Le petit enclos dans la prairie : Wolf & Hound [KS]

Les projets Kickstarter, même s’ils restent principalement centrés sur le public américain (ne nous mentons pas les amibes, l’ouverture aux autres pays reste encore sommaire), ont malgré tout un charme difficilement réfutable. Alors, oui, bien sûr, il faut savoir peser le pour et le contre d’un investissement sur cette plateforme.

Acheter un jeu Queen Games ou un Zombicide ? L’un pour précommander un jeu, l’autre pour ses ajouts exclusifs… Aider des projets un peu fous, comme Conan ou 7th Continent, parce que sans un budget de départ important, leur existence n’est même pas envisageable ?

Ou alors, tout simplement faire montre de générosité (et savoir prendre des risques avec son argent), pour aider une toute petite compagnie à publier un jeu tout petit. Sans figurines. Sans mille et une exclusivités. Sans aucun buzz. Un jeu japonais, inconnu de 99.99 % de la planète.

Un peu comme un Rahdo venu d’orient, sans outillage vidéo ni capacité spéciale pour « soliloquer », et aussi avec moins de nerfs, on m’a demandé de parler d’un projet Kickstarter en cours.

Alors, soyons clairs d’entrée de jeu. J’ai reçu un prototype, de la part de M. Yokouchi. M. Yokouchi est l’auteur de nombreux jeux intéressants, notamment The Majority. Ce dernier a d’ailleurs bénéficié d’une sortie internationale via la même petite maison d’édition (Ninja Games). Déjà auteur d’un article sur ce jeu pendant la campagne Kickstarter qui le concernait, il a pensé à moi. L’auteur n’est pas Yokouchi cette fois mais un proche collaborateur : Takagi Masakatsu. Wolf & Hound est une rethématisation d’un jeu sorti précédemment sous le nom de Tamamooool : Defend the Egg. 

Wolf & Hound est une version rethématisée de ce premier jeu au titre imprononçable.

Wolf & Hound est une version rethématisée de ce premier jeu au titre imprononçable.

 

Cet auteur a aussi fait parler de lui avec un autre de ses jeux : Otsukai Fukurou

Les composants

Les composants

 

Je ne suis évidemment pas rémunéré pour cet article et je n’hésiterai pas à dire ce que je pense sincèrement du jeu. Mon but est de répondre à la demande de M. Yokouchi sans pour autant me lancer dans la vente de poisson mi-frais.

De quoi ça parle ?

Première précision capitale : le jeu ne se joue qu’à 4. Oui, vous avez bien lu. C’est un jeu qui se joue par équipe au format 2 contre 2. Thématiquement, ce sera difficile à défendre mais je me lance quand même. Les joueurs incarnent des bergers qui se la coulent douce au cœur de leur prairie verdoyante. À quelques mètres, leurs enclos protègent quelques moutons qui, entre deux vibrato plein d’intelligence, grattouillent l’herbe et se secouent la laine entre potes.

La vie pourrait suivre son cours ainsi, tranquillement à l’abri des problèmes de notre monde moderne mais c’est mal connaître l’être humain, ce truc infâme qui pense que le malheur de son prochain l’aidera à s’approcher de son bonheur. Vos concurrents vont faire tout leur possible pour vous envoyer le loup qui rôde dans la région.

Vous sachant menacé par un ennemi méprisant, vous vous associez à un autre berger, situé à quelques encablures de votre terrain. Ne nous mentons pas, aucun de vous 4 n’est vraiment recommandable. Par équipe de deux, vous allez donc essayer de manipuler le loup et l’envoyer sur la propriété de vos adversaires afin que ce dernier fasse fuir les bêtes de leur enclos. Les moutons aiment bien se secouer la laine mais en cas de danger, bye-bye les amis et c’est la course à la cachette.  

wolf and hound dessin md

Heureusement, votre fidèle chien de berger est là pour aller recueillir les moutons qui se sont égarés. Il pourra vous aider aussi à faire fuir ce loup insaisissable jusqu’à l’envoyer sur les terres de vos adversaires ! Et vlan !

Le seul petit souci avec ces chiens de berger, c’est qu’ils n’en font un peu qu’à leur tête. Un moment prêt à vous protéger et à surveiller les moutons, quelques secondes plus tard, le voilà parti on ne sait où… Autant vous dire que la prochaine fois que l’on vous conseillera un chien, vous regarderai son pedigree d’un peu plus près.  

Le but du jeu, vous l’aurez probablement compris, est de parvenir à faire fuir tous les moutons de l’enclos de l’un de vos adversaires. Si, au début du tour d’un joueur, celui-ci n’a plus de moutons présents dans son enclos, son équipe a perdu et l’autre équipe peut se réjouir du malheur tant mérité de ces pauvres bergers oisifs.

wolf & hound md

Et comment ça se joue ?

