Il faut cultiver son Jardin Anglais

L’année dernière j’avais découvert Polynesia de Peer Sylvester, un jeu avec des mécaniques (selon moi) plutôt élégantes et minimalistes. J’avoue que je suis de plus en plus sensible aux jeux qui n’ont pas besoin d’en faire des tonnes et surtout où la difficulté ne réside pas dans l’apprentissage des règles. C’est sûrement mon côté monomaniaque ou ma curiosité insatiable, mais quand je découvre un auteur j’ai envie de m’équiper de mon scaphandre et de plonger dans sa ludographie pour voir quelles pépites j’aurais ratées et découvrir son parcours ludique. J’avais eu l’occasion de repérer The King is Dead (qui se fait encore attendre) qui devrait sortir bientôt chez Origames sous le nom de Le roi est mort, et j’étais tombé sous le charme de ce jeu. J’abordais donc ce Jardin Anglais sous les meilleurs auspices.

Pendant notre évènement « Cannes Canapé », nous avions eu l’occasion de l’essayer et le ressenti autour de la table n’était pas très enthousiaste. Pour ma part, j’avais été un peu déçu aussi, mais je voulais lui donner une seconde chance, histoire de voir si l’on n’avait pas fait d’erreur (en plus le jeu étant en anglais) ou si l’on avait raté quelque chose. 

Concours de jardins

En Angleterre, le jardin est une institution, au premier jour du printemps et dans la campagne anglaise tout le monde ne pense qu’au concours paysager. Quel village va remporter ce prestigieux défi cette année ? Qui va le mieux agencer ses parterres fleuris et ses arbres ? Serait-ce Middle Didsbrook, ou Market Foxby, à moins que ça ne soit Hither Saxcote…?

Sous ce thème fleuri, Jardins anglais nous propose surtout un jeu d’agencements de cartes et d’objectifs. Chaque joueur commence avec sa carte village et trois cartes objectifs (trophées) prises au hasard et une main de cartes. Le but étant de construire sa zone de 3 x 3 cartes Aménagement Paysager encadrés par des cartes Trophées.

À son tour, le joueur actif doit soit piocher une carte d’Aménagement paysager présente dans la rivière de cartes et jouer une carte de sa main, soit piocher une carte Trophée dans la rivière de cartes et la jouer. Jusqu’ici cela reste très simple, mais ensuite il faudra placer votre carte dans votre village qui est composé pour le moment de trois cartes trophées en ligne.

 

 

Concernant les cartes Aménagements Paysagers, nous devrons les placer dans une grille de 3 x 3 cartes dans l’alignement d’une carte trophée, le plus possible en concordance avec celle-ci, c’est ainsi que l’on marque des points chez ces snobinards de juges ! Vous imaginez bien que cela va se complexifier un peu, l’art né de la contrainte. D’abord, vous allez pouvoir ajouter trois nouvelles cartes trophées au bas de votre carte Village, mais surtout, les cartes Aménagement paysager comportent plusieurs informations : tout en bas les éléments de scoring comme les différents arbres, les structures etc, et en haut, une fleur (Lys, Rose et Petunias) et une couleur (rouge, jaune et violet).

Si l’on peut écraser une carte Trophée, une carte Aménagement paysager restera en place toute la partie. Mais pour pouvoir placer une carte il faudra qu’elle respecte une règle : être de la même couleur ou du même type que toutes les cartes déjà placées, autant dire que cela devient une autre paire de manches, d’autant qu’il faut tenir compte des cartes Trophées qui peuvent donner des points selon une condition, mais en faire perdre selon une autre comme dans Salade 2 points.

Pas de panique, on peut tout simplement placer une carte pelouse qui n’a pas ce genre de contraintes afin de gagner du temps, étant donné que ce sont les seules cartes que l’on peut recouvrir… en espérant ne pas avoir de cartes trophées qui nous font perdre des points en fonction des cartes pelouses !

 

Une bonne salade de points ?

Jardin anglais est un puzzle game où l’on construit son jeu en fonction d’un scoring. On a aussi pensé à Cascadia et Calico sortis récemment ou encore Salade 2 points, mais là où ce dernier demeure assez simple, ici nous faisons face à de multiples contraintes, beaucoup trop de contraintes, d’autant que l’on reste assez soumis à la rivière de cartes.

L’interaction s’avère assez limitée et se résumera à piquer une carte qui pourrait arranger un adversaire, mais ça demandera de lever le nez de son tableau de cartes et on a déjà fort à faire avec son jeu. Quand cela arrive, c’est souvent fortuit – ce qui est d’ailleurs encore plus agaçant.

Pour rajouter une couche, la lisibilité et l’ergonomie ne sont pas exemptes de défauts ; le jaune (sur les fleurs) est un peu trop criard, et les fleurs pas immédiatement reconnaissables. Alors évidemment une fois en main et devant nos yeux on les reconnait, mais il est arrivé qu’il y ait des erreurs quand elles ont étés prises dans la rivière… un peu dommage.

 

 

Maudit gazon

Ce Jardin Anglais avait de quoi nous séduire, surtout avec les splendides aquarelles de Joanna Rosa, on apprécie que chaque carte est illustrée différemment. Mais au final il est surtout beaucoup trop sage. La promesse nous vend “un jeu de paysages raffinés et de rivalités mesquines”, mais on a trouvé l’exercice trop solitaire (il existe d’ailleurs un mode solo) et trop contraint. Comme nous le disions plus haut, la contrainte ou la frustration est un élément très important dans le plaisir que l’on ressent dans un jeu. Ici on rage un peu de devoir attendre d’avoir la ou les cartes idéales, certes on peut une fois, au prix d’un point de victoire, vider la rivière pour en proposer de nouvelles, mais il n’est jamais assuré que la rivière apporte de meilleures cartes.

Si vous aimez coudre des plaids avec des motifs divers et variés (Calico), si vous aimez poser du carrelage portugais (Azul) ou encore construire des paysages avec des animaux (Cascadia), et que l’interaction limitée ne vous dérange pas, ce Jardin Anglais pourrait vous charmer, car même s’il n’est pas très novateur, il propose un peu plus qu’une simple réussite. 

Pour se ressourcer en pleine nature, on préfère la sortie en forêt d’Arboretum qui est bien plus vivant, et propose un défi dans le placement bien plus original à notre goût, même s’il reste peut-être un peu moins simple à prendre en main.

 

 

LUDOVOX est un site indépendant !

Vous pouvez nous soutenir en faisant un don sur :

Et également en cliquant sur le lien de nos partenaires pour faire vos achats :

acheter jardins anglais sur magicbazaracheter jardins anglais sur philibertacheter jardins anglais sur espritjeu

Laisser un commentaire