Noria : la roue tourne, tourne la roue !

Noria est le premier jeu de Sophia Wagner, lauréate de la bourse Spiel des jahres en 2015. Elle a inventé un mécanisme inédit pour l’occasion, une roue d’actions composés d’anneaux, de quoi nous intriguer sur le jeu d’autant que deux artistes donnent ici corps à un bel univers Steampunk. Deux illustres inconnus du nom de Michael Menzel (Andor, Agra, Bruges, Catan, etc), et Klemens Franz (Orléans, Grand Austria Hotel, Isle of Skye, etc).     

 

 

Noria_Jeux_de_societe_Ludovox_08


L’avenir d’une cité entre vos mains

Une nouvelle ère se profile. L’avenir de la cité de Noria est devant vous. Vous allez guider votre empire commercial vers la prospérité, découvrir des îles volantes, construire des usines, acheter des bateaux, investir dans des projets prestigieux et… corrompre des politiques.

Le futur de Noria dépend de l’avancement de quatre grands projets, chacun d’eux est représenté par une voie politique (une piste de progression sur le plateau ci-dessous). À la fin de la partie, nous gagnerons des points selon le positionnement de nos représentants sur ces voies.

Noria_Jeux_de_societe_Ludovox

 

La roue : comment ça tourne ?

Chaque joueur a devant lui une roue composées de trois anneaux mobiles (comme dans Exit), où chaque anneau est perforé pour accueillir des jetons d’actions. Au cours du jeu, nous allons tenter d’acquérir de nouveaux jetons et de manipuler les anneaux pour optimiser nos actions.

 

noria roue

 

Les actions que nous jouerons chaque tour seront directement dépendantes de notre roue puis qu’on activera seulement 1 jeton par anneau (soit 3 au max) sous réserve qu’ils soient situés dans la partie inférieure de la roue (donc il faut bien anticiper le coup, programmer en amont nos actions, pour faire tourner nos anneaux comme il faut et réaliser ce que l’on souhaite quand on en a besoin). Le type d’action dépend du type de jeton placé. Il en existe 7 types différents qui peuvent en plus être upgradés (une fois amélioré, un jeton permet de réaliser deux fois son action).

 

base-roue-noria-socle-ok-

Socle pour la roue

 

Le jeu se joue en 14 tours à 4 joueurs. Un tour de jeu se joue en 4 phases :

  1. Phase d’influence
  2. Phase action
  3. Phase politique
  4. Phase administration

 

Dans la phase d’influence on peut payer une connaissance (= jeton « engrenage ») pour tourner un des anneaux ou deux connaissances pour déplacer un jeton afin d’optimiser son tour en cours.

Noria_jeux_de_societe_Ludovox (2)

Dans la phase action on active 3 de nos jetons. Il en existe 7 différents : certains comme l’obsidienne, le mycélium ou l’énergie ne sont que gains de ressources…

Noria_jeux_de_societe_Ludovox (3)

En activant le disque énergie, je prends autant de jetons énergie que de vaisseaux correspondants.

 

… D’autres, comme “Journey” permettent de placer son pion Ambassadeur sur une carte île présente à côté du plateau de jeu et de prendre un jeton bateau selon l’île visitée, ou de placer un jeton usine sur son plateau, tout cela afin de se construire un moteur de ressources.

 

Noria_jeux_de_societe_Ludovox (1)

Avec le jeton “Cities” on peut acquérir de nouveaux jetons d’action ou déplacer un de nos représentants d’un niveau sur une des voies (il faudra payer les ressources correspondantes selon la chambre). Cela sera plus coûteux si un représentant d’un autre joueur est présent.

Noria_jeux_de_societe_Ludovox (5)

Monter sur chaque voie va nous demander de dépenser des ressources différentes, selon la voie : la première va nous coûter de plus en plus d’obsidienne, la deuxième exige un mélange d’énergie et de mycélium, les trois et quatrième nous coûteront des ressources d’un type tiers comme les pistons ou les compas.

L’action “tools” permet d’upgrader un jeton d’action ou de produire d’autres types de ressources plus rares sur son plateau usine, tels que les compas susmentionnés, des propulseurs, des lampes des pistons (on est bien dans un univers Steampunk !).