Alors, c’est on ne peut plus simple. Au début de la partie, on place le plateau central… au centre ! Quelle folie mécanique quand même. Chaque joueur place son plateau « prairie » accompagné de son enclos et y pose ses 3 moutons (dans certaines variantes, les joueurs y placeront 4 moutons). Les cartes noires et blanches, représentant toutes des nombres allant de 1 à 4, sont mélangées ensemble. On distribue ensuite 4 cartes à chacun des joueurs autour de la table.

IMG_0756-330e7

La dernière étape est la plus importante. Dans la boîte du prototype que j’ai reçue, il y a un nombre assez important de cartes « loup », « chien » avec des effets variés et d’autres cartes, bleues, qui intègrent les tornades et autres éléments naturels en goguette dans la région. De toutes les cartes disponibles, pour varier les plaisir et goûter de multiples façons à la victoire prochaine, les joueurs décideront lesquelles utiliser. D’une manière générale, il existe une constante : une carte « loup » et une carte « chien ». À ces deux cartes, il est possible d’ajouter une carte bleue.

Le premier joueur les place toutes deux (ou trois) sur son plateau « prairie ». La partie peut commencer.

wolf and hound jeu _original

À son tour, le joueur actif va choisir une carte de sa main et la jouer sur son plateau joueur. Si c’est une carte « noire », il déplace la carte « loup » de plateau en plateau jusqu’à atteindre sa cible. Si c’est une carte « blanche », il fait de même mais cette fois avec le chien. Les cartes bleues, quant à elles, sont activées lorsqu’elles sont devant le joueur actif et qu’il joue une carte « blanche » ou « noire ».

Une fois que son tour est terminé, il reprend une carte de la pioche pour compléter sa main. C’est au tour du joueur suivant. Si devant celui-ci, une carte « loup » est présente, il perd immédiatement un mouton qui s’enfuit de l’enclos. Si, par contre, il a devant lui une carte « chien », il peut ramener un mouton égaré dans son enclos… C’est aussi simple que cela.

Les cartes loup et chien, selon l’effet qu’elles amènent à la partie, peuvent avoir des conséquences sur les joueurs autour du joueur actif. Et c’est là que le jeu prend vraiment tout son sel.

wolf & hound19190_md

Et c’est pour qui, non, mais vraiment ?

C’est maintenant qu’il va falloir que je fasse usage de mes plus grandes qualités de commercial à formation littéraire… Autant vous dire que ce n’est pas gagné. Je vais commencer par aborder les problèmes du jeu.

Déjà… Le jeu ne se joue qu’à 4. J’ai essayé de jouer une partie à deux joueurs dans laquelle les deux joueurs incarnaient deux personnages mais ça ne marche pas. Pour une raison simple : connaître les deux mains de cartes crée une planification qui n’est pas originellement intégrée dans les règles du jeu. Ça n’est pas non plus dramatique comme situation mais ça enlève inévitablement la tension que le jeu amène.

Si je devais conseiller une petite manipulation des règles existantes aujourd’hui, je proposerais de la jouer comme on joue à The Game, en communiquant sans être précis, en faisant sentir, par le regard ou d’autres organes visibles, que le choix de votre partenaire n’est pas le meilleur ou au contraire, parfait…

wolf and hound jeu 2 md

L’autre problème que je pourrais reprocher au jeu réside dans sa simplicité. Ce n’est un problème que si l’on s’attend à un jeu gamer. Il s’avère qu’en réalité, ce jeu est très bien adapté aux familles avec enfant. Les règles sont d’une simplicité exemplaire, même si certaines cartes ont des effets complexes.

Le jeu fonctionne bien et les parties sont courtes. Les règles vous invitent d’ailleurs à jouer plusieurs parties à la suite et de voir quelle équipe l’emporte après 3 parties. Changer à chaque partie les cartes loup et chien, et y ajouter une fois que l’on connaît assez le jeu les cartes bleues donne au jeu une rejouabilité intéressante.

person

Si je devais essayer de vous convaincre absolument de backer, ou soutenir, ce projet, je dirais que Ninja Games est une de ces maisons d’édition dont l’humilité fait plaisir à voir sur Kickstarter. Son représentant n’est pas là pour construire une pyramide à l’égyptienne ou la nouvelle franchise multimillionnaire de l’année. Non, il demande à peine 10000 dollars, de quoi faire imprimer le jeu et le distribuer aux gens qui ont soutenu le projet.

C’est de cette humilité dont j’ai envie sur Kickstarter. Parler matériel, comme je l’ai vu ici et là sur Super Dungeon Explore 17.0, ça ne m’intéresse pas. Un jeu, selon moi, c’est avant tout un ensemble de règles et de mécaniques qui ont du sens et qui fonctionnent. Les figurines et autres éructions de plastique rouges et blanches devraient être la cerise sur le gâteau, l’écrin matériel d’un concept ludique fonctionnel. Voilà pourquoi je me suis engagé à présenter Wolf & Hound… Parce qu’il s’agit d’un vrai jeu. Familial.

