Beta test – Terraforming Mars sur Steam

Généralités

Les jeux à succès sont les uns après les autres adaptés en version dématérialisés. La tendance est ancrée désormais et les éditeurs semblent bien décidés à ne pas rater une occasion de donner toujours plus de visibilités et de supports à leurs créations.

Nous l’avions compris depuis longtemps chez Ludovox, mon premier article sur le sujet remonte tout de même à juillet 2014 ! Bientôt 4 ans et déjà 36 articles publiés. (C’était la minute auto congratulation). 

Mais aujourd’hui je suis face à un monstre, Terraforming Mars, carrément. LE jeu qui rafle tout sur son passage, il a par exemple remporté l’As d’Or Expert à Cannes cette année. Pour ceux qui auraient vécu en dehors de toutes sources d’informations sur les jeux depuis plusieurs mois (vous auriez dû visiter ludovox.fr plus tôt !), je vous fais un petit résumé.

 

menu-principal

 

Terraforming Mars est un jeu de Jacob Fryxelius, illustré par Isaac Fryxelius, sorti courant 2017 chez nous. Il vous propose de participer en tant que Méga-Corporation à rendre vivable la planète rouge. La corporation qui aura le mieux participé à cette opération d’envergure sera déclarée vainqueur.

Le jeu est entièrement « card-driven », c’est-à-dire que toutes vos actions seront basées sur les cartes projets que vous aurez en main. Ces projets devront tout d’abord être achetés pour les garder en main. Puis vous devrez à nouveau payer pour les jouer et bénéficier de leurs effets.

L’argent est donc un élément essentiel dans ce jeu. Mais bien d’autres critères devront être suivis de près comme le taux d’oxygène, la chaleur ainsi que les océans que vous devrez créer à la surface. Tous ces paramètres vous feront gagner de précieux niveaux de terraformation, vous permettant à la fois d’accumuler toujours plus de crédits et de remporter la fin de partie.

En plus des cartes, le plateau de jeu central, immense, représente la surface de la planète avec des hexagones où chaque corporation pourra placer des océans mais aussi les forêts et éventuellement d’autres structures.

C’est donc un jeu massif, tant au niveau des règles que du matériel : 16 pages de règles plutôt denses, plus de 200 cartes toutes différentes, 80 tuiles, des cubes à foison, un immense plateau de jeu…

 

Alors que vaut son adaptation en version numérique ? Où en est le développement de l’application puisque j’ai en main la version Pré-Alpha  en V0.67 ? À quoi pouvons-nous nous attendre question interface et gameplay ? C’est ce que je vous propose de découvrir tout au long de cet article. Attention, qui dit version pré-alpha, dit que beaucoup de choses seront amener à bouger…

 

Interface

Interface

Pour l’instant c’est assez propre et minimaliste (dans le bon sens du terme). Tout se passe à la souris au travers de fenêtres permettant de voir les cartes ou de les sélectionner, d’afficher différents tableaux montrant les actions basiques ou bien les objectifs et récompenses, bref d’agir sur les éléments qui sont pas directement liées au plateau central.

Ce dernier représente bien entendu la surface de la planète rouge découpée en hexagones et affichant les symboles des bonus que vous gagnerez si vous y construisez quelque chose. Apparaissent également en fond la lune et Saturne sur lesquels vous pourrez également agir si vous avez les cartes qui vous le permettent au cours de la partie.

 

plateau-general

 

Vous pouvez zoomer avec la molette de la souris pour avoir une vision au plus près de la surface et lorsque vous bougez la souris autours de la planète, celle-ci vous suit légèrement avec un effet de scrolling léger mais sympathique (bien que totalement inutile il faut bien le reconnaître…).

 

detail-surface3

detail-surfacedetail-surface2

 

En cours de jeu, vous retrouverez toutes les informations sur votre corporation en bas d’écran :

  • vos niveaux de production et les stocks des différentes ressources en votre possession (acier, titanium, plantes…)
  • Les badges que vous avez acquis depuis le début de la partie (et qui vous permettront de jouer certaines cartes qui les réclament)
  • vos points de victoire liés aux cartes ou actions que vous avez de disponibles et qui viendront s’ajouter en fin de partie à votre niveau de terraformation
  • Les actions que vous pouvez réaliser à partir de vos cartes bleues…
  • Certains effets spéciaux
  • Votre main avec le nombre de cartes en votre possession uniquement. Pour avoir le détail des cartes, vous devrez cliquer dessus.

