La paléontologie cet univers impitoyable : The Great Dinosaur Rush

L’arrivée de Jurassic World au cinéma a peut-être suscité des thématiques, en tout cas dans la « grande ruée vers les dinosaures » de Scott Almes (l’auteur des Tiny Epic, rien que ça), les joueurs rivalisent pour récupérer des os de dino des meilleurs sites de fouilles et reconstituer des squelettes pour des musées prestigieux. Bien sûr vous faites cela afin d’accroître votre Notoriété. Oui mais, comment dire… vous avez des méthodes de travail pas très clean. Disons que tous les coups sont permis pour empêcher vos collègues paléontologues de faire mieux que vous. En volant des os, en sabotant des sites de fouilles, bref, je ne vous félicite pas. 

pic2552986_md

Le monde se divise en deux catégories

Le jeu se joue en plusieurs tours, chacun se compose en deux phases principales : creuser et construire.

Pendant la phase de fouille, les joueurs collectent différents os de couleur sur des sites de fouilles et effectueront des actions. Certaines actions donnent aux joueurs des jetons secrets de Notoriété.

La Notoriété s’ajoute aux scores des joueurs à la fin du jeu, mais celui qui a le plus de notoriété la soustrait de son score ! Donc attention à ne pas être trop bling-bling, guys. 

feature_rush

Pendant la phase de construction, les joueurs créent leurs dinosaures à partir des os qu’ils ont recueillis, maximisant leurs points selon divers critères : la longueur, la taille, la hauteur, la férocité, etc.

GGGGGgggGGGrrrrrrRRRRRRRRooOO ! !

« Vous aurez à jouer méchant si vous voulez gagner… mais pas trop méchant ! » telle est l’accroche de ce titre familial d’APE Games. C’est un peu près tout ce qu’on sait sur lui aujourd’hui. En tout cas on est ravis de découvrir les illustrations du canadien David Forest (Steampunk Rally), elles sont fort fort cholies. 

The Great Dinosaur Rush sera en démo cet été à la Gen Con puis il y aura un KS pour financer la production qui donnera ses fruits en fin d’année. 

>> La fiche de jeu 

Un jeu de Scott Almes
Illustré par David Forest
Edité par APE Games
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 11/2015
De 2 à 5 joueurs
A partir de 10 ans
Durée d’une partie entre 60 et 75 minutes

2 Commentaires

  1. Photo du profil de morlockbob
    morlockbob 22/06/2015
    Répondre

    scott almes est pas le meilleur auteur du monde, il est un peu trop pressé dans la réalisation de ses jeux…. à « creuser » avant de se jeter dessus

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 22/06/2015
      Répondre

      perso j’ai jamais joué aux Epic mais d’habitude quand  j’en parle, ça soulève l’enthousiasme notamment de certains testeurs  🙂 mais vu ce que tu me dis, on creusera 😉

Laisser un commentaire