Affaire Nostromo, acte II

Vous vous souvenez de l’affaire Nostromo qui avait secoué le secteur l’an dernier ?

► Pour vous mettre à la page, passez par la case reportage.

Pour rappel, il y a un an de cela, François Bachelart (auteur de jeux tels que La petite Morte, Gnomes tribes, Symbioz) reconnaissait par hasard son prototype du “Nostromo” sur une photo postée par l’éditeur Wonderdice qui communiquait sur leur prochain jeu basé sur la licence Alien. Wonderdice avait en effet eu le proto en question entre les mains, 4 ans auparavant.

Accusé de vol de proto, et devant le tollé général sur internet, Wonderdice s’était publiquement défendu, expliquant qu’ils avaient développé le jeu pendant plus d’un an de leur côté, pour donner lieu à un « jeu complètement différent ».

Nous attendions de voir si l’affaire allait connaître une fin heureuse, un compromis, ou un procès en bonne et due forme avec pourquoi pas, à la clef une jurisprudence pour toutes les situations de litiges similaires. En effet, s’ils ne connaissent pas toujours autant d’échos, ces genres de démêlés sont néanmoins plus nombreux qu’on pourrait le croire.

Il se trouve qu’après plusieurs mois de silence radio, l’histoire connait désormais quelques soubresauts.
En effet Wonderdice a posté un communiqué sur TT le 19/05, et l’auteur a répondu sur son FB personnel le 22/05.

Nous vous soumettons les deux communiqués, ci-dessous, afin que vous puissiez vous faire votre opinion sur la tournure des événements : 

 

« Cette année 2019 marque le 40ème anniversaire du premier film anthologique de la Saga Alien, sorti pour la toute première fois le 25 mai 1979 aux USA. Wonderdice, détenteur WorldWide de la licence Alien 20TH FOX, ne pouvait manquer un tel hommage en tant que fan de cet univers. 

Notre jeu « Alien USCSS NOSTROMO » est exclusivement basé sur la thématique de ce premier opus emblématique. Il propose à tous de revivre, de manière fidèle, l’ambiance de ce chef-d’œuvre de la science-fiction en en reprenant son script, à la seule différence que vous en serez collectivement les scénaristes. Vous choisirez votre camp… Alien ou Membres d’Équipage ? Défendre l’humanité ou incarner le plus parfait des prédateurs ?

Nous vous proposons de revivre de l’intérieur, cette bataille en double aveugle, au beau milieu du légendaire vaisseau Nostromo en mode 1 VS ALL. Votre affrontement scénaristique décidera comment cette fois, le film se jouera sur votre table de salon.   

Ce jeu est unique en son genre ; le seul à ce jour commercialisé proposant une immersion aussi poussée, au sein d’un film si mythique. Les « dés sont jetés », la production Wonderdice est désormais lancée.  Sortie prévue, début septembre, chez vos meilleurs revendeurs, déjà disponible dans les catalogues BlackFire, filiale d’Asmodée group.

Si vous souhaitez en acquérir un exemplaire, avant cette date, il vous sera possible de le faire sur certaines plateformes internet. Pour les magasins qui souhaiteraient s’approvisionner en avant-première, ou faire partie des opérations promotionnelles autour de nos produits, n’hésitez pas à nous contacter. 

Wonderdice, licencié de l’univers étendu de la saga, ne compte pas s’arrêter là. Nous préparons de nouveaux projets Alien, en partenariat avec de talentueux studios de création dont nous vous révélerons l’identité prochainement. Reconnaissante de la qualité du travail que nous effectuons sur cet univers, la 20TH FOX a accordé à Wonderdice, une extension de licence. 

Nous nous développons dans le secteur événementiel, le jeu de société étant pour nous bien plus qu’un simple produit ; c’est un univers culturel à faire vivre, à développer et à transmettre. Pour Wonderdice, les licences de la pop-culture sont une source d’inspiration inépuisable. Elles rassemblent les personnes de tous âges, rapprochent différentes communautés à l’instar du jeu de société. Wonderdice « fait de la vie un jeu plus humain » en vous proposant des jeux et des événements vous fédérant autour de vos univers favoris. Nous vous annoncerons bientôt la sortie de jeux sous d’autres licences phares.

Wonderdice prépare aussi plusieurs projets de Crowdfunding, soutenant des auteurs ou collectif d’auteurs dans la réalisation de leur projet, abordant des thématiques sans licence, mais riches et ancrées dans la culture populaire. L’un sur le thème ésotérique des sociétés secrètes, sortie prévue fin 2019, l’autre sur les leprechauns, règles réalisées par des parents et leurs trois enfants. Un jeu à la thématique délirante, créé par une famille, pour les familles !