Et en plus de tout cela, le jeu sera sans doute très bien réalisé, comme l’a été The Majority avant lui.

Si vous avez envie de soutenir un projet tel que celui-là. Qui donne sa chance à un éditeur microscopique, sans Rahdo ni Undead Viking (ils font peut-être la fine bouche ces derniers temps) et qui donne surtout sa chance à un auteur inconnu partout, sauf au Japon… Et bien c’est maintenant à vous de jouer.

Le KS

La fiche de jeu

Un jeu de Fukutarou
Illustré par Matsuda98
Edité par Ninja Star Games
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2016
De 2 à 4 joueurs
A partir de 10 ans
Durée moyenne d’une partie : 15 minutes

 

14 Commentaires

  1. Photo du profil de madtranslator
    madtranslator 27/10/2015
    Répondre

    Salut M. Izo, juste pour dire en complément que j’ai eu Dan par mail, et je devrais faire la trad fr pour le jeu 🙂

    • Photo du profil de madtranslator
      madtranslator 27/10/2015
      Répondre

      Je dirai que tu as (encore) fait un bel article et une belle présentation du jeu aussi. Malgré ta formation littéraire tu es un bon commercial 🙂

      Sinon nous prépares-tu des choses pour le prochain TGM? 😀

    • Photo du profil de Izobretenik
      Izobretenik 29/10/2015
      Répondre

      Salut ! J’ai vu qu’un backer a déjà proposé une traduction française des règles… Pour ma part, j’avais une traduction partielle qui accompagnait le protoype.

      • Photo du profil de Gothor
        Gothor 29/10/2015
        Répondre

        Une traduction bien médiocre, histoire d’avoir un petit argument de vente pour attirer le chaland français…

        J’ai peur que mon écriture ne rebute plus qu’autre chose…

        • Photo du profil de Izobretenik
          Izobretenik 29/10/2015
          Répondre

          C’est très bien que tu aies proposé une traduction avant la fin de la campagne. Médiocre, je pense que tu y vas un peu fort ! Les traducteurs ont souvent le mauvais rôle, de toutes façons, mais on s’habitue 🙂

          Merci à toi d’aider le projet !

  2. Court-Jus 27/10/2015
    Répondre

    Excellent article M. Izo. Clair, drôle et franc, bravo !

  3. Photo du profil de BabyAzerty
    BabyAzerty 28/10/2015
    Répondre

    Très beau, très mignon, un mini game à la japonaise comme je les aime mais 4 joueurs (ou 2, mais c’est pas si bien que 4 d’après ce que je vois) et surtout un prix élevé avec les fdp…

  4. Photo du profil de Gothor
    Gothor 28/10/2015
    Répondre

    Hey !

    Pour les modes de jeux à moins de 4 joueurs, on joue en fait avec un (ou deux) joueurs fantômes. Lors de son tour, il joue la première carte de la pioche. Si la carte jouée ne convient pas au joueur dans l’équipe de ce joueur fantôme, il peut choisir de prendre la première carte de « la main » du joueur fantôme à la place (sans la connaître). La carte précédemment piochée va alors au-dessous de la main du joueur fantôme. Je trouve qu’ils se sont pas trop mal dépatouillés sur ce mécanisme.

    Ensuite, les frais de ports sont de 8 dollars en Europe (et non 13), ils ont été baissés il y a quelques jours, mais il faut faire attention à bien choisir le pledge europe 😉

    Sinon, je suis d’accord avec Izobretenik sur l’humilité de ce projet, c’est vraiment très plaisant de voir des petits projets si bien réalisées sur Kickstarter au milieu de tous ces géants =)

    • Photo du profil de Izobretenik
      Izobretenik 29/10/2015
      Répondre

      Merci pour ces précisions sur les parties à 2 joueurs. Comme je l’ai précédemment écrit à MadTranslator, la version « alpha » des règles que j’avais avec le prototype n’indiquait pas cette variante. Je vais l’essayer ce soir pour voir comment ça tourne.

      • Photo du profil de Gothor
        Gothor 29/10/2015
        Répondre

        Le nombre de moutons aussi change, à moins de joueurs (notamment, les deux équipes n’ont plus le même nombre de moutons à moins de 4 joueurs… même en jouant à 2 !!!)

        • Photo du profil de Izobretenik
          Izobretenik 29/10/2015
          Répondre

          Ça commence à faire beaucoup de différences là. Merci pour tes précisions !

          • Photo du profil de madtranslator
            madtranslator 29/10/2015

            Je pense que c’est la raison pour laquelle Dan voulait que je fasse la trad à la fin Du KS. 🙂

  5. Photo du profil de Izobretenik
    Izobretenik 06/11/2015
    Répondre

    Bon, le jeu a été financé ! C’était, une fois de plus, tout juste mais le plus important, c’est que le jeu existera pour quelques dizaines de « backers ». Bonne nouvelle.

Laisser un commentaire