LE TEST DE AGE OF THIEVES
la-nuit-des-voleurs-jeu-de-societe-edge-ludovox
Un jeu de Slawomir Stepien
Illustré par Bartek Fedyczak, Damian Bajowski, Micha? Teliga, Michal Lechowski
Edité par Edge Entertainment, Galakta, Heidelberger Spieleverlag
Distribué par Asmodee
Pays d'origine : Etats-Unis
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2018-03
De 2 à 4 joueurs
A partir de 14 ans
Durée d'une partie entre 60 et 120 minutes

Thèmes : Enquêtes et Policiers, Médiéval-fantastique
Mécanismes : Cartes personnages, Points d'action, Simultané
Types de jeu : Jeu de plateau
Complexité du jeu : Expert
Nombres de parties jouées : 8
Configurations testées : 2, 3, 4 joueur(s)

Introduction

Age of Thieves, de son petit nom francisé, La Nuit des voleurs, est un jeu compétitif dans lequel des voleurs luttent pour s’emparer de précieux joyaux, dont le très convoité Joyau de l’Empereur, alors que l’Empereur Lucius IV accueille de puissants seigneurs et dame au sein de la prestigieuse cité d’Hadria. Malheureusement pour les roublards, l’alerte sera inévitablement déclenchée et il sera particulièrement délicat de se frayer un chemin jusqu’à l’extérieur de l’enceinte avant la fermeture totale des portes…

Contexte

La Nuit des Voleurs est arrivé chez nous alors que La Cité des voleurs avait été sacrifié à la vente sur l'autel des jeux ne quittant plus le placard. Bien qu'avec une thématique proche et un univers comparable, les jeux arboraient des différences certaines au niveau des mécanismes. C'était donc, les yeux brillants et le cœur plein d'espoir que ma petite famille se ruait sur la boite, pénétrant avec avidité dans la fierté du Nord, la ville d'Hadria.  



ACCESSIBILITE DES REGLES
13,5
Clarté du livret de règles
Livret correct, sans plus
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et sans erreur, exemples concrets et pertinents
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Certains points ne sont pas évidents
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Quelques retours aux règles. aide de jeu correcte

Le livret de règles comprend près de 20 pages, ce qui peut surprendre pour un jeu de ce calibre. Ce n'est peut-être pas pour rien que l'éditeur a pris le soin de recommander le jeu pour 14 ans et plus sur la boite ! Heureusement, le livret est bien organisé, et après une rapide introduction consacrée au background, il nous plonge dans le matériel et la mise en place. Le tour de jeu est bien décrit, et les exemples illustrant les différentes phases de jeu sont nombreux, même si tout n'est pas facilement compréhensible. En effet, malgré le soin apporté aux explications, on finit par se perdre et l'ensemble paraît indigeste : peut-être est-ce dû à certaines lourdeurs dans les textes, ou à des passages trop longs consacrés à des choses coulant de source, et trop courts pour des éléments plus délicats ? Je ne saurais dire, mais il en ressort une impression de compréhension mitigée qui nécessite pas mal de retours au livret au cours des premières parties (malgré des aides de jeu adaptées). 

QUALITE DU MATERIEL
12,5
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Boîte assez mal pensée (rangement difficile)
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité matériel et finitions plutôt bonnes
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Problèmes de lisibilité et de manipulation
Qualité des illustrations
Travaillé


Comme d'habitude chez Edge, il n'y a aucun élément de rangement de fourni : tout finira en sachets zippés et puis c'est tout ! Certains diront que le thermoplastique, c'est fantastique, d'autres que cela pollue inutilement : de toute façon, il n'y a rien de prévu, comme ça le débat est clos. 

Heureusement, le matériel est toujours à la hauteur et les illustrations sont agréables si on adhère au style graphique (c'est mon cas, mais je suis bon public en dehors de quelques contre-exemples comme le pixel art). Les figurines font le job, même si on est loin de la qualité que les fabricants parviennent à atteindre aujourd'hui. Les jetons sont en grand nombre, les fiches de personnages en carton suffisamment épaisses, les paravents adaptés au secret de la programmation, ... L'édition est donc de bonne composition. 

On peut cependant regretter une manipulation des marqueurs de points d'action un peu délicate avec des cubes de petite taille ayant tendance à fuir nos doigts, et également un plateau composé de cases incapables d'accueillir convenablement les figurines... Des pions organisation doivent permettre de faciliter le remplissage de cases surchargées en acteurs, mais dans les faits, leur utilisation s'avère fastidieuse. Tout cela diminue la lisibilité, et même si notre œil s'habitue à la chose au fur et à mesure des parties, il est regrettable de ne pas avoir prévu des cases plus grandes (les plateaux trop denses et mal proportionnés, c'est une tendance du moment ?! Je pense notamment à 8 minutes pour un empire ou Bunny Kingdom !) : même punition pour les séparations des quartiers, qui demandent une grande concentration afin d'être identifiées...

THEME
14,5
Objectifs du jeu clairs
C'est limpide
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
La trame de fond est intéressante
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Tout parait cohérent
Cohérence du thème
Effort pour que les éléments de jeu collent au thème

La Nuit des Voleurs possède un thème bien retranscrit : de l'infiltration des roublards vers le cœur de la cité jusqu'à la phase finale de fuite à l'extérieur de la ville avant que les portes ne se referment, on ressent réellement le stress et le risque de la prison plane au-dessus des voleurs comme une épée de Damoclès. Chacun observe les mouvements de ses adversaires cherchant à mettre des bâtons dans les roues de ses camarades tout en progressant vers l'objectif ultime qu'est le Joyau de l'Empereur. On vit réellement cette incursion dans la cité d'Hadria.

DUREE DE VIE
11
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Faible nombre d'options
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient un peu
Contenu additionnel
On ferait bien des règles maison
Essouflement du jeu
Des éléments renouvellent les parties

Aïe ! La durée de vie est véritablement le point faible du jeu, qui peine à se renouveler. 
On a rapidement l'impression de faire toujours la même chose et d'être guidé par la pioche des cartes dans sa tactique de jeu. Ainsi, la première partie donne une lente montée en puissance avant l'accélération et la ruée vers la sortie. Cependant, il y a peu de surprises et les parties finissent par se ressembler, ce qui ne donne pas forcément envie d'y revenir. 

MECANISMES
12
Fluidité du tour
Fluide
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Interaction importante
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Une diversité pas toujours équitable
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Du mal à contrôler la partie

Le jeu est basé sur une mécanique assez novatrice de points d'action placé sur des cartes planifiées en secret : au plus les points déposés sont nombreux, au plus l'action sera réalisée tôt. L'idée fonctionne très bien et fait tout le sel du jeu, même si rares sont les moments où on se permettra d'étaler ses points pour déclencher plusieurs cartes. 


Cependant, tout semble dépendre des cartes ou des jetons : il est frustrant de démarrer sa partie par la découverte d'un garde derrière un jeton, ce qui vous expédie directement en prison, réduisant drastiquement les chances de remporter la victoire, pendant que votre adversaire plus chanceux, découvrira un joyau source de points de victoire. C'est trop injuste, disait Caliméro. Du côté des cartes, le tirage est prépondérant afin de se filer au mieux au nez et à la barbe des gardes, et même s'il est possible d'échanger des cartes via une action de base, on reste dépendant du pool contenu dans sa main. 

D'autre part, certains personnages semblent plus puissants que d'autres, et le Maître des Égouts aura plus de facilité à quitter la ville en profitant de son pouvoir lui permettant d'utiliser entrées et sorties des canalisations à sa guise. Il est indispensable de se liguer contre lui, au risque de voir la partie finir en match nul, les voleurs étant tous rattrapés par la justice. 



13,5
12,5
14,5
11
12

Photo du profil de Alendar

59%

L'avis de Alendar

Testeur Ludovox.fr

Publié le 05/10/2018

Eh bien non, La Nuit des Voleurs ne sera pas le digne remplaçant de La Cité des Voleurs. Dans les deux cas, le manque de renouvellement des parties et un hasard trop présent nuisent à l'envie de ressortir la boite du placard. La Cité des Voleurs se paye même le luxe d'être plus fun et plus accessible que son jeune challenger !

Bien sûr, les deux ne boxent pas tout à fait dans la même catégorie, et le jeu d'Edge est plus complexe et plus calculatoire. La programmation est plus intéressante mais moins amusante. Le jeu d'apparence familial est à réserver à un public d'amateurs éclairés qui passeront outre les lourdeurs du jeu, profitant de l'astucieux système de points d'actions. 

Le jeu est donc une petite déception qui me ferait presque regretter la vente de son illustre ancêtre... 


  • Les Points d'Action
  • Le thème

  • Répétitif
  • Trop d'aléa
  • Lisibilité pas top
L'AVIS DES JOUEURS

0 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

--%