up-en-route-ok

« En route vers les Indes », quand « Sail to India » arrive sur nos côtes

Dans la toute nouvelle gamme « mini » de Iello vous trouverez bientôt « En route vers les Indes », le jeu de Hisashi Hayashi que vous connaissez peut-être sous son nom original Sail to India, sorti l’an dernier à Essen. Un vrai petit succès que ce jeu japonais paru chez Okazu Brand, quand on voit toutes les maisons d’édition qui l’on repris gaiement ! Alderac Entertainment Group, Hobby World, Pegasus Spiele et j’en passe, et maintenant donc Iello. Mon cher collègue Umberling a d’ailleurs pu voir la bête hier à la journée Iello du CNJ : « l’expérience est assez contenue et maîtrisée, les plateaux de jeux en cartes marchent bien, après, à voir pour la durée de vie… » nous confie-t-il à chaud.

Oui bon, mais quoi qu’est-ce t-y dont ?

Vous êtes au Portugal, au 15e et 16e siècle. Vous entendez les cigales ?

La Méditerranée est sous contrôle Ottoman, les Portugais ont été sévèrement limités sur les flots bleus et cherchent d’autres routes commerciales.

De meilleurs navires, de meilleurs compas et une centralisation du pouvoir ont su motiver nos curieux explorateurs à partir direction l’Atlantique.

« Des marins tels que le prince Henri, Bartolomeu Dias ou Vasco de Gama ont pris le large. » pitch le pitch.

Version AEG

Donc, dans ce petit jeu qui tourne en 60 minutes, les joueurs sont des nobles soutenant financièrement ces grands marins qui partent se mouiller pour découvrir la route des Indes, et pourquoi pas au passage revenir en étant le plus grand, le plus fort, le plus bel explorateur du monde, de mémoire de poisson rouge. Vous êtes dans de la gestion là. Il va falloir utiliser vos 2 points d’action intelligemment ! Vos finances, votre score, vos bateaux, la construction, tout est affecté par un seul petit pion, oui, tout ce poids sur de si frêles épaules…C’est le minimalisme japonais que voulez-vous.

J’ai la gagne, et vous ?

Vous gagnez des points de victoire en découvrant de nouvelles villes côtières, en marchandant des biens et en construisant des bâtiments. Les joueurs pourront aussi gagner des capacités comme des Technologies qui peuvent bien faciliter le travail. 

3e édition Japonaise

Vos 2 points d’action pourront servir à :

Déplacer un bateau : les navires sont représentés par des jetons qui sont placés sur la « mer », vers les villes côtières (en fait incarnées par des cartes). Pour le déplacement de bateau, vous prenez un de vos navires sur la mer à côté d’une carte et vous bougez le marqueur d’un nombre de cartes égal à votre vitesse (que vous pouvez par ailleurs augmenter via une autre action, voir plus loin)

Vendre des marchandises vous apportant richesse, largesse et dents blanches

Construire un bâtiment : marché, église… (vous rapportent des effets bénéfiques, notamment des PV en fin de partie)

Acquérir de la technologie : métallurgie, géographie, système banquier, architecture…

Augmenter la vitesse de votre flotille : pour passer de « 1 » à « 2 » voire à « 3 » de déplacement

Prendre un marqueur et le placer sur la carte Lisbonne. C’est un marqueur qui pourra ensuite vous servir de « banquier » c’est-à-dire qu’en gros, plus vous en aurez, plus vous pourrez gérer de l’argent. Bien sûr, plus vous pourrez gérer de l’argent, plus vous serez capable d’en dépenser pour des actions intéressantes. Car toutes les actions coûtent des sous et oui ! Même à l’époque !

« Quand le vent du changement souffle, certains construisent des murs, d’autres des moulins pour nourrir le village » (proverbe portugais)

Un tout petit jeu de pose d’ouvriers simple et pas cher, mais tout malin pour ne pas dire bien retors, dont on est bien contents de voir une traduction officielle ! Mais attention, il se pratique qu’à 3 ou 4 stratèges, et si vous courrez après les grandes développements narratifs, ce n’est pas ici que vous trouverez votre bonheur…

Vous voulez voir comment Iello a développé le visuel de la boite dans cette nouvelle gamme mini ? C’est sur cette vidéo :

1 Commentaire

  1. Photo du profil de Meeple_Cam
    Meeple_Cam 30/09/2014
    Répondre

    Jeu très sympa qui sera proposé en « p’tit prix » par IELLO. La mécanique de devoir utiliser nos bateaux pour compter les ressources et les points de victoire est interéssante. Une belle découverte.

Laisser un commentaire