Jamaica s’étend !

Quand Sebastien Pauchon retourne dans son studio de GameWorks et poste quelques photos du prototype de l’extension de Jamaica (2007) en cours de développement, on a l’impression de voir un jeu définitif, forcément.

Au début ça donnait ça :

jamaica-the-crew

Et puis maintenant ça donne ça (et c’est toujours un proto attention) :

proto-2

C’est beau, comme Jamaica d’ailleurs !

Mais elle a quoi dans le ventre cette extension ?
Pour l’instant ce qu’on nous annonce ce sont essentiellement des personnages. D’où le nom en anglais de l’extension : « The Crew » (équipage). Une galerie de pirates imaginés par Mathieu Leyssenne qui amènent leur petit pouvoir spéciaux, le tout sans trop toucher au saintus corpus regula originales (les règles quoi, je suis un peu rouillée en latin et alors ?! Le pluriel c’est regulum non ?).

Si tu veux connaître ton ami, couche-toi au bord du chemin, et simule l’ivresse. – Proverbe Jamaïcain 

Les personnages pourront être engagés lorsque vous serez en mesure de payer les frais d’un port, et ils seront «chargés» à bord comme toute autre ressource, et en suivant les mêmes règles.

« Vous pourriez trouver sympa d’ajouter plusieurs personnages à votre bateau – surtout que la plupart d’entre eux vous font gagner de l’or supplémentaire à la fin du jeu – mais si vous avez moins de place consacrée aux ressources ordinaires, la navigation devient plus risquée ! »

jamaica-the-crew-work

 

Horizon 2017 pour la sortie en anglais et français.

Pour en savoir plus sur le jeu de base, un classique des familles maritimes, rendez-vous par ici

The crew

Un jeu de Bruno Cathala, Malcolm Braff, Sébastien Pauchon
Illustré par Mathieu Leyssenne
Edité par Gameworks
Langue et traductions : Allemand, Anglais, Français
Date de sortie : 2017
De 2 à 6 joueurs
Durée d’une partie entre 30 et 75 minutes

1 Commentaire

  1. Mutant 08/12/2016
    Répondre

    merci pour l’article Shanouillette.

    quelqu’un peut-il me dire pourquoi la plupart des jeux (vidéos ou de société) finissent un jour par avoir un graphisme qui va vers des graphismes adressés plutôt aux enfants ? je ne sais pas si ce sont les bons mots. Prenons le cas de Jamaica par exemple. La première édition avait une superbe boite facon coffre. La nouvelle à commencer à s’égayer avec des dessins rajoutéssur la boite et ses côtés. Ca fait plus coffre du tout. Pour les personnages, ils ont des traits assez réalistes même si ça reste façon bd mais bien proportionnés je veux dire. Là les nouveaux personnages tirent plus vers le style asterix et obelix ou animés d’aujourd’hui (moi moche et méchant..) bon bien sûr en plus travaillé et avec des détails et de belles couleurs.. mais ça aurait pu aussi rester dans le style de base c’était pourtant bien ! (dans les 3 édition de citadelles le style est resté le même par exemple, alors que j’ai eu de mauvais retour sur la nouvelle édition de gobb’it (hormis la boite)) bref ! comment ça s’explique ? je sais que ce jeu s’adresse aux familles mais c’était pas non plus trop sanglant à la base..

Laisser un commentaire