UPminivilles-

Minivilles + extensions : miniboîtes pour maxijeu

 Minivilles (Machi Koro en japonais) est un jeu de Masao Suganuma, ou a l’instar de Sim city on va créer sa ville. 2 a 4 joueurs vont se battre pour la suprématie. On peut y jouer à partir de 7 ans. Une partie dure 20 a 30 mn.

Tout le monde démarre avec ses 4 monuments face en travaux, et une boulangerie et un champs de blé et 3 pièces.

minivilles_start

Deux bâtiments, quatre monuments.

 

Le but du jeu est simple : on va édifier notre ville, choisir des bâtiments qui vous nous permettre de gagner des pièces, nous permettant d’acheter des monuments. Le premier à édifier ses 4 monuments a gagné et c’est tout. Libre à vous de les construire dans le sens que vous le souhaitez. Cela va déterminer une partie de votre stratégie puisque chaque monument, une fois réalisé, nous fait profiter de sa capacité (voir ci-dessus).

 

Principe

A chaque tour : on lance le dé. Selon le résultat, on applique les effets des cartes concernées :

  1. On paye nos créances aux autres joueurs si on a des pièces ;
  2. On perçoit nos revenus ;
  3. On achète un nouvel établissement si on le souhaite (et si on le peut).
Exemple : j’ai fait un 3, j’ai en ma possession 1 pièce, j’ai une boulangerie, mais mes adversaires ont chacun un café, je vais payer au premier joueur sur ma gauche (en sens inverse du tour) 1 pièce pour son café, je n’aurais plus rien pour le deuxième, et enfin je perçois 1 pièce pour ma boulangerie qui me permettra de gagner 1 pièce, grâce à laquelle je pourrais acheter cette ferme (cout 1 pièce).

 

 À chaque tour on peut acheter une carte et une seule par tour parmi 4 types :

  • bâtiment bleu : vous percevez à chaque fois qu’un joueur fait le chiffre correspondant
  • bâtiment vert : uniquement quand c’est vous qui lancez le dé.
  • bâtiment rouge : uniquement quand c’est un autre joueur qui a lancé le dé (et s’il peut vous payer)
  • bâtiment violet : uniquement quand c’est vous qui lancez le dé.

Certaines cartes vous donnent des revenus quand vous faites le chiffre correspondant à cette carte.

D’autres vous donnent un revenu en fonction des cartes que vous avez en jeu.

Par exemple : si vous avez plusieurs fermes, cela peut être intéressant d’investir dans une fromagerie puisqu’en faisant un 7 vous allez percevoir 3 pièces par ferme en votre possession.

miniv_4

 Je vous laisse libre de découvrir les différentes possibilités et stratégies, car non, ce n’est pas qu’un jeu de dé. Certes, la chance compte, mais vous pouvez réduire cet aspect en diversifiant vos établissements. Quand vous aurez fait un certain nombre de parties, la lassitude peut vous gagner, et c’est le bon moment pour rajouter les extensions.

 

minivMarina

Allons au port, déguster des sushis, prendre le petit bateau de pêche, Prenons le grand large en haute mer avec le chalutier. Ouvrons une boutique de fleurs surtout si l’on a des champs de fleurs.

Cette extension rajoute deux monuments de plus, il faudra donc en construire 7 pour gagner (voir ci-dessous). On démarre avec un monument déjà construit, l’hôtel de ville.

minivi_marinamonu

La mise en place est différente, on mélange toutes les cartes (bleues, vertes, rouges et violettes). On piochera des cartes du paquet que l’on place face visible pour constituer 10 tas différents. Dans le cas où l’on pioche une carte établissement déjà tirée, on les empile. Si un joueur prend la dernière carte d’un tas, on réapprovisionne de sorte que l’on ait toujours 10 tas différents. Quelques cartes rajoutent de nouvelles règles, par exemple la maison d’édition :

minivi_marina_maisoned

Cette extension rajoute un peu de piquant, et de diversité, vous verrez que très vite vous ne pourrez plus jouer avec le jeu de base. Elle rallonge le temps de jeu ce qui est une qualité et un défaut, ça je vous en laisse maitre. Personnellement, puisqu’on me le demande (j’ai entendu des voix à droite, si si !), lorsque nous jouons à Minivilles, si l’on veut faire un jeu court (pas plus d’une demi-heure), on n’emploie pas l’extension, car avec Marina les parties peuvent durer. Je trouve aussi que cette extension est assez agressive.

