs incarnent des riches familles patriciennes à la grande époque de César Auguste, érigeant la cité éternelle… 

Roma non uno die aedificata est !

Non, Rome ne s’est pas faite en un jour. Vous allez poser des tuiles (avec deux actions par tour) pour construire des bâtiments divers (bains, temples, théâtres…) et lorsque trois des quatre piles de tuiles de quartier seront épuisées à la fin du tour d’un joueur, la partie prendra fin. Tout le monde réalisera alors une toute dernière action et on comptera les points, dans le but suprême d’obtenir le prestigieux titre d’architecte de Rome bien sûr. Bref, pas en un jour non, mais comptez bien 45 à 75 minutes selon le nombre de joueurs (2 à 4). 

Le joueur qui a le plus probablement été élevé par des loups joue en premier.

Pour débuter, vous allez commencer par choisir une colline parmi les sept les trois proposées sur le plateau. En fait, vous mélangez les 7 tuiles de colline, face cachée, et en révélerez trois qui iront sur les cases correspondantes du plateau de jeu. Mais à quoi il ressemble notre plateau dis ? À ça :

rome-1

 Dans ce jeu, une construction de bâtiment civil correspondra à un regroupement de trois, quatre, cinq ou six tuiles. 

tuiles

 Comme vous le voyez, les tuiles de quartier sont des losanges, les autres sont des triangles. 

Veni ma petite Lucette

Chaque joueur possède aussi un plateau individuel où sont symbolisés les actions de jeu.

plato-3

À votre tour, vous allez placer deux disques sur les actions que vous souhaitez effectuer sachant que vous êtes relativement libre de faire ce que vous voulez dans l’ordre qui vous plait, mais le cas échéant, vous devrez toujours résoudre une construction terminée avant de réaliser une autre action.

Résoudre une construction, ça veut dire quoi ?

Sachez que chaque joueur reçoit en début de partie 3 meeples-magistrats de sa couleur. Comme vous allez le voir, c’est avec eux que vous gagnerez de l’influence et de l’imperium selon où ils sont placés sur le plateau. 

Concernant la résolution de construction : Tous ensemble, vous avez placé plusieurs tuiles formant un hexagone (plus il y aura du même type de tuiles à l’intérieur, plus le bâtiment sera grand et prestigieux) et dès qu’un site est terminé, le jeu est mis en pause et on devra alors déterminer ce qu’on a construit et qui sera l’heureux bénéficiaire du lieu. Pour gagner de l’influence il faut avoir un max de magistrats sur des tuiles qui correspondent au type de construction en question.

Quand un joueur a le plus d’influence sur un quartier, il construit le bâtiment civil correspondant (pose un cube à sa couleur pour dire « ceci est à moi ») et recueille les points de victoire concordant. Les arènes valent plus que les théâtres qui sont plus intéressants que les bains, eux-même plus fructueux que les temples. 

Quand vous avez résolu la construction d’un bâtiment, vous pouvez déplacer votre magistrat sur une des 48 cases imperium du plateau correspondante au bâtiment réalisé. Un joueur qui a un magistrat sur une case imperium à la fin de son tour peut prendre une tuile imperium qu’il pourra ensuite dépenser pour réaliser des actions supplémentaires pendant son tour. 

Sans-titre-4

 

Vidi mon petit Georgio 

Entrons dans le coeur de l’intrigue ! Parmi vos quatre actions possibles sur votre plateau personnel, qu’est-ce qu’il y a de beau ? 

1 – Piocher 2 nouvelles tuiles que vous vous mettez à gauche (oui, dans la case la plus à gauche de votre plateau de jeu et ce jusqu’à la fin de votre tour, moment pendant lequel toutes ces tuiles sont déplacées vers la case centrale de votre plateau)

2 –  Jouez une tuile de quartier sur le plateau en respectant les règles évidentes de pose (interdit de sortir de la grille, etc). En posant votre tuile, vous pouvez poser un magistrat directement dessus. Important pour l’influence. La tuile et le magistrat doivent provenir du centre de votre plateau. 

3 – Rappeler un de vos magistrat pour le remettre au taquet sur votre plateau perso, il sera prêt à être utilisé pour la prochaine action. 

4 – Agrandir un aqueducs. En effet, sur le plateau il y a trois sommets avec des sources. Chacun des sommets est le point de départ d’un des trois aqueducs. Il faudra veiller à ce que les quartiers qui se développent autour des sommets soient bien irrigués. Chaque bâtiment civil qui est relié à un aqueduc rapporte deux points de victoire supplémentaires en fin de partie.

« Il ne faut pas dire, fontaine, je ne boirai pas de ton eau »

Dans le même genre, il y a aussi des ponts et des fontaines qui pourront rapporter des points bonus. Les fontaines sont placées sur le plateau lorsqu’il y a égalité pour l’influence au moment de la résolution d’une construction. Si tel est le cas, une nouvelle option va s’ouvrir à vous : le trésor public. Il fonctionne comme les cases imperium : vous pouvez envoyer votre magistrat dessus mais uniquement si une fontaine a été construite. Ce nouveau lieu vous rapportera des pièces. De même, si vous reliez un aqueduc à une fontaine, vous gagnerez aussi une pièce. Ces dernières se transforment en points de victoire à la fin. De plus, chaque bâtiment civil adjacent à une fontaine rapportera un point de victoire bonus en fin de partie. 

fontaine-5

 

Quant aux ponts, ils sont présents sur le plateau au départ (on a 8 tuiles placées face cachée), si vous venez à placez une tuile qui recouvre une case avec un pont, vous prenez la tuile pont que vous gardez précieusement. Elle vous octroiera un nombre secret de points de victoire inscrit en son dos, révélés en fin de partie.   

Vici ma petite Brigitte

À la fin, le joueur qui a le plus de tuiles imperium d’une couleur marque 5 points de victoire supplémentaires, en plus des pièces, des tuiles ponts, et des points de vos bâtiments proches d’aqueducs et de fontaines. 

►Voici donc un jeu de placement qui sur le papier n’est pas sans rappeler le vétéran MedinaSaura t-il rivaliser, d’autant que ce dernier vient de connaître une belle mise à jour ? Bon, le fonctionnement est somme toute un peu différent. Il faudra ici surtout surveiller les placements de vos meeples qui octroient l’influence tout en posant les bons bâtiments aux bons endroits sans vous faire damer le pion à l’instant crucial de la résolution des édifices. Vous pourrez toujours jouer sur les fontaines, très fructueuses en monnaie, et tenter votre chance sur les tuiles ponts en dernier recours.

Un jeu de l’auteur de The Lord of the Rings Dice Building Game (WizKids Games) qui était un peu catastrophique. Bon, dis comme ça, on pourrait s’inquiéter. Mais n’allons pas trop vite en besogne, ce Rome n’a pas grand chose à voir ! Rendez-vous à Essen pour concrétiser nos impressions en partie… 

Un jeu de Brett Myers
Edité par R&R Games
Langue et traductions : Allemand, Anglais, Français
Date de sortie : 10/2015
De 2 à 4 joueurs
A partir de 12 ans
Durée d’une partie entre 45 et 75 minutes

1 Commentaire

  1. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 19/09/2015
    Répondre

    Rah j’étais en vacance, j’ai raté ce bel article sur un jeu très prometteur ! Essen radarizé !

Laisser un commentaire