LE TEST DE DER NAME DER ROSE
2055_n8-namerose-1-2055
Un jeu de Stefan Feld
Edité par Ravensburger
Pays d'origine : Allemagne
Langue et traductions : Français
Date de sortie : 2008-01-01
De 2 à 5 joueurs
A partir de 12 ans
Durée moyenne d'une partie : 75 minutes

Thèmes : Enquêtes et Policiers, Médiéval, Religion
Mécanismes : Bluff
Types de jeu : Jeu de plateau
Complexité du jeu : Familial
Nombres de parties jouées : 10
Configurations testées : 2, 3, 4, 5 joueur(s)

Introduction

Edité par Ravensburger, Le Nom de la Rose est un jeu de bluff où vous devrez incarner un moine dans la fameuse abbaye et enquêter sur un meurtre qui s’y est déroulé. Toute l’astuce du jeu consiste dans le fait qu’au final on ne trouvera pas le coupable, mais qu’il vous faut à tout prix éviter que ce soit vous que l’on accuse.

Le gagnant n’est donc pas celui qui trouve l’accusé, mais celui qui est le plus « innocent ».

 

 

Contexte

J'ai découvert tout à fait par hasard ce jeu dans une vente privée sur un site que je ne citerai pas (ah ben si en fait je viens de le faire...). Parmi les offres, il se trouve que Le Nom de la Rose m'a tout de suite fait de l'oeil, uniquement pour son thème. J'aime tout ce qui touche à l'univers si bien décrit par Umberto Eco et j'ai donc naturellement craqué pour cette belle boite.

Par la suite, j'ai pu découvrir le système mis en place par Mr Feld et je me suis réjouis d'avoir suivi mon instinct ! Rares sont ceux à qui je l'ai fait découvrir qui ne l'ont pas apprécié... 



ACCESSIBILITE DES REGLES
16
Clarté du livret de règles
Livret facile d'accès
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et exhaustive
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Sensation de compréhension correcte
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Quelques retours aux règles. aide de jeu correcte

Les règles sont multilingues, complètes, illustrées et pleines d'exemples. Elles reprennent tous les éléments graphiques du jeu, rien à dire de ce coté là.

Malgré tout, une petite aide de jeu n'aurait pas été de trop. Il y a certains détails qu'il faut bien avoir en tête au moment de jouer (ne pas confondre la piste "Soupçons" en bleu et la piste "Indices" en marron est primordiale, en particulier lorsqu'on joue une carte Guillaume/Adso par exemple).

Mais rien de vraiment compliqué non plus. Après la première partie, il ne devrait plus être nécessaire de revenir aux règles, si ce n'est pour préciser les cartes évènements qui ont le mérite d'être toutes détaillées en fin du livret.

QUALITE DU MATERIEL
17
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Rangement assez simple et organisé. Éléments en bon nombre
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité et finitions très agréables
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Clarté visuelle. Manipulation adaptée
Qualité des illustrations
Très travaillé


Le plateau est tout simplement splendide. Le plan de l'abbaye avec ses bâtiments emblématiques comme la bibliothèque magistralement défendue derrière ses tours ou les bains vous pousseront sans doute à vouloir entrer dans le jeu.

Les cartes ne sont pas intissées mais résistent tout de même assez bien au passage du temps. Les tuiles sont faites d'un carton épais et les pions moines en bois suffisamment grands pour être facilement manipulés.

La boite thermoformée permet de bien ranger tout le matériel même si les emplacements pour certains éléments sont un peu grands.

Seuls petits reproches, les jetons missons sont petits et délicats à mettre en place et les marqueurs de couleurs qui reprennent une police style latine ne facilitant pas leur lecture. Mais rien de rédibithoire et la qualité de l'ensemble donne vraiment envie de jouer.

THEME
12
Objectifs du jeu clairs
Les joueurs comprennent de quoi ça parle
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
On peut se refaire l'histoire après la partie
Cohérence des mécanismes et de la thématique
C'est un peu alambiqué
Cohérence du thème
Thème fouillé

Autant je trouve l'idée de ne pas rechercher le coupable, mais plutôt de tout en faire en sorte de ne pas être celui sur lequel pèse le plus d'indices, tout à fait géniale, autant la mécanique qui le gère n'est pas la plus claire qui soit. 

Mais on se prend au jeu à vouloir épargner son moine tout en ne se dévoilant pas trop. Le thème général est bien rendu, la tension est forte et l'histoire du roman est finalement bien reproduite. 

Seul point qui selon moi est un peu collé, le passage du temps. Pour simuler les journée qui s'égrainent (le jeu est censé durer sur une semaine) on avance une horloge en fonction des actions effectuées. Mais le fait d'avoir 2 points d'indices en plus si vous déclenchez le passage de minuit est très pénalisant et n'a rien à voir avec le thème général.

DUREE DE VIE
12.5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Il faut un peu de temps, sur quelques configurations.
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Quelques morceaux du jeu changent
Contenu additionnel
Assez de diversité pour qu'on n'aille pas chercher ailleurs.
Essouflement du jeu
On ne sait pas à quoi s'attendre

Le jeu est annoncé de 2 à 5 joueurs, mais il faut reconnaître que c'est à 3 ou 4 qu'il est clairement le meilleur. Un jeu de bluff à 2... bof bof même si les 6 moines sont toujours présents quelque soit le nombre de joueurs et que cela reste jouable. A 5 il peut être assez long et s'essoufflera en fin de partie.

Les tuiles évènements apportent un peu de variétés mais rien de transcendant, même si ces dernières sont parfois très puissantes.

Sinon il est assez facile à sortir si vous avez autour de vous 2 ou 3 compagnons qui acceptent de se voir accuser de meurtre à tort...

MECANISMES
14.5
Fluidité du tour
Ça