Friedemann Friese : deux jeux en pnp qui attendent vos retours

 Friedemann Friese a besoin de vous !

Il y a quelques jours, le fameux auteur au talent unique et aux cheveux verts inimitable a expliqué sur BGG qu’il tournait en rond. « Il est difficile d’être un auteur de jeux sans les soirées jeux régulières, les réunions et sans avoir différents partenaires de jeu. » Malgré ses difficultés, il conçoit toujours. Un petit jeu, prévu pour la BerlinCon, et un plus grand, qui devait voir le jour à Essen – des titres que l’on pourra découvrir un jour ou l’autre, au moment de l’annonce officielle de leurs sorties. Mais ce n’est pas tout. On apprend aussi que l’homme a travaillé sur deux autres petits jeux, dont un basé sur de la simultanéité. Compliqué de tester ça tout seul. « J’ai une famille avec deux enfants et nous y avons déjà joué 20 fois » déclare-t-il, mais comme tout bon auteur qui se respecte, il a besoin de beaucoup plus de profils et de physionomies de parties pour équilibrer son jeu.

L’un de ces petits jeux s’appelle The Fight. L’auteur le décrit comme étant dans la même veine que The Mind, The Crew et The Game. Rien que ça ! Un titre coopératif donc, avec des cartes numérotées et des tours de jeu courts. Pas moins de 50 missions attendent d’être remplies…

the fight

« Vous et votre équipage avez entendu parler d’un donjon abandonné avec des rumeurs de grands trésors à l’intérieur, mais personne d’autre que vous n’a osé vérifier la vérité de ces rumeurs – et maintenant vous savez pourquoi : Une horde de monstres dans le donjon s’est ennuyée et maintenant ils ont envie d’un bon combat.

Il n’y a pas de temps pour une longue session de stratégie. Utilisez les armes dont vous disposez, prenez les bonnes décisions sur la façon de combattre les différents monstres sans leur révéler trop d’informations car une confiance aveugle en votre équipage est peut-être la meilleure chance que vous ayez de coordonner vos forces.

Le combat se déroule en cinquante niveaux. Chaque niveau ne dure que quelques minutes, et vous devez vous battre contre un certain nombre de monstres. En général, un monstre se trouve face visible au centre du jeu, et votre équipage doit battre sa valeur de force en une seule attaque pour gagner le combat. Pour chaque attaque, vous placez tous une carte de votre main face cachée devant vous. Si votre total de combat révélé correspond ou dépasse la valeur d’un monstre face visible, vous le battez ; sinon, le monstre reste face visible et continue à se battre.

Pour gagner un niveau, vous pouvez discuter de votre stratégie avec votre équipe. Vous ne pouvez jamais parler de la valeur de vos cartes en main, mais vous pouvez débattre si vous voulez « frapper vite » ou « y aller doucement ». Vous pouvez également utiliser les actions spéciales disponibles pour en tirer le meilleur parti. »

Si vous êtes à l’aise avec l’anglais (ou l’allemand), vous trouverez les règles et les cartes à imprimer du côté de BGG, l’idée étant si possible de faire un retour à l’auteur ensuite !

5x15 jeu

Le second petit jeu, est 5×15, un solo qui se compose de 75 tuiles numérotées de 1 à 15 le tout en cinq couleurs. Comment ça se joue ? Vous mélangez les tuiles, les disposez face visible en cinq rangées de quinze. Puis vous retirez les 1 de la disposition, les mélangez et les disposez en une colonne à gauche des cinq rangées. L’aire de jeu donne cet espace de 5×15. Ensuite, vous pouvez déplacer des tuiles en suivant des contraintes spécifiques de valeur et de couleur. Vous gagnez si vous créez des rangées d’une seule couleur avec des nombres croissants allant de 1 à 15.

À l’instar de The Fight, vous pourrez télécharger le print and play (en anglais ou allemand) sur la fiche BGG et faire vos retours à l’auteur sur son post

 

   

Laisser un commentaire