Noria_jeux_de_societe_Ludovox (4)

Dans la phase politique nous intriguons à la chambre des représentants. Payer des jetons connaissances permet de déplacer un politique vers le siège d’une des chambres, il sera placé là jusqu’à la fin du jeu et servira dans le décompte final.
Dans cette phase non obligatoire, nous pouvons accomplir cette action plusieurs fois, avec le bémol qu’il faudra payer le double la deuxième fois, le quadruple la 3e, etc.

C’est lors de cette phase que nous pouvons interagir avec le marché noir en vendant des ressources précieuses (lampes, pistons, etc), pour avoir des jetons de connaissances.

En phase d’administration enfin, nous tournons d’un cran les roues dans le sens horaire. Nous récupérons des jetons engrenages selon notre plateau usine (ce sont ces jetons qui nous donnent la possibilité de maîtriser notre roue pendant la première phase). C’est aussi à ce moment là que nous plaçons nos nouveaux jetons actions achetés ce tour-ci.

Noria_Jeux_de_societe_Ludovox_01

Le plateau usine d’un joueur en cours de partie.

 

Comment gagne-t-on ?

Pour calculer les points de victoire, il faudra regarder où est votre marqueur (c’est un multiplicateur) et le multiplier par le nombre de points visible dans la chambre la plus à gauche. On procède ainsi pour les 4 chambres, le joueur ayant le plus de points de victoire l’emporte.

Noria_jeux_de_societe_Ludovox (6)

 

Disponibilité et impressions à la lecture des règles

Le jeu sera disponible sur les stands de Stronghold Games et Pegasus Spiele pour environ 50€ à Essen en anglais (le jeu en lui-même ne comporte que des icônes, après il ne serait pas étonnant de le voir signer chez Gigamic par exemple). Nous en reparlerons prochainement sur Ludovox car il nous fait indubitablement de l’oeil ! D’une part, Michael Menzel et Klemens Franz semblent avoir eu carte blanche et les illustrations sont somptueuses pour dépeindre cet univers Steampunk. Vous ne trouvez pas que cette cité dans les nuages ressemble à Laputa (cf ci-dessous ?). D’autre part, ce mécanisme de roue qui nécessite pas mal d’anticipation n’est pas sans rappeler le futur Otys (lire le just played), dans lequel on est également limités par notre plateau et l’ordre des jetons plongeurs. D’ailleurs comme dans celui-ci on peut se libérer partiellement de nos contraintes pour s’ouvrir de nouveaux chemins vers la victoire. Curieux nous sommes !

 

chateau-ciel-large1b

 

 

Pub Tipeee grand format copie

Les autres articles de ce chroniqueur par ici 

La fiche de jeu 

Un jeu de Sophia Wagner
Illustré par Franz KlemensMichael Menzel
Edité par Edition SpielwiesePegasus SpieleStronghold Games
Langue et traductions : Allemand, Anglais
Date de sortie : 10-2017
De 2 à 4 joueurs 
A partir de 12 ans 
Durée d’une partie entre 70 et 120 minutes 

6 Commentaires

  1. Photo du profil de 6gale
    6gale 16/10/2017
    Répondre

    Un concurrent d’Otys ? (plus sexy en tout cas). S’il joue dans la même cour qu’Otys (jeu expert), alors curieux je suis.

  2. Baptiste Lopes 16/10/2017
    Répondre

    il est bien beau ce plateau 🙂

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 16/10/2017
      Répondre

      Je dirais même plus, il est très beau ce plateau. 🙂

      • Photo du profil de 6gale
        6gale 16/10/2017
        Répondre

        Je dirais même plus, il est vraiment très beau ce plateau 😀

  3. Photo du profil de eolean
    eolean 17/10/2017
    Répondre

    Merci beaucoup our cette preview d’un jeu dont on ne connaissait pas grand chose mais qui donnait drôlement envie ! J’aime beaucoup l’iidée de la roue et l’univers. Nulle doute qu’il sera dans ma valise dans 9 jours 🙂

  4. Virgile de Rais 19/10/2017
    Répondre

    Alléchante cette méca très alléchante .

Laisser un commentaire