 

minivGV

Cette fois allons nous promener dans les vertes collines, nous occuper de nos champs de maïs, nos vignobles, surtout si l’on a une cave a vin. Mais la Green Valley est un peu comme la Silicon Valley et il ne faudra pas faire l’impasse sur la Start-up, l’arboretum ou le club privé.

On prend les mêmes et on recommence. Dans cette extension de nouveaux établissements vont faire leur apparition, mais une petite nouveauté est intégrée au jeu : désormais nous pouvons fermer des établissements (on les incline a 90 degré) ils ne seront ré ouvert que lorsque l’on fait le chiffre correspondant à la carte établissement fermée. En attendant nous ne percevons plus le revenu inhérent à cette carte. Par contre on pourra toujours s’en servir comme effet d’une autre carte.

miniv_gv_cartes

Exemple : On a fermé mes champs de blé , je ne recevrai plus le revenu champs de blé si je fais un 1, par contre mon marché de fruits et légumes, me rapporte toujours même si  mes champs de blé sont fermés.
Notons que si un joueur fait un 1 mes champs de blé sont donc ré-ouverts.

Enfin, un élément à prendre en compte dans cette extension, certaines cartes établissements, donnent des pièces à votre adversaire, en nombre limité, par contre dès que vous avez plus de deux monuments construits son effet est plus puissant. Et donc il va peut-être vous obliger à aller vite à partir du moment où vous avez construit ce deuxième monument.

miniv_5

À l’inverse, certaines cartes ne vous rapportent plus du tout quand vous avez plus de deux monuments construits, un léger dilemme se fera dans votre tête : « dois-je construire ce troisième monument ou vais-je encore attendre un peu ? »

 miniv_6

Il y a aussi les cartes double effet kiss cool (remember ?) prendre une banque va vous rapporter immédiatement : 5 pièces, mais chaque fois que vous faites un 5 ou un 6 vous devez donner 2 pièces a la banque (c’est une sorte de prêt, normal !) Par contre avec la carte entreprise de déménagement vous pouvez toujours tenter de la refiler a l’adversaire.

miniv_7 

L’entreprise de travaux publics peut facilement se retourner contre vous, par contre elle rapporte 8 pièces d’un coup, une fois que l’on lance 2 dés on réduit les risques de faire un 4.

 miniv_2

Compte-rendu de partie : qui a été le meilleur maire ?

Une partie a 4, avec deux joueurs chevronnés, une novice et un enfant.
Mr T (5 ans) a eu une stratégie plutôt basique mais qui a bien failli marcher, il a pris 4 champs de blé et 2 cafés. Sur le conseil de sa maman, il a construit le centre commercial, ensuite stratégie attentive, (du fait de son jeune âge, il ne comprend pas qu’il faut investir pour pouvoir gagner, ce n’est pas grave). En attendant, ses cafés nous on fait beaucoup de mal et les 4 champs de blé ont bien rapporté.

Jojo, a joué agressif, à coup de cartes violettes stade + chaine de télévision. Elle s’est bien diversifiée par la suite. Ses cartes violettes nous ont bien saignés, nous obligeant à tout réinvestir. Ses vignobles lui ont rapidement apporté des fonds, et sa cave à vin n’a fonctionné qu’une fois, ce qui nous a suffi pour constater la puissance de cette carte.

Mimi quand a elle, découvrait le jeu (on a quand même fait une partie sans extension avant) elle a eu tout le loisir de s’emparer de l’épicerie gratuite.Le bâtiment qui lui a rapporté beaucoup n’est autre que le marché de fruit et légumes (3) + les vergers (3 aussi), car elle a régulièrement fait des 11. Par contre elle s’est tiré une balle dans le pied en prenant une banque.

Quand a moi, Je me suis suis jeté sur la Startup très rapidement, me disant que j’allais vite  construire ma gare et prendre un deuxième dés puis faire un 10 pour activer la startup.  Effet collatéral : j’ai rapidement échappé aux cafés de mon rejeton (avec deux dés on fait moins souvent des 3). Mais je n’ai jamais fait un seul 10, heureusement j’avais des forêts et une fabrique de meubles, qui m’ont permis de bien comboter, et donc de remporter la partie.

On en a ensuite fait une autre que j’ai perdu lamentablement, n’arrivant pas a élaborer une stratégie, et n’ayant jamais réussi a faire plus d’un monument, j’ai juste réussi a refourguer une banque. Jojo nous a mis une jolie pâtée. Son Moonster soda lui a permis de gagner la partie vu le nombre de cartes rouges en jeu.

Mimi qui n’est pas joueuse de société a bien apprécié le jeu, elle a vite compris les différentes possibilités, on n’a pas hésité a lui expliquer en jeu aussi quelques légères subtilités.

 minivillesurl

Conclusion ?