Wonderdice a choisi pendant un an, d’arrêter toute communication relative à ses produits afin de se consacrer au mieux à son corps de métier et sa passion, l’ÉDITION. 

Toutes autres affaires ne relevant pas de notre champ de compétence, nous les déléguons à notre cabinet d’avocat MySmartCab et seront représentés, par Monsieur Christophe Lèguevaques, que nous avons chargé de mission pour régler tout problème juridique lié à des contentieux non justifiés, perpétrés par des personnes ayant des conflits d’intérêts, soit financiers, soit professionnels. Il s’occupera de prévenir toutes tentatives de diffamation illégitime quelles que soient les parties, et mettra en demeure toute personne morale persistant sur la voie de la concurrence déloyale ou du dénigrement. 

Nous ne tenons pas rigueur aux membres de la communauté ludique s’étant laissé manipuler par des personnes mal intentionnées. Wonderdice, ses équipes et les auteurs avec lesquels nous travaillons ont été très touchés par les fausses accusations proférées par une communauté que nous considérons comme une famille, propageant sans les vérifier des rumeurs infondées. 

En conclusion méditons cette phrase du philosophe indien Swami Ramdas : « La vérité ne devient pas une erreur simplement parce qu’une foule de gens défendent l’erreur et se rangent de son côté. »

 

L’auteur, François Bachelart a réagi trois jours plus tard via un post FB

 

« Mes pensées du jour :

1 – A propos de Wonderdice : Si cette nouvelle société a tant de jeux que cela dans les tuyaux (voir leur superbe communiqué TT) pourquoi s’entêter et risquer un procès avec moi ? Pourquoi continuer à alimenter une très mauvaise image d’éditeur avec Nostromo ? 
Qu’ils lancent l’un de leurs nouveaux jeux surtout s’ils ont des grosses licences !

Dans ce petit monde de l’édition du jeu de société, la réputation d’un auteur, d’un éditeur, d’un distributeur compte beaucoup… Donc Errare humanum est perseverare diabolicum !

2 – Les médias spécialisés dans le jeu de plateau (Site d’information, Facebook) ont tendance à rapidement empêcher les internautes de s’exprimer sur l’affaire Nostromo (j’aurais aimé m’exprimer… trop tard, tout est verrouillé). Je comprends qu’il faille empêcher tout débordement. Mais verrouiller les sujets étouffe l’affaire et cela n’avantage t’il pas justement celui qui devrait être dénoncé ?

3 – Et si j’offrais gratuitement la version PnP de mon prototype Nostromo (en français et en anglais)… ça ferait quoi ? Un passionné qui offre un jeu à une communauté de passionnés hors cadre du business. Je pourrais même améliorer mon jeu avec tous et ce, dans la joie et la bonne humeur 🙂 ) Sérieux, ça me chatouille. Le tout sans utiliser la moindre image du film original.
Cela dit, ne serait ce qu’avec mes règles qui circulent, il est possible de réaliser son propre prototype. Et comme mon jeu est franchement très proche de l’autre… 

A mon sens, la plus grosse différence entre mon jeu et mon jeu « wonderdicisé » est que le mien a résolument été créé pour être un party game. Il est rapide, tendu, stressant mais on se marre pendant la partie, bref il y a de l’animation. Pas sûr que ce soit le cas avec l’autre qui, me semble t’il a été développé sur la base de mon produit (suffit de lister les points communs pour s’en convaincre) de façon à obtenir une autre sensation de jeu. Plus sérieuse, plus calme…

4 – Suis-je parano ou suis je visé directement par les termes de leur communiqué ? Ce n’est pas très précis, mais comme je me sens un peu au milieu de cette affaire et pour cause…

Je cite : 
• Nous ne tenons pas rigueur aux membres de la communauté ludique s’étant laissé manipuler par des personnes mal intentionnées. Wonderdice, ses équipes et les auteurs avec lesquels nous travaillons ont été très touchés par les fausses accusations proférées par une communauté que nous considérons comme une famille, propageant sans les vérifier des rumeurs infondées. 
En conclusion méditons cette phrase du philosophe indien Swami Ramdas : « La vérité ne devient pas une erreur simplement parce qu’une foule de gens défendent l’erreur et se rangent de son côté »

Si j’étais dans l’erreur et si mal intentionné que cela, pourquoi alors m’avoir envoyé un protocole d’accord me proposant de me payer des royalties sur les ventes ? Bref, d’essayer de rattraper le coup tant bien que mal une fois pris la main dans le sac ? 
Pauvre Swami Ramdas, utiliser ses écrits dans un but de propagande, c’est moche. Cela dit, c’est une jolie pensée qui a été écrite… détournée certes, mais jolie pensée.

Allez, à moi de sortir une jolie citation, il parait que ça fait bien : 
« Pour amener l’adversaire à accepter un point de vue contraire à ses intérêts, la propagande doit, au préalable, créer l’atmosphère factice qui déterminera chez l’adversaire l’aberration suffisante pour qu’il se laisse duper ». 
André Chéradame – A méditer.

Bonne journée à tous  »

 

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

22 Commentaires

  1. Ytrezius 24/05/2019
    Répondre

    Je crois que la qualité rédactionnelle du communiqué de Wonderdice parle pour lui même… C’est à se demander comment la FOX peut travailler avec des gens pareils (s’ils sont vraiment détenteurs d’une licence). Je cite:

    « Reconnaissante de la qualité du travail que nous effectuons sur cet univers, la 20TH FOX a accordé à Wonderdice, une extension de licence.  » Heu… de quel travail on parle jusqu’à maintenant? Par ce que j’ai eu beau chercher sur leur site internet et leur page FB, à part ce jeu qui fait polémique (et je ne suis pas sûr que la FOX voit cela d’un bon oeil), je ne vois pas grand chose en rapport avec Alien (à moins qu’ils soient aussi gérant du cinéma Kinepolis Fenouillet…)

    Aucun retour (malgré le titre du communiqué) franc et assumé sur l’affaire de l’année dernière qui est éclipsée derrière des menaces de poursuite judiciaire… Rien de mieux pour retrouver la sympathie de la communauté :).

    PS: Le Vox, je pense qu’il serait bien de dater les 2 communiqués dans votre article afin de garder une idée de la chronologie des évènement.

  2. Photo du profil de Mahg
    Mahg 24/05/2019
    Répondre

    « Mensonge, déni, refoulement, confabulation : non, pas des troubles, mais une signature. celle de la conscience s’efforçant de rester intacte. Que valait la vérité auprès de la survie ?  »
    -Richard Powers

  3. Photo du profil de Djinn42
    Djinn42 24/05/2019
    Répondre

    Etonnant quand on se souvient du contenu de la vidéo de Wonderdice.

    Ils reconnaissaient une erreur dans le fait d’avoir acheté la license à la Fox avant d’avoir les droits du jeu et le consentement de l’auteur. Ils reconnaissaient avoir développé leur version à partir du prototype de François Bachelard sans son accord préalable. Et encore moins après faute d’accord.

    Mettre en avant maintenant le soutien juridique d’un avocat a quelque chose de savoureux. Et niveau communication, en direction de la communauté ludique informée que nous sommes, c’est une étrange manière de communiquer.

  4. Photo du profil de Grovast
    Grovast 24/05/2019
    Répondre

    « Quelle indignité! »

    -un grand philosophe contemporain

  5. Photo du profil de Tasmat
    Tasmat 24/05/2019
    Répondre

    J’avoue qu’à part les communiqués, on a pas grand chose….

    Mais comme lu sur BGG, nous joueurs « avertis » fréquentant l’actualité ludique savons à quoi nous en tenir (et donc boycotter le jeu au moins jusqu’à résolution). Cependant ça n’empêchera pas le jeu de marcher dans un circuit plus traditionnel…

    Après ils postent sur TT en sachant la déferlante qui les attendait, étonnant de leur part je trouve !
    Limite ils continuent volontairement de titiller les 5 000 acheteurs « avertis » (sachant qu’ils n’achetéront pas) car ils se rattraperont avec les 15 000 – 20 000 néophytes n’étant pas au courant de tout ça

    • Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
      TheGoodTheBadAndTheMeeple 24/05/2019
      Répondre

      vraiment ?

      Avec la multitude de sorties actuelles ? il va plutot etre noye dans la masse si les distributeurs ne le poussent pas.

      • Photo du profil de znokiss
        znokiss 24/05/2019
        Répondre

        Je partage l’avis de Tasmat sur les « néophytes » pas au courant. Il y a tout de même le prestige de la licence Alien qui le fera sortir de la masse.

        J’ai des potes pas spécialement joueurs mais assez geeks et cinéphiles, je les vois bien perdus devant les étagères de Philibert à zieuter puis se dire d’un coup à la vue de la boite « waoh, un jeu Alien ! Allez hop je prends ! »

        Ça reste de la supposition, mais quand je vois le nombre de primo-backers qu’un KS comme Assassin’s Creed a attiré, je me dis que l’attraction d’une licence marche quand même pas mal auprès du grand public.

        Par contre, c’est clair que chez les amateurs de la chose, ils sont cramés. C’est donc à nous autres joueurs de faire tourner l’info.

         

        Hâte de voir la position des boutiques (pour peu qu’elles soient au courant de l’histoire) quand à mettre ou non ce jeu en rayon.

        • Aelwrin Beatpot 25/05/2019
          Répondre

          quand je vois le nombre de primo-backers qu’un KS comme Assassin’s Creed a attiré

          7,57% pendant la campagne (https://www.kickstarter.com/projects/135116486/assassins-creed-brotherhood-of-venice/community)

          Il faut donc relativiser l’attrait de la licence…

          • Photo du profil de Tasmat
            Tasmat 26/05/2019

            Il faut relativiser l’attrait de la licence… sur KS ! Clairement vu la réputation qu’ils ont, c’est une grosse erreur de passer par cette plateforme.
            Et de même, Znokiss parle de « néophyte » traînant à Philibert.

            Moi je pense à monsieur et madame tout le monde dans une Grande Surface ou un Joué Club ou équivalent. Ça peut vendre sec tout en se passant des « joueurs ».

  6. Belti 24/05/2019
    Répondre

    Je suis curieux de voir quel distributeur va prendre le risque de proposer ce jeu à son catalogue

    • Photo du profil de Djinn42
      Djinn42 24/05/2019
      Répondre

      Bonne question. D’après le communiqué de WonderDice ce sera un sujet sensible. Ils parlent d’internet et demandent aux boutiques de se rapprocher d’eux. Etrange comme démarche.
      Pour le reste il est question de BlackFire, plus d’infos ici :
      https://www.lsa-conso.fr/asmodee-s-apprete-a-racheter-blackfire,301436

    • Ytrezius 24/05/2019
      Répondre

      Il fut un temps dans le catalogue BlackFire comme indiqué dans le communiqué de WonderDice… Mais à priori il y a déjà disparu!

  7. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 24/05/2019
    Répondre

    Merci pour la re-mise en lumiere.

    Regler ca par communique interpose, c’est deja un probleme en soi.

    Mon avis et il n’engage que moi est que Wonderdice s’est engage a publier ce jeu vis a vis de la FOX, et qu’ils n’ont pas le choix. Face a la levee de bouclier, la seule facon d’y parvenir est de le sortir en dehors du participatif dans un petit tirage classique en essayant d’eteindre le feu.

    Ils savent pertinement qu’ils n’ont pas grand chose a craindre d’un potentiel proces dans l’immediat.

    Ca se fera certainement a perte pour eux, et ils vont certainement lancer un KS dans la foulee pour eponger leurs dettes.

    C’est un scenario possible.

     

    Je souhaite a l’auteur d’arriver a rethematiser son jeu proprement, d’en conserver l’essence party game pour en faire un bon jeu, en dehors de cette affaire pourrie et de ces personnes malintentionnees.

  8. Abbadon 24/05/2019
    Répondre

    Je n’ai pas compris pourquoi TT avait verrouillé aussi bien le post de Wonderdice que le topic consacré à l’affaire Nostromo.

    C’est leur site, ils le gèrent comme ils le souhaitent, nous n’avons effectivement pas trop notre mot à dire mais je n’adhère pas, cela ressemble à de la censure…

    Je peux comprendre que les commentaires risquaient de déborder, avec au détour un procès à la clé mais j’osais ésperer que l’auto-modération des membres suffirait.

    Là c’est verrouiller un sujet, dont certes nous n’avons pas tout les tenants et aboutissants, mais dont le fond est plus fréquent qu’il n’y paraît en effet.

    Bref…pas de jugement dans mon propos, juste de l’incompréhension, surtout que laisser s’exprimer les membres, sans débordements, je ne pense pas que cela soit prendre parti non plus.

    Pour ce qui est de Wonderdice, je suis tout autant étonné que le jeu passera par BlackFire, filiale d’Asmodée Group.

    Comment Asmodee peut laisser faire cela ?

    J’entrevoyais un mince espoir pour François, l’auteur d’origine, que le rachat du catalogue de la Fox par Disney fasse sauter la license Alien à Wonderdice, comme c’est le cas pour AvP :The Hunt Begins mais hélas non…

    Désolé pour François…c’est moche tout cela…surtout que le jeu risque bien de marcher en effet envers tout ceux qui ne sont pas au courant de l’affaire…

    Quand je pense qu’Aldebaran, monsieur Wonderdice, pleurnichait encore il y a peu lors d’une réunion de la SAJ…ça me fait doucement marrer/rire jaune son comportement et ses propos menaçants…

     

    Courage à l’auteur François, et si jamais il passe par une plateforme participative pour créer SON jeu, ce sera avec plaisir que je franchirais le pas de ce biais là, chose qui m’a toujours rebuté pour le moment.

     

    Merci à Ludovox de continuer à en parler et d’avoir transmis la réponse de l’auteur, n’ayant pas FB^^

     

     

    • Photo du profil de Djinn42
      Djinn42 24/05/2019
      Répondre

      Comme l’a noté Ytrezius, Nostromo n’apparaît pas dans le catalogue de BlackFire. Peut-être en discussion ou abandonné.

      Par contre AVP : The Hunt Begins est toujours bien là.

      • Abbadon 24/05/2019
        Répondre

        Pourtant Prodos a perdu la license, ils liquidaient le stock il y a peu.

        Curieux

  9. Photo du profil de Oruseth
    Oruseth 24/05/2019
    Répondre

    encore un jeu que je n’acheterai pas.

    A croire que la mode est au plagiat… c’est le 3 eme jeu que j’entend être un plagiat en quelques années… cela devient n’importe quoi. Faut vraiment mettre en place une protection des auteurs. Il est vrai que l’on est jamais le seul à avoir une idée originale. Il y aura forcément d’autres personnes ailleurs avec la même idée. Mais c’est pas normal de profiter des faibles protections pour commettre ce genre d’actes.

  10. Photo du profil de Ludo de la Ludo
    Ludo de la Ludo 27/05/2019
    Répondre

    L’heure est à présent de vérifier l’état du jeu actuel, au bout d’un an de développent supplémentaire, a-t-il évolué grâce à leurs auteurs bénévoles maison, ou bien est ce le même jeu, si proche par les règles, le matériel et le gameplay de celui de mon ami François ?

    Et second de vérifier si le jeu a effectivement bien, comme ils le disent depuis 1 an, un distributeur, Blackfire susnommé, qui distribue en Europe de l’est, et comment il pourra arriver en France ?

    Une chose est sûre cela fait 10 jours que leur communiqué à été posté et rien ne bouge du côté de Wonder chose, est ce une bonne nouvelle ?

    À suivre..

    Ludovic

  11. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 28/05/2019
    Répondre

    La SAJ a renouvele son soutien a l’auteur. Pour info

    https://www.societedesauteursdejeux.fr/?p=876

  12. Ytrezius 29/05/2019
    Répondre

    François Bachelart y va aussi de son communiqué sur Tric-Trac pour donner sa vision de l’affaire (publié le 29/05/19)

    https://www.trictrac.net/actus/au-sujet-de-laffaire-nostromo

  13. Photo du profil de calabrovarijo
    calabrovarijo 20/06/2019
    Répondre

    Shanouillette a déclaré
    Vous vous souvenez de l’affaire Nostromo qui avait secoué le secteur l’an dernier ?

    ► Pour vous mettre à la page, passez par la case reportage.

    Pour rappel, il y a un an de cela, François Bachelart (auteur de jeux tels que La petite Morte, Gnomes tribes, Symbioz) reconnaissait par hasard son prototype du “Nostromo” sur une photo postée par l’éditeur Wonderdice qui communiquait sur leur prochain jeu basé sur la licence Alien. Wonderdice avait en effet eu le proto en question entre les mains, 4 ans auparavant Xender Discord Omegle.

    Accusé de vol de proto, et devant le tollé général sur internet, Wonderdice s’était publiquement défendu, expliquant qu’ils…  

    Mettre en avant maintenant le soutien juridique d’un avocat a quelque chose de savoureux. Et niveau communication, en direction de la communauté ludique informée que nous sommes, c’est une étrange manière de communiquer.
  14. Stratweg il y a 27 jours
    Répondre

    Pour ma part, et c’est une décision libre et strictement personnelle de « consommateur », ce sera zéro achat chez cet éditeur Wonderdice, ceci pour n’importe quel jeu qu’ils pourraient sortir ou avoir déjà sorti

Laisser un commentaire