Plus d’info sur Reykholt, le dernier Rosenberg qui arrive en français pour Essen

Le nouveau jeu attendu de Monsieur Agricola s’appelle Reykholt, il vous propose de cultiver et de récolter vos petits légumes dans
vos serres et de concourir pour devenir le premier cultivateur d’Islande.
Bonne nouvelle, ce Uwe Rosenberg sortira simultanément en anglais, allemand, français, italien, portugais, espagnol, japonais, coréen, polonais, et russe cet autonome à Essen, grâce à Renegade/Origames et de nombreux autres partenariats. Les pré-commandes devraient bientôt ouvrir, et le jeu sera en boutique d’ici novembre.

Le pitch ? Vous « posez vos ouvriers agricoles sur les options dont vous avez besoin pour faire le course aux légumes et arriver premier ! Obtenez une serre de la bonne taille, plantez-y vos légumes rares ou communs, récoltez et courrez de tables en tables montrer vos productions aux touristes avant vos concurrents. » 

 

reykholt jeu

L’info pour briller en soirée #j2s : Reykholt c’est le nom d’un petit village islandais qui existe réellement. 

reykholt

L’artwork est signé Lukas Siegmon et le jeu est développé par Renegade et Frostred Games qui débutent ensemble un partenariat durable. « Frosted Games a mis au point une gamme de jeux de haute qualité, à paraître dans les années à venir », explique Scott Gaeta, fondateur de Renegade. « C’est un tel plaisir de travailler avec un partenaire merveilleux situé au centre du mouvement moderne du jeu européen. Le lancement de ce partenariat avec un jeu du célèbre designer Uwe Rosenberg place la barre très haut. Nous attendons avec impatience de dépasser les attentes avec des sorties futures grâce à ce partenariat. » 

scott gaeta

Scott Gaeta

 

La base de départ de Reykholt était Aux portes de Loyang. Rosenberg ayant lu un article qui l’avait passionné au sujet d’un restaurant de tomates islandais ouvert grâce à des serres chauffées par la géothermie, le thème fut ainsi tout trouvé. 

De la pose d’ouvriers…

Le jeu a un nombre fixe d’espaces d’action du premier au dernier tour. 12 actions dans un jeu à 2 joueurs, 20 dans un jeu à 3 joueurs et 24 dans un jeu à 4 joueurs. Jusqu’ici tout va bien. Bien sûr, il y a des petits twists. On aura des espaces spéciaux d’action. Dans la version originale, ils ont appelé cela des espaces « flagged », que nous pourrions traduire par « marqués ». Si vous utilisez des espaces d’action marqués dans une certaine colonne, vous ne pouvez pas utiliser les autres espaces d’action marqués de la même colonne. Bien sûr, cela va vous mettre face à des dilemmes. Les actions marquées dans une colonne vous donnent accès aux serres ; les actions marquées dans l’autre colonne vous donnent la possibilité d’échanger des serres contre des avancées gratuites sur la piste touristique (le jeu a un aspect « course » assez central). Bref, elles aident à accéder aux deux éléments les plus importants du jeu, mais entrent en compétition. 

action reykholt

Le nombre de cartes (regroupés en 5 groupes, on ne prendra qu’un groupe par partie) n’est pas sans faire penser à Agricola. Si vous prenez l’action qui vous permet d’obtenir une carte, vous prenez une carte et la mettez devant vous et obtenez ses bénéfices pour la partie. Leurs effets s’accumulent progressivement (il n’y a qu’un seul espace d’action permettant d’accéder aux cartes) mais se combinent entre eux de façon parfois très intéressante.  

carte reykholt

Voyez comme le texte est écrit à la vertical sur les deux côtés ? C’est parce que les cartes peuvent être partagées par les joueurs qui sont vos voisins de table. On place alors la carte entre vous et votre voisin, et chacun de vous pourra la lire, car le même texte est écrit à droite et à gauche. Mais avec ce système, aucune carte ne peut être utilisée par plus de deux joueurs. Attention, le partage est autorisé que pour une seule carte. Sécuriser certaines cartes pour obtenir des capacités de combo peut être important. Sachez tout de même que la prise ou le partage d’une carte vous coûte une de vos précieuses actions, et vous n’en avez que 3 à chaque tour. La partie est terminée après 7 tours. Cela signifie qu’il faudra bien réfléchir à chaque décision. 

Avec un truc en plus

Si vous connaissez l’oeuvre de Rosenberg, vous savez qu’il teste toujours ses jeux en solo. Reykholt aura bien sûr un mode solo, qui devrait être assez proche dans l’idée de celui de Nusfjord. Toutes les actions que vous utilisez dans un tour sont bloquées non seulement pour ce tour, mais aussi pour le suivant. Par ailleurs, les joueurs solistes n’ont que 5 tours et doivent atteindre un certain score. Et vous ne pourrez utiliser l’action des cartes qu’un maximum de trois fois, il est donc essentiel d’en tirer le meilleur parti.

histoire reykholt jeu

La grande nouveauté de ce Reykholt c’est son côté « narratif ». Quoi ? Rosenberg s’y met aussi ? On dirait bien ! Lorsque vous ouvrez la boîte, vous trouverez beaucoup de cartes, et parmi elles, il y a 16 cartes dans un paquet séparé. Après avoir fait le tour du jeu de base, vous pourrez vous tourner vers ce paquet qui apporte un mode « histoire », développée en 5 chapitres (jouables séparément). 
Chaque chapitre propose des règles spéciales et des objectifs nouveaux qui conditionnent la victoire, ainsi que des événements. Dans ce mode, il est possible que personne ne gagne !

chapitre 1 restaurant reykholt

 

La boîte sera dispo à Essen pour 50€. 

 

4 Commentaires

  1. Photo du profil de Meeple_Cam
    Meeple_Cam 27/08/2018
    Répondre

    Ah, le Rosenberg de l’année. Le dernier, Nusfjord, m’avait initialement déçu, pour finalement me convaincre. On verra pour celui-ci. L’aspect narratif, présenté comme cela, fait penser à celui de Tybor der Baumeister (Alexandre Pfister). Une nouvelle tendance dans les jeux de gestion ?

  2. Photo du profil de Meeple_Cam
    Meeple_Cam 27/08/2018
    Répondre

    et le thème est fantastique. Qui d’autre que Uwe peut proposer cela ? 🙂

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 27/08/2018
      Répondre

      j’avoue que le thème c’est assez clivant ! soit tu kiffes totalement, soit ça te « meh ».

  3. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 27/08/2018
    Répondre

    le theme me parle vraiment, l’islande c est vraiment trop extraordinaire.

    J’ai beaucoup aimé Loyang et Agricola reste dans mon top 3 … aie aie aie !

    J’aimerais le tester quand meme avant, comme tout gros jeu…

Laisser un commentaire