Minivilles a une simplicité d’accès qui fait qu’on le sort assez souvent quand on a en face de nous des joueurs occasionnels. Le jeu s’explique en 5 mn, les règles sont vite intégrées. Le jeu est bien pensé, les combos les plus rémunératrices sont aussi les plus compliquées à faire car les plus rares à tomber. Si le public est là, on peut en lancer une deuxième avec une extension. 

Rien ne vous empêche de tester avec les deux extensions. N’ayant pas essayé, je ne peux rien vous en dire. Certaines cartes comme le club privé (cf. photo) font que l’on a intérêt à ne pas traîner. Quand on n’a que quatre monuments à construire, ça va. Il n’en reste plus qu’un seul à construire  pour gagner, mais avec Marina on est en danger pour 3 tours de plus au minimum.

Le problème avec les deux extensions, c’est que l’on dispose d’un pool de 250 cartes. Peut-être serait-il judicieux de faire une sélection ? La question est ouverte ; n’hésitez pas à nous faire part de vos suggestions dans les commentaires.

Idée a tester : jouer avec les deux extensions, mais avec la règle de 4 monuments et non 7.

J’ai une grande préférence pour Green Valley car le jeu reste plutôt court même à quatre. Il a aussi cet aspect assez nerveux et un peu plus interactif grâce aux fermetures d’établissements. Une petit prise de risque aussi qui permet de faire travailler madame la chance. Si on fait la mise en place aléatoire comme pour Marina, on peut bien varier les parties.

Je récapitule : Minivilles est vite limité sans extension. Avec, on peut vraiment varier les parties. À deux, cela fonctionne à merveille. On peut aussi faire une partie avant de lancer un plus gros jeu. Par contre il faudra prévoir de la place sur la table. En regardant la boîte, je me disais (naïvement !) qu’on pouvait l’emporter dans le train. Mauvaise idée ; il vous faudra une belle table !

 

Un jeu de Masao Suganuma
Illustré par Noboru Hotta
Edité par Moonster Games
Distribué par Asmodee
Pays d’origine : Japon
Date de sortie : 01/05/2014
De 2 à 4 joueurs , Optimisé à 2 joueurs
A partir de 7 ans
Durée moyenne d’une partie : 30 minutes

 

Fiche du jeu

Ludochrono

Pause de midi

10 Commentaires

  1. Photo du profil de PrimeSinister
    PrimeSinister 04/05/2015
    Répondre

    Pour le grand nombre de cartes je crois qu’il y a des propositions de variante dans les règles de Marina et Green Valley : soit une sélection aléatoire à la Dominion (que je n’aime guère car elle ne permet pas d’avoir tous les nombres présents sur le plateau) ou la technique de remplacement : dès qu’une pile est finie on la remplace par une autre pile de bâtiments qui ne sont pas encore en jeu.

    Merci pour cet article qui met en évidence l’une des qualités principales de ce jeu : son accessibilité. On peut y jouer avec presque tout le monde, joueurs/non-joueurs, petits/grands/très grands (à partir de 6-7 ans cela me semble bien).

    • Photo du profil de atom
      atom 04/05/2015
      Répondre

      Si tu as un lien avec des variantes ou des propositions de cartes, ça m’intéresse et ça peut intéresser quelqu’un d’autre, ça me semble difficile sans casser l’équilibre du jeu, puisque beaucoup de cartes sont liées entres elles. Comme je serais intéressé pour voir des réalisations amateurs.
      On a offert le jeu a ma sœur et son compagnon a Noël, et a Cannes on s’est offert le jeu de base + Green Valley et on  leur a pris Marina car ils tournaient un peu en rond avec le jeu de base. Du coup on peut se les échanger.

      Rien a voir mais désolé pour la qualité limite de certaines photos, un peu trop terne.

  2. Photo du profil de Djinn42
    Djinn42 04/05/2015
    Répondre

    Très bon petit jeu. Un des rares qui fasse l’unanimité (comme Mascarade) quand on le sort avec des joueurs occasionnels. Jeunes, vieux, garçons ou filles. Ça marche toujours. La part de hasard fait fuir certains, mais le sentiment de dompter le hasard en s’adaptant aux autres ou le simple de fait de choisir une stratégie et de la voir se réaliser fait son petit effet. Le jeu de base est déjà assez intéressant, les extensions sont à réserver aux gros fans.

  3. Photo du profil de Didou_did
    Didou_did 05/05/2015
    Répondre

    Salut Atom 🙂

    Finalement, Green Valley ,n’est pas tant aimé que le fut Marina a sa sortie.

    De fait, j’enlève ces cartes ci ( liste non exhaustive )

    Arboretum ( Finalement très peu de personne la prenne, dans le sens ou c’est une obligation de partager ) pour peu qu’on score grâce à nos cartes 11-12-13 verte bleue, on se voit dans l’obligation de redistribuer nos sous
    Club Privé, outre le fait de perdre TOUS ses sous, c’est une carte rouge qui normalement touche tout les possesseurs de carte rouge. Là, elle n’octroiera de l’argent qu’au premier percepteur…
    Start Up, on la laisse pour l’instant, mais sur toutes les parties, personne ne l’a prend finalement, même si elle coûte peu

    Au final il n’y a de mémoire que l’entreprise de Rénovation qui permet de fermer des batiments. Aussi sur toutes nos parties, elle n’est sortie que peu de fois, au vue du grand nombre de cartes. C’est dommage, j’avais l’impression à l’annonce que ça allait plus être une mécanique plus encrée dans le jeu.

    Au final, sachant que j’enlève aussi le centre des affaires comme tu le sais, je pratique ces règles : On joue sur 14 Tas. Hors mis la Start Up, toutes les cartes violettes sont à nombres de joueurs -1. L’aéroport de par chez nous, n’a plus de pouvoir une fois construit. ( On cherche à lui trouver un petit pouvoir moins fort )

    Mais à part ce petit bémol de déception de Green Valley, Minivilles reste pour moi un excellent petit jeu dont je ne refuserais jamais une partie 🙂

     

    • Photo du profil de atom
      atom 05/05/2015
      Répondre

      Arboretum nous on le joue, disons que quand quelqu’un est bien parti, ça peut être marrant de tout repartager, même si des fois ça se retourne contre celui qui l’a mis.
      Club privé disons que sans Marina c’est pas un probléme, il suffit de vite clore la partie.
      il ya l’entreprise de rénovation qui est bien sympa, le Moonster soda aussi quand il y a beaucoup de cartes rouges.
      Je note tes idées elles sont pas mal du tout.

      L’aéroport nous on le joue, disons qu’il est pas facile a poser, et ensuite tu a un petit dilemme, je prends rien et j’engrange 10, mais quand même il y a cette carte la je peux pas laisser ça aux adversaires. si tu veux le rendre moins fort, tu peux réduire a 5 pièces par tour. Ce que j’apprécie le plus dans Minivilles c’est que c’est un jeu qui démocratise le jeu de société, il sort bien avec des « non joueurs », (avec Splendor et Bohnanza). Hormis un couple d’ami qui n’a pas accroché, tout le monde se prends au jeu.

  4. Photo du profil de Didou_did
    Didou_did 07/05/2015
    Répondre

    Tout à fait il fait vraiment bien son rôle de prise de plaisir rapide avec tout le monde 🙂

    Pour l’aéroport, certes, il n’est pas facile à avoir, mais quand même. Tu chiffres rapidement sur quelques mines pour exemple qui te rapporte beaucoup et hop, en 3/4 de parties un aéroport. Alors je te rejoinds sur le fait qu’il y a comme tu dis , parfois une carte qu’il faudrait mieux acheter pour ne pas qu’elle aille dans le jeu adverse. Mais sinon, justement 3/4 de partie, c’est facilement 10 pièces que tu peux prendre quand tu sens que ton jeu est bien fait et qu’il ne mérite peut être pas un achat. ( vécu la dernière fois ) De plus, comme la dernière fois ou j’avais les sous pour l’acheter, j’avais un peu d’avance sur mes compères, c’est à ce moment que j’ai dis,  » on test l’aéroport sans pouvoir ?  » et bien là, finalement j’ai préféré investir dans le bâtiment à 16 ou à 22  au risque de perdre la différence ensuite.

    Jeu qui est modulable à souhait de toutes les manières ^^

  5. Photo du profil de atom
    atom 23/05/2015
    Répondre

    Sur son Facebook Moonster Games a annoncé des surprises pour ce jeu et notamment un travail sur une extension 5 a 6 joueurs. et d’autres surprises.

  6. Photo du profil de Didou_did
    Didou_did 26/05/2015
    Répondre

    A voir 🙂  Je pense qu’à 5 cinq joueurs ça doit être un beau bordel commun.

    • Photo du profil de atom
      atom 26/05/2015
      Répondre

      Oui je demande a voir aussi, surtout que Minivilles est un jeu ou il ne faut pas de temps mort, si on a quelqu’un qui réfléchit trop, c’est vite agaçant. A 5 ou 6 il faudrait voir comment on peut éviter ce écueil la.

Laisser un commentaire