13 Clues, quand le Cluedo rencontre Hanabi

13 clues c’est la nouveauté des italiens de dV Giochi (la série Bang!) pour cet Essen, un jeu compétitif d’enquêtes et de déduction signé Andres Voicu. Vous incarnez en effet chacun un détective et le premier qui parvient à résoudre son enquête gagne la partie. Pour ce faire, il faut être capable de connaître le coupable, le lieu et l’arme, en posant les bonnes questions. Le titre « 13 clues » sonne comme un clin d’oeil à son ancêtre Cluedo, mais le jeu fonctionne très différemment et rappelle plutôt Hanabi sauce Mastermind… Avec une once de Perudo. Voyons cela !

Scotland Yard a besoin de vous

Avant de commencer, chaque joueur reçoit 5 cartes (1 Lieu, 1 Personne, 1 Arme et 2 autres aléatoires provenant de n’importe quelle de ces 3 catégories) et va en placez 2 secrètement derrière son paravent. Vous seul connaissez ces deux cartes-là. Puis les trois cartes restantes seront placées dans le porte-cartes de votre voisin de gauche. Attention le voisin en question ne doit surtout pas voir ce que c’est ! Car ces cartes-là, un peu comme dans Hanabi, seront vues par tous les autres joueurs sauf leur propriétaire. 

À votre tour vous allez poser des questions aux autres joueurs pour essayer d’identifier vos 3 cartes. 

 

13-clues_jeu

Vos questions portent sur le nombre de cartes que votre adversaire voit dans la catégorie Personne, Lieu ou Arme, sachant que chaque catégorie est ensuite divisée en deux (homme/femme, intérieur/extérieur, à distance/corps à corps) et qu’il est possible d’interroger sur les sous-catégories aussi, mais attention, on n’a jamais le droit d’être plus spécifique. « Combien de lieux intérieurs vois-tu ? » est le genre de questions que vous pourrez poser. L’adversaire doit répondre en fonction de tout ce qu’il voit : ses cartes à lui (cachées) et toutes les cartes visibles chez tous ses adversaires réunis. Bluff interdit évidemment, dans cette partie du jeu en tout cas. 

Il y a aussi au centre de la table, une série de cartes indices à consulter. Au prix d’une action il est tout à fait possible d’aller en regarder une. Cela vous permet de barrer des possibilités sur votre petit carnet d’enquête et d’avancer dans vos suppositions. Et oui, tout ce qui se trouve ici n’est, de fait, pas chez vous. 

Dernière action possible, porter une accusation. « C’est le boucher dans le parc avec l’épée ! » : si vous avez vu juste, vous l’emportez. Si vous vous trompez, alors vos camarades de jeu vous le disent, tout simplement, sans plus de commentaires.

Bien entendu, il est possible de poser la même question à tous les joueurs ou d’essayer de les embrouiller en portant une accusation qui inclura aussi les cartes que vous voyez…

Les règles connaissent de menues modifications si vous jouez à deux ou à six.

Le livret anglais est téléchargeable depuis la fiche de jeu

Un jeu de Andrés J. Voicu
Illustré par Giacomo Tappainer
Edité par DV Giochi
Langue et traductions : Anglais, Italien
Date de sortie : 10-2016
De 2 à 6 joueurs
A partir de 8 ans
Durée moyenne d’une partie : 30 minutes

 

Laisser un commentaire