up-froideok

Bilan Essen, un peu plus à froid [E-team]

Suite à nos quatre jours intenses à jouer [1], [2], [3], [4], nous sommes rentrés au bercail, avons dépunché comme des foufous, puis dormi beaucoup !!!

J’aimerais donc vous conter mon ressenti un peu plus à froid sur les différents jeux que nous avons testés et/ou vu d’assez près pour se faire une idée.

Je partirai des jeux courts pour aller vers les grosses berta

 Sticky Stickz (2012)

 Au sujet de cette sortie que j’avais ratée en 2013, elle fut littéralement occultée par une tour de gobelet de Coconuts (à raison car c’est selon moi le killer du Looping Louis, jeu pour les grands enfants par excellence).

 La prise en main du jeu et le fun sont IMMEDIATS. Le matériel parle de lui même et invite à ventouser à tout va. La règle est simplissime et n’enlève rien à nos envies de SCHPLOC SCHPLOC SCHPLOC.

 Le jeu est tout simplement frénétique et plein de fous rires. Il ne faut clairement pas en attendre plus. (Contrairement à la subtilité de Coconuts).

 Le jeu me fait penser à une autre sortie de l’éditeur où chacun doit attraper au plus vite des fruits avec des baguettes dans un pot commun… Bazar garanti !

 Le jeu devrait parfaitement fonctionner avec les enfants, contrairement à Coconuts dont l’âge minimum pour en profiter est beaucoup plus élevé à mon avis car il faut savoir viser même si le hasard s’en mêle.

Gloobz

J’attendais de Gloobz de me faire retrouver le plaisir à la fois simple et terrible de Bazar Bizarre.

Analysons…

Le matériel est certes magnifique, mais la différenciation des monstres n’est pas simple contrairement à BB, où les couleurs et les objets sont clairement identifiés et différenciés. BB mise sur notre rapidité à éliminer la confusion logique. Gloobz nous force à analyser la forme grâce à une autre partie du cerveau, celle de la reconnaissance des formes. Et cela ne fonctionne pas avec moi.

Par contre, Je vois l’intérêt du Gloobz plus, ou Gloobz moins… C’est une mécanique qui nous fait utiliser notre oreille en plus de la vision. Dans une première partie c’est déroutant. Mais c’est un plus du jeu à mes yeux finalement.

Le fait que chaque carte offre plusieurs monstres possibles est pour moi gênant. Il n’y a pas de moyen simple de vérifier, pas de scoring unique, on se mélange un peu les pinceaux. Nous passons de la pureté du BB à un mélange … moins agréable à mes yeux.

Bof pour moi.

 Soqquadro

 Voici typiquement le style de jeu difficile à jouer sur le salon ! Mais Cranio avait relevé le défi et cela fonctionnait pas mal. Un bon nombre d’objets divers et variés étaient placés sur un monticule… A nous de fouiller à la recherche de l’objet tant convoité !

 Malgré tout, au delà du fait qu’on a vraiment pas envie de jouer à ça chez soi ^^, le jeu est un sacré bordel, et aucun contrôle n’est possible, ce qui rend les égalités trop frustrantes à mon goût.

 Ensuite, à 5 joueurs, il semble que le nombre de cartes vertes ne soit pas suffisant, tant pis.

Enfin, il aurait été VRAIMENT simple de passer la barrière de la langue en traduisant les quelques adjectifs sur les même cartes en 2 ou 3 autres langues… Dommage.

Fun Farm (2013)

Je reviens cette fois-ci sur Fun Farm, qui demeure un bon concurrent à Bazar Bizarre pour le coup. Il rassemble toujours, grâce à son matos, des sourires ingénues.

Par ailleurs sa mécanique uniquement basée sur les couleurs est claire et simple.

Par contre, comme Gloobz il varie les plaisirs et multiplie les possibilités de correspondance. Mais ceci fait partie intrinsèque du jeu car chaque carte ajoutée donne plus de chance d’avoir des correspondances. Cela fait monter l’adrénaline à l’instar d’un Blitz. C’est donc plus naturel à mes yeux…

Simple et efficace, plus enfantin dans le style.

 Co-Mix

 Voici un jeu de type narratif. Ma référence est Il était une fois, ma situation est celle d’un habitué d’improvisation qui a de bons joueurs d’impro théâtrale autour de lui. Dans ce type de jeu, le dessin et l’ambiance sont ESSENTIELS ! Et Co-Mix y parvient très bien.

 C’est pourquoi je trouve que le jeu est bon. Cependant, il ne pousse pas la narration comme il devrait.

 En effet, pour mon groupe de joueurs expérimentés, il aurait été bon de proposer de vraies variantes (cartes imposées par un joueur puis il faut se débrouiller pour construire une scène et une histoire attrayante par exemple) et avoir un scoring digne de ce nom. Le scoring est bancale, il est possible de voter pour soi et cela pose un soucis !

 Proposer différentes façons d’apprécier une histoire est un bon point par contre.

Empire Engine

Dans la catégorie des jeux minimalistes intelligents, voici un nouvel acteur curieux et intéressant. Le jeu propose 16 cartes (4 par joueur) , quelques cubes et un système extra simple à base de roue d’action minimaliste (4 actions, une par côté de carte).

Avec si peu de matériel, le jeu n’en est pas moins intelligent et associe cette roue à une forte interaction avec ses voisins directs.

Des petits pouvoirs viennent agrémenter la version avancée.

Le jeu se présente en format sachet comme Love Letter et est très facile à transporter.

Enfin, le jeu reste abstrait et pas visuellement terrible. Mais à moins de 10 euros, il ne faut pas bouder son plaisir.

Le lièvre et la tortue

Dans la série Purple Brain à boites en forme de livre, le lièvre et la tortue apporte une nouvelle variante au genre des jeux dits de « meilleur cheval ». (Sans couleur appropriée, le joueur doit faire avancer ses poulains pour qu’ils soient les mieux placés lors de la course).

La mécanique apportée est intéressante. Bien que purement arithmétique, elle colle assez correctement au comportement de chaque animal. Ce twist fait la différence avec la Course aux étoiles par exemple.

Il semblerait, du haut de mes deux parties, que certains animaux soient moins efficaces que d’autres. Non pas que les formules aient été mal faites, mais plutôt qu’il soit beaucoup plus simple de bloquer le mouton en s’arrêtant 1 case avant l’eau que de bloquer le renard (impossible).

Malgré tout, le jeu est magnifique et attire l’oeil. Une préférence de mon côté pour les 3 petits cochons dans cette excellente gamme.

Choson

J’avais été agréablement surpris par Koryo par son coté pouille et sa profondeur. Il en restait tout de même un trop grand chaos à mes yeux.

Choson propose un univers identique, un style similaire, mais des règles autorisant plus de latitude dans ses choix, et donc une impression de contrôle plus grande.

Le jeu est encore plus interactif et parvient à capter l’intérêt des joueurs habitués assez facilement.

Une très bonne découverte pour moi.

 Pandemie Contagion

 Dans la veine au matériel luxueux du nouveau Pandémie, deux nouvelles adaptations sont sorties cette année. (Pandémie Legacy étant prévu pour 2015).

 Cette mouture oublie totalement l’aspect coopératif et les mécaniques du padre. Le jeu conserve uniquement le thème, en passant du côté obscur, celui du virus.

 La mécanique est simple, mais le jeu, axé majorité, est bien pensé et tourne très bien. Un petit peu de développement offrant des potentialités stratégiques intéressantes.

 Une bonne surprise, même s’il n’y a rien de nouveau au soleil côté mécanique.

Pandemie Le Remede

Voici la version dés de Pandémie. Nous retrouvons ici, outre la coopération, le thème et le superbe matos, l’arrivée de dés gravés « à la Quarriorz », et une nouvelle mécanique pour trouver des remèdes, ainsi que propager la maladie…

Les éclosions sont toujours de la partie, mais le tout reste bien moins thématique.

Cela sent la mécanique à plein nez ! Cependant, elle tourne à merveille, proposant une excellente sensation de coopération.

Seul bémol et pas des moindres à mes yeux : une victoire dès la première partie complètement à l’aise (en mode standard). Nous sommes certes expérimentés, mais nous avons aussi connu de très nombreuses cuisantes défaites à Pandémie… Les dés semblent apporter un grosse dose de chance, pouvant transformer une partie mode facile en calvaire et une partie mode difficile en partie de plaisir…

A retenter pour autant, histoire de compléter mon avis à son sujet.

 Galaxy Trucker digital !

 L’application est en développement depuis quelques années et je l’ai vu grandir pour devenir un modèle de fluidité et un condensé ludique de très grande qualité.

 Le jeu propose différents modes local ou connecté, en solo ou a plusieurs, en aventure n co… La construction est très simplifiée et le tactile nous englouti dans l’espace en un instant !

 Pour illustrer la qualité et l’efficacité de cette version numérique, je réalise une phase 1 en moins de 10 minutes en solo, un vrai plus.

 Les animations sont bien faites et permettent de voir notre vaisseaux voler en éclat sous les météores, se poser sur une planète… entre autres ! Un must pour tout gros fan du jeu de société.

Plus d’infos bientôt, l’appli est dans ma tablette et j’ai déjà expérimenté 30 minutes de retard au boulot de bon matin, happé par l’excellent tutoriel !

Tiny Epic Kingdom

Ah les minuscules Royaumes épiques ! Un jeu plébiscité outre atlantique qui était tout simplement caché sur un stand allemand, sans table de test au salon… Une aubaine pour mes envies de dénicher du bon !

Le jeu est bourré de matos, dans une mini boite. Il est à la fois simple et pourtant nous avons ici un mini 4x avec de la baston un peu, et plusieurs axes de développement.

Le graphisme est pas mal et le nombre de différentes factions à tester est énorme (16 !).

La baston est peu récompensée, cependant, ces royaumes sont minuscules et il faut batailler pour se faire une place au soleil sans trop attirer l’attention !

Une jolie mini nouveauté peu médiatisée

Colt Express

Colt Express a buzzé comme un fou sur le salon, et avec les myriades de boites achetées autour de moi, je l’ai essayé peu après le salon.

Et bien force est de constater que c’est du bon !

La mécanique est extrêmement élégante à mes yeux. C’est ultra simple, assez chaotique mais terriblement fun. Le matos est superbe, mais il ne fait pas tout, loin de là.

La résolution est toujours un suspense intense et on se surprend à tenter du double guessing dans tous les sens ! Parfois cela fonctionne, parfois cela se solde par un lamentable échec.

Le jeu est fun, chaotique, et n’a aucune autre prétention. C’est ce qui en fait un excellent jeu d’ambiance qui tourne bien à 6 et autorise un peu plus de contrôle à 3 ou 4 joueurs !

Orcs orcs orcs

Un pitch d’enfer : Une bande de magiciens délurés vont faire un concours d’Orc Bashing. Ils arrivent de toutes parts à l’image d’un tower defense et nous devons nous placer intelligemment pour en tuer le plus sans qu’ils nous atteignent !

Tout cela est teinté d’un système de deckbuilding simple et efficace qui autorise une bonne quantité de combos amusantes.

J’avoue avoir directement craqué pour l’extension pour varier les plaisirs, les monstres, les zones et les crasses ! MIAM 🙂

 Gaia

 Ah mère nature… Le jeu ne m’avait pas tenté de prime abord, mais en soirée j’ai pu m’y essayer et force est de constater que le jeu est sublime. Les tuiles rendent un vrai monde idyllique et riche.

 Le principe du jeu est simple, il faut se développer selon les contraintes du terrain pour pouvoir placer des cités sur lesquelles nous viendront poser notre empreinte… Des objectifs viennent compléter le scoring et le premier à contrôler 5 objectifs/cités gagne.

 Ça tourne bien. La version avancée est un peu plus subtile … et brutale… Finalement j’aimerais bien jouer à la version de base car ce jeu se prête plus à un public familial !

 Belle surprise.

Tragedy Looper

En voici un jeu extrêmement curieux. C’est un jeu où l’on joue contre le maître qui connaît le déroulement des événements et le dénouement qu’il veut produire.

Nous ferons tout pour l’empêcher en tentant d’agir contre lui pour démasquer le scénario qui va se dérouler et empêcher toute mort !

C’est VRAIMENT intelligent. Cela demande une grosse gymnastique intellectuelle. Cela demande aussi du bluff et du guessing pour essayer de détourner les plans du Meujeu.

Par contre, la version Z-Man est juste hyper difficile à utiliser, l’iconographie est dure à lire, mal placée et vraiment pas « User friendly ». Cela gêne d’emblée. Vraiment dommage.

Il y a un vrai quelque chose de ludiquement nouveau dans ce jeu.

 La Isla

 Après l’excellent Aquasphère, je m’attendais à quelques chose de bon avec La Isla.

 Force est de constater que 2 joueurs sur 4 se sont amusés lors de la partie, et que les 2 autres ont subis pendant tout le début de partie par malchance au tirage, ce qui les a empêché de briguer la victoire. Fort dommage qu’un mauvais départ, difficile à anticiper, voire impossible, ne soit pas rattrapable.

 Dommage car il y a plein de bonnes choses dans ce jeu, des petites combo, un jeu simple dans ses phases… mais non.

 Ceci est rédhibitoire pour moi. La Isla, je n’aime pas.

El Gaucho

Un jeu où il faut élever son cheptel, mignontissime qu’il est ! Oh oui car le matos est très sympathique ! L’enclos pour lancer les dés, une invention de génie ! Un thème vraiment présent.

Le jeu joue sur des actions activables par les dés, le hasard est fortement gommé, et l’interaction moyenne comme il faut.

On s’y amuse beaucoup, et on en redemande.

Une réussite de Argentum Verlag

 Deus

 Après un battage médiatique important et un buzz terrible sur le salon, j’ai pu essayer la bête peu après Essen.

 Voici un jeu coloré, au graphisme sympa bien que curieux (du bois vert sur les cartes et marron sur les pions !?).

 La pose de cartes offre des combos à foison, et des axes de développement bien différents. L’interaction est faiiiiiiible, c’est dommage tout de même. A bien y réfléchir, le jeu ressemble à un jeu abstrait de placement pour le plateau…

 La partie fut intéressante, sauf la fin. Celle-ci fut tellement menée par la pioche qui ne voulait pas me sortir pendant plusieurs tours l’unique couleur dont j’avais besoin pour construire une seconde merveille que cela m’a dégoûté.

En bref, je comprends l’engouement autour de ce jeu qui n’est pas un jeu de civilisation, mais un card driven intelligent. Cependant, il ne sera pas mon préféré.

Aquasphere

Pour moi qui ai toujours eu peur et envie en voyant un Feld, la place proposée par mes amis Marseillais était une aubaine. (Il m’a fait gagner une bière d’ailleurs :-P).

Il faut croire que ce cru-ci fut bon car j’ai vraiment beaucoup apprécié le jeu. Le thème est pour une fois original et moins plaqué qu’un Trajan.

La mécanique est excellente, intelligente, et offre une interaction indirecte mais très importante pour la stratégie.

Le graphisme ne plaira pas aux daltoniens, mais il est plus que correct lorsqu’on connaît les règles. Le hasard est quasi absent, et aucune frustration n’en découlera donc. Si je foire, ce sera entièrement de mon fait ou de celui de mes adversaires !

Ah, et pour les allergique au scoring à foison de Feld, je trouve que cette fois-ci il s’est retenu. On peut se concentrer sur l’essentiel et pas de scoring overthinking ! J’aime.

Bref, j’ai été séduit !

 Hyperborea

 Beaucoup de promesses dans ce jeu, qui ont été tenues ! Le jeu ne propose pas vraiment de bag building. Je le qualifierais plutôt de mécanisme élégant pour proposer un twist au stockage de ressources.

 En effet, les éléments tirés du sac restent jusqu’à la fin du sachet, on peut donc tout prévoir, mais pas forcément dans l’ordre qu’on le voudrait. Toute la subtilité est là.

 L’interaction est allemande et fort simple, j’apprécie. Le scoring et les différentes conditions de victoires offrent un choix du temps de partie et les cartes techno apportent aussi un chamboulement de votre partie.

En bref, c’est du bon Eurotrasheur, j’aime ça !

Dead of Winter

Encore une fois, un jeu en qui je croyais et qui ne m’a pas déçu.

Immersion garantie dans le zombie ! Le jeu offre un thème extra et une survie importante. J’ai vraiment envie de faire une partie en FRANÇAIS et EN ENTIER ! Ça va durer des plombes, mais quelle expérience ! 🙂

Beaucoup de texte, mais un jeu relativement simple de survie avec félon. Il semblerait que les conditions du félon soient extra rudes. A voir.

Enfin un bon jeu de zombie ! (après Zombie 15)

Praetor

Praetor avait de bon retours un peu partout et je voulais l’essayer si ça se présentait. Ça s’est présenté et le jeu est un classique de la pose d’ouvrier avec le twist de la vieillesse.

Et bien ça tourne à merveille et j’ai envie de le découvrir plus encore !

Alors certes quelques ajustements sont sortis sur BGG pour empêcher des abus, mais franchement, c’est de la bonne pose d’ouvrier !

11 Commentaires

  1. Photo du profil de Antony
    Antony 27/10/2014
    Répondre

    Merci beaucoup pour ce compte-rendu 🙂

  2. Photo du profil de Amiral
    Amiral 28/10/2014
    Répondre

    Bravo, belle présentation de jeux qui m’inspirent ! A découvrir rapidement

  3. Photo du profil de Zuton
    Zuton 28/10/2014
    Répondre

    Très sympa ce compte-rendu synthétique à froid (ou devrait-on plutôt dire « à tiède » car Essen n’est pas si loin et était plutôt chaud pour vous , non ? !).

    Après mes petit-déjeuners « esseniens » durant lesquels je lisais les compte-rendus quotidiens, passionnants et instructifs des 2 teams autour de mon bol de Rick (vous savez, l’ami du p’tit déj’) , en voilà encore un qui fut bien agréable ce matin en découvrant le ressenti post-Essen de certains jeux qui me font de l’oeil (plutôt en fin de liste dans l’article) :

    – Orc orc orcs m’a tout l’air bien fun !

    – La Isla : à découvrir avant d’acheter, sa légerté apparente pourrait me séduire

    – El gaucho qui m’intrigue sans savoir s’il ne serait pas un peu puéril pour mon cercle de « vieux » joueurs (ils appécieront s’ils lisent ces lignes…)

    – Deus : à essayer bientôt…(un ami va l’acheter les yeux fermés !)

    – Hyperborea est donc « eurotrasher » ? Si oui, il devrait carrément me plaire !

    – Dead of Winter : j’attendrai de découvrir la VF

    – Prateor : pas eu l’occasion de tester  : son classicisme dans la pose d’ouvrier le fait passer en second plan face à toutes les nouveautés

    – Aquasphère : j’adore la plupart des Feld mais ne ressens aucune excitation particulière sur cette nouveauté (le thème ne m’emballe guère…) : s’il est bon, la surprise n’en sera que plus plaisante !

     

     

     

    • Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
      TheGoodTheBadAndTheMeeple 28/10/2014
      Répondre

      Merci pour tous vos commentaires !

      – Hyperborea est pour moi un jeu vraiment a l’européenne dans sa mécanique car les combats sont purement… froids sans dé, tu as l’action, tu poutres.

      Par contre, le jeu est plein de figurines plutot jolies bien que petites et le jeu se déroule sur un plateau se révélant petit à petit. Il y a même un aspect tactique d’exploration.

      Le jeu est riche et autorise différentes stratégie selon la condition de victoire que l’on vise. Les hybrides étant à privilégier pour les parties longues.

      – Praetor, J’en avais exactement la même image que toi. Malgré tout, ça tourne à merveille, et la gestion du vieillissement demande une sacré gymnastique. Le jeu me fait penser à Agricola dans ses sensations de blocage en fonction de l’ordre du tour, ici aussi variable. Cependant le jeu joue moins contre nous.

      J’ai fait récemment une partie à 5 joueurs qui a démontré que plusieurs stratégies pouvaient mener à des scores proches et nous avons jouté avec un scoring final serré qui n’etait pas du tout prévisible. (Je passe de la 5 ième place à la seconde en faisant retraiter mes 3 ouvriers au dernier tour !)

      – Aquasphère, et bien j’avoue être beaucoup plus emballé par le thème de celui-ci que les précédents. J’aime cet univers relativement sombre un peu Jules Vernes. Par contre, de loin le plateau semble psychédélique… En jouant absolument pas… Un petit air de Reef Encounter dans le flashy ^^

  4. Photo du profil de Lordsavoy
    Lordsavoy 29/10/2014
    Répondre

    J’ai un peu l’impression (peut-être fausse) qu’à cet Essen 2014 il y a pas de jeux vraiment excellents dans la catégorie gestion/stratégie/cubes.

    Y a des jeux bien sympas comme Deus ou five tribes par exemple, mais je vois pas de jeu vraiment excellent.

    Qand on voit RRR et tous ses prix cette année (plutot mérités à mon sens, on adore ce jeu à la maison) par exemple pour 2013, je ne lui vois pas de successeur (pour l’instant) susceptible de rafler autant de prix  en 2014.  On avait Caverna l’année dernière, Bruxelles 1893, Concordia… Y a de bons jeux cette année, mais sont ils novateurs ? Quand on voit l’élégance des mécaniques de Bruxelles, y a t’il qqch qui lui corresponde à ce niveau cette année ? 

    vous en pensez quoi ?

     

     

     

     

  5. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 29/10/2014
    Répondre

    Pour moi Aquasphère, mais a voir sur la longueur.

    Ta reflexion est intéressante. Il n’y a pas de killer cubipousseur qui sorte du lot cette année.

  6. Photo du profil de eolean
    eolean 29/10/2014
    Répondre

    Effectivement, pour l’instant j’ai un peu le meme sentiment. Beaucoup de bons ou tres bons jeux, mais aucun ou presque qui ne sorte vraiment du lot. 

    Bon, il me reste encore staufer dynasty, orleans et zhanguo à tester alors je ne desespere pas. D’ailleurs j’ai lu les regles de orleans hier et je le sens plutot bien. A voir.

    Pour l’heure je pense qu’aquasphere est le plus « lecher » (idem pour l’ext de clash of culture mais vu que c’est une ext. Ca rentre pas), la meilleure surprise venant pour moi de valley of the king mais il ne boxe pas vraiment dans la meme categorie.

  7. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 29/10/2014
    Répondre

    ou c’est peut-être juste un peu tôt pour en juger…

  8. Photo du profil de Lordsavoy
    Lordsavoy 29/10/2014
    Répondre

    En effet Shanouillete, il est encore un peu tôt, c’est très juste.

    Pour Aquasphere, étant à la limite du daltonisme, j’ai un peu peur… J’avoue qu’il attire ma curiosité mais il faut vraiment une bonne partie pour s’en rendre compte, j’attends d’avoir l’occasion de l’essayer, si possible avec Lady (ma chérie) pour que celle-ci valide (ou pas) l’achat…

    Orléans il faut aussi essayer oui, comme ça ça ne m’attire pas plus que ça, à voir… 

    C’est vrai que le matériel et les illustrations jouent de + en + dans le choix d’un jeu et pour le coup aquasphere ou orléans, ça n’a pas l’effet five tribes ou abyss.  C’est pour ça d’ailleurs que j’ai acheté Zhan Guo qui semble être intéressant à jouer et qui a du matériel attrayant.

    Pour Staufer je l’avais pré-commandé puis j’ai annulé car les retours lus sur BGG et Tric Trac ne me permettent pas de dire que c’est un jeu qu’il me faut dans ma Ludo . J’attends + de retours etc. Un essai evéntuel (si qqun sur Paris me lit) . Aussi Eolan, je lirais ton compte rendu de partie avec attention. Merci d’avance si tu peux faire un retour sur ce jeu.

    Sinon même si ce n’est pas une vrai nouveauté Essen à ce que j’ai pu comprendre, Patchistory me fait de l’oeil. Qun l’a déja testé ? (et approuvé) ?

    Reste imperial settlers que je vais recevoir bientot, qui a beaucoup de tres bonnes notes sur BGG…Mais la on est dans le jeu de cartes, dans le reboot « amélioré »d’un autre jeu…

     

     

    • Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
      TheGoodTheBadAndTheMeeple 29/10/2014
      Répondre

      Aquasphere, daltoniens, pas sur que cela fasse bon ménage … Les couleurs des joueurs sont initialement blanc jaune rouge violet.

      Et les differentes actions sont Rouge Jaune Blanc Violet Vert Noir Bleu. Je ne sais pas si ce sera difficile a distinguer ou pas.

      Par contre, chaque action est représentée par du matos (posé sur la case associée) de forme tres differente et cela doit etre finalement facile a distinguer. Sauf l’action blanche.

      Bref c’est très coloré.

       

      De mon coté, je suis vert de n’avoir pas pu acheter de Valley of king, je m’y suis pris trop tard.

      Il me reste à tester Abyss et Orléans. Five Tribes ne m’a pas motivé, trop opportuniste a 3-4 joueurs.

      Historia a pas mal buzzé aussi… a voir.

      • Photo du profil de eolean
        eolean 29/10/2014
        Répondre

        Clair que VofK est très bien, j’ai un just played en cours dessus. Je viens d’essayer Orléans. j’en ferais peut-être un dessus aussi. On m’avait dit, c’est un peu du RRR. On n’y est pas, mais les sensations etaient excellentes et le jeu m’a vraiment beaucoup plus. De la pose d’ouvriers, une pointe de programmation et un vrai bagbuilding (avec une suppression des tuiles vicieuse). Bonne surprise 🙂

Laisser un commentaire