Partie de Conan par Alendar

PARTIE DE

Photo du profil de Alendar

Alendar

Jeu :

Conan

Nombre de joueurs :

3

Date de la partie :

03/11/2016

Mode de jeu :

Compétitif

Nombre d'équipes :

2

Avis sur la partie :

Les joueurs :

Equipe 1 : Photo du profil de AlendarAlendar

Equipe 2 : Photo de Ludo BoySamuel Photo de Ludo BoyHugo



Compte rendu de la partie :

Partie à trois joueurs sur le scénario « La poursuite Infernale ».

Les héros devaient rattraper le navire Le Vandale. Malheureusement, Conan a subi les assauts d’un trop grand nombre d’adversaires et a fini par tomber sous les coups après une attaque héroïque laissant le Capitaine des lieux aux portes de l’Enfer (une attaque de Conan à 13 touches (!) déviée grace à ses cinq points de vie, son armure de trois, et son jet de défense de 6 sur 6 dés orange!), sans parvenir à l’achever. Shevatas, le voleur, s’est retrouvé esseulé et n’a pu qu’entre-apercevoir le rire de Zaporavo, le terrible propriétaire du Vandale.

Préférant fuir (et abandonner la partie), Shevatas a décidé de tenter sa chance à la nage dans l’océan, abandonnant le corps de Conan sur le pont.

Les mécaniques de Frédéric Henry sont toujours aussi agréables, mais les règles manquent de précisions et l’équilibrage des scénarios est trop sensible pour être véritablement stable (une mauvaise interprétation de règles ou un mauvais jet de dés).

NB: à priori deux erreurs de règles lors de notre partie (et très franchement, sans erratas officiels, ce n’est pas clair du tout!):
– Il faut un héros dépensant une gemme en manipulation pour manoeuvrer le navire (l’action n’est pas possible avec seulement des mutins)
– La réserve de pirates est constituée de l’ensemble des pirates de la boite et non seulement de ceux en jeu au début de la partie
Par ailleurs, lors d’un renfort de l’Overlord (via la tuile évènement), si la zone est pleine, les renforts sont positionnés sur une zone adjacente (on pouvait estimer que les renforts ne pouvaient pas monter sur le pont…). Bref, vivement la V2 des règles qui, quoi qu’on en dise, est totalement indispensable!
 

Photos de la partie :


Laisser un commentaire