 

Les conditions de fin de partie sont regroupées sur la droite avec le niveau de chaleur, le taux d’oxygène, le nombre d’océans restant à créer sur Mars et la génération en cours (surtout utile en jeu solo).

Tout cela est assez simple à appréhender d’autant plus que vous aurez systématiquement des aides contextuelles si vous passez la souris sur un élément d’interface.

Mais j’ai tout de même quelques remarques. Je précise que ce seront les principaux reproches que j’aurais à faire à cette version pré-alpha, car pour le reste nous avons à faire à quelque chose de plutôt abouti et déjà de très sympathique, comme nous le verrons plus tard. Alors quels sont ces griefs ? Rien de totalement rédhibitoire si les développeurs font ce qu’il faut, mais ces points pourraient être très gênants à la longue s’ils persistaient lors de la sortie du jeu :

  • la sélection des cartes lors de la phase de draft

 

Elle est pour l’instant assez pénible car les cartes dans leur version réduite n’affichent pas tous les détails les concernant. Vous avez son image sur la moitié supérieure, son nom en gros au milieu et le nombre de PV éventuels et en bas l’effet principal de la carte. En haut à gauche son coût lorsque vous voudrez la jouer et à droite son éventuel badge associé. Bien, pas mal d’informations me direz-vous ! Oui mais il me manque la principale pour faire mon choix et savoir si je dois la garder en main ou pas : son prérequis ! Nul part je ne peux voir ici que pour jouer « Tundra Farming » par exemple il doit faire au minimum -6° !

 

achat-carte

 

Pour le découvrir je dois cliquer sur la carte pour en voir une version agrandie.

 

detail-tundra-farming

 

Et là, tout apparaît enfin. En haut et dans le texte, je peux savoir qu’en effet je ne pourrais jouer cette carte qu’a un certain niveau de chaleur. Mais mes ennuis ne sont pas terminés car dans cette vue, le bouton « Select » pour garder cette carte n’apparaît plus en revanche… Je dois donc parcourir les cartes en version agrandie grâce aux judicieux boutons appropriés mais me souvenir que « celle-là » je la veux, « celle-ci » je ne la veux pas… ou bien faire d’incessants aller-retours entre les deux vues. Vraiment pas pratique en l’état. Pourquoi ne pas avoir toutes les informations et actions dans les deux écrans ?

 

  • La vision des différents badges et effets

S’ils sont bien présents comme je l’ai indiqué, ils ne sont malheureusement pas accessibles une fois votre main de cartes affichée. Vous voulez jouer une carte qui demande 3 badges scientifiques ? Vous pouvez voir que vous avez 10 badges en tout, mais ne connaissez pas le nombre dans chaque catégorie.

 

badges

 

Du coup vous cliquez sur le bouton pour le voir et là cela ferme la vue des cartes pour ouvrir celle des badges. Il vous faudra donc rouvrir votre main pour à nouveau pouvoir jouer une carte. Il serait bien plus pratique que cela s’affiche en surimpression pour éviter de nombreux clics inutiles.

 

  • L’absence de log

Lorsque votre adversaire joue, vous voyez ses compteurs bouger ou bien la planète se charger d’une ville, d’une forêt ou d’un océan supplémentaire. Mais rien ne vous permet de savoir quelle carte a joué concrètement votre adversaire ou bien s’il a pris un objectif par exemple, chose très importante pour connaitre sa stratégie à long terme.

 

menu-ingame

 

Il y a bien un sous-menu « Log » dans le menu burger du haut de l’écran mais il n’est pas actif pour l’instant. Malgré tout, même s’il était actif, je trouverais très pénible de devoir systématiquement cliquer sur le menu puis sur Log pour voir afficher la dernière action de mon adversaire. Il serait bien plus efficace et utile d’afficher toutes ces infirmations directement sur l’écran de jeu, d’autant plus qu’il y a largement la place de le faire.

Ça y est, tu as fini de te plaindre ? Oui, j’en ai terminé de lister les points qui me paraissent vraiment primordiaux à corriger avant la sortie du jeu. On peut passer à la suite maintenant ! Et vous aller voir que tout va aller mieux désormais…

Les graphismes

Les graphismes

Ils sont très jolis (vous voyez !…). Oui, j’ose le dire, pour une version Pré-Alpha nous avons à faire avec un programme très abouti à ce niveau-là. Les illustrations des cartes sont reproduites fidèlement. Les différents menus s’affichent dans un effet subtil, comme un néon qui s’allume ou s’éteint en plusieurs petites saccades lumineuses. Très discret mais efficace pour le côté futuriste du thème du jeu.

 

joli

 

Les cartes dans leur version agrandie sont comme des hologrammes projetées du bas de l’écran et s’affichent elles aussi avec une petite animation bien trouvée.

Tout respire le futurisme, les technologies avancées et la certaine froideur qui peut ressortir du métallique omniprésent.

 

carte

 

La surface de la planète est belle et bien reproduite, même en zoom maximum. Les océans et les forêts sont légèrement animés si vous y prenez garde. On aime. Les villes également avec quelques lumières qui s’allument et s’éteignent des buildings sous leur dôme. Tout ceci est discret pour ne pas vous perturber mais donne un semblant de vie, ce qui colle parfaitement au thème, c’est tout de même le but du jeu que de rendre vivable cette bonne vieille planète rouge.

 

main de cartes

 

Le thermomètre et échelle de pourcentage d’oxygène sont plus classiques et mériteraient peut-être une version plus « techno » mais cela reste tout à fait honorable en l’état.

 

actions-standard

 

Les modes de jeu

Les modes de jeu

Vous le savez peut-être, vous pouvez jouer de 1 à 5 joueurs à la version physique. De plus, vous avez pour vos premières parties une variante vous permettant d’avoir une corporation « standard ». Elle est utile pour appréhender toutes les subtilités du jeu avant de vous lancer avec des factions beaucoup plus typées. À ceci se rajoute la possibilité de démarrer avec une production à 1 pour toutes vos ressources dès le début de la partie, ce qui est plutôt confortable pour les novices.

 

selection-adversaire

 

Tout ceci se retrouve déjà implémenté : règles standards ou étendues, corporation « Beginner », tout y est, c’est plutôt cool !

Si les corporations de base sont déjà implémentées, à ce stade seules 6 autres semblent accessibles à cette heure: Saturn System, CrédiCor, United Nations Mars Initiative (ou UNMI), Inventrix, Interplanetary Cinematics et Terator.

 

choix corpo

 

Quoi ? Seulement deux joueurs ? Eh oui, pour l’instant vous ne pouvez jouer qu’à deux maximum. Mais il est évident que cela va changer rapidement, nous sommes en Pré-Alpha (je l’ai déjà dit non ?).

Pour l’instant, vous ne pouvez jouer qu’en local, mais le simple nom du menu permet de prévoir une possibilité de jeu en ligne pour le futur. Espérons que les développeurs fassent les choses correctement de ce côté-là pour avoir un minimum de gestion de la communauté et des options offertes aux joueurs pour personnaliser leurs parties. Wait & see…

 

achat-carte-initial

 

J’ai tout de même un doute sur l’utilité d’un jeu en pass & play sur Steam. On voit clairement qu’une adaptation sur tablette ou smartphone est visée de ce point de vue. Car autant passer un appareil léger à son collègue à chaque tour de jeu est faisable, autant face à un PC de gamer avec la souris, le clavier, la chaise, cela me parait beaucoup plus fastidieux voire rédhibitoire… Enfin, cela existe ne nous plaignons pas.

 

L'IA

IA

Puisque nous ne pouvons jouer que face à une IA actuellement parlons-en. Trois niveaux de difficulté sont prévus. Je dois dire que je ne suis pas du tout impressionné par le niveau d’intelligence artificielle à ce stade. J’ai réussi à battre le niveau difficile beaucoup trop facilement à mon goût alors que je n’avais jamais joué au jeu physique auparavant (ma dernière partie s’est terminée sur un score de 114 à 81…).

 

score

 

Encore une fois tout peut s’améliorer avec le temps mais il est clair qu’il reste du taff sur ce point.

L'audio

Bruitages et musique

La musique est présente, planante en proposant de longues nappes sur base de synthétiseurs accompagnée de quelques accords de piano classique. On est clairement dans de la science-fiction. Elle est suffisamment discrète pour que vous ne la désactiviez pas au bout de 3 minutes pour peu que vous baissiez un peu son volume. Un bon point pour moi.

 

detail-scoring

 

Côté bruitages, c’est léger. Nous avons bien le droit à quelques effets sonores lorsqu’on sélectionne une carte (le plus réussi à mon goût) ou qu’on ouvre un menu (un simple clic) mais rien de bien transcendant. On aurait aimé avoir des petits effets sonores au moment de jouer la carte ou bien lors des poses de tuiles sur la planète. Je ne sais pas moi, un bruit de vague pour les océans par exemple ou des sons de ville bien futuristes pour les dômes… Idem lorsque la température ou l’oxygène grimpe.

Bref ajouter un peu de vie à tout cela car pour l’instant c’est vraiment juste côté bruitages.

Les règles

Règles

Il y a clairement encore des bugs mais rien de vraiment alarmant. Ceci dit, vu le nombre de cartes et d’effets à implémenter cela semble normal et la tache doit être imposante !

regles

 

En revanche à ce stade, pas de règles écrites ni de tutoriel en place. Les menus sont présents mais pour l’instant il n’y a que du « Lorem Ipsum » dans la règle.
Les chapitres montrent tout de même que l’ensemble des aspects du jeu seront bien couverts, mais impossible de savoir si ce sera une simple copie de la notice ou bien quelque chose de conçu spécialement pour l’application.

Conclusion

Conclusion

Cette version pré-alpha de Terraforming Mars est prometteuse. Les graphismes et l’implémentation des différents modes de jeux sont déjà très avancés. Même si quelques bugs sont toujours présents, nous avons déjà à faire à une version tout à fait jouable et presque parfaitement stable techniquement.

Les gros points noirs viennent presque exclusivement de l’interface. Les développeurs doivent se pencher sur ces défauts car en l’état ils sont assez pénibles et nuisent clairement à l’expérience de jeu. Il faudrait également ajouter un peu de vie à l’ensemble via animations & bruitages liés aux cartes ou aux événements.

Mais mis à part cela, je peux dire que tous les avantages d’une version dématérialisée sont déjà là : mise en place immédiate, plus de problème de gestion des dizaines de petits cubes, raccourcissement des durées des parties, graphismes plaisants à l’œil.

Si tout se passe comme cela le devrait (allez encore un petit effort messieurs les développeurs !), nous avons face à nous un hit en puissance sur Steam. Sinon, gare à la chute face aux fans du jeu originel…

 

 

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

 

6 Commentaires

  1. Photo du profil de Mahg
    Mahg 28/05/2018
    Répondre

    Oh bonne nouvelle ça, ça a l’air plutôt propre pour une adaptation de JDS, et c’est seulement en alpha en plus.
    J’ai pas mal joué à Talisman sur Steam avec des potes, je crois que ce Terraforming Mars va méchamment les botter.
    T’es au fait d’une date de sortie précise? Je vois « Q2 2018 » sur Steam, mais c’est TRES vague.

    • Photo du profil de Alstar
      Alstar 31/05/2018
      Répondre

      Malheureusement la date de sortie reste floue pour moi aussi, Q2 est encore ce qui est « officiellement » annoncé…

      Ceci dit, je préfère une sortie un peu tardive et avoir une appli vraiment chouette, à une sortie dans la précipitation et des petits problèmes qui restent et nuisent au plaisir de jouer comme un petit caillou dans la chaussure…

  2. Karbarz 28/05/2018
    Répondre

    Petite erreur, dans le paragraphe « Interface » il est écrit « Apparaissent également en fond la lune et Saturne »,  cela devrait être « Apparaissent également en fond UNE lune et JUPITER ». 🙂

  3. Photo du profil de Alstar
    Alstar 31/05/2018
    Répondre

    Très juste ! Bon en fait dans mon idée c’était la lune sous-entendue « la lune de Mars » et non pas la lune de notre bonne vieille terre… Je plaide non coupable

    En revanche pour la confusion entre Saturne et Jupiter, méa culpa, l’erreur est flagrante !

    En tout cas ça fait plaisir de voir que nos lecteurs sont attentifs (et connaisseurs !) et surtout qu’ils ne lisent pas les articles en diagonale 😉

    • Photo du profil de Karbarz
      Karbarz 31/05/2018
      Répondre

      J’avoue, pour la lune, je pinaille ! :p

      Mais quitte à prévenir pour Jupiter, hein…

      Et pour être précis, Mars a deux satellites, ici on parle de Phobos, le plus gros (mais qui fait malgré tout moins de 30 km de diamètre). Il y a également Déimos, plus petit, que l’on balance sans scrupule sur Mars grâce à une carte (pour griller joyeusement les plantes de ces idiots de chez Ecoline, par exemple).

  4. Photo du profil de Le Zeptien
    Le Zeptien 01/06/2018
    Répondre

    Idiots de chez Ecoline ?? Ah je vois… monsieur travaille sans doute pour les pollueurs de la Mining Guild… Ah ben bravo, belle mentalité. Blague à part, je suis vraiment content de voir cette adaptation numérique pour ce jeu qui est une belle réussite. Et puis les grincheux sur le matériel auront moins à « grincher »… :-p

Laisser un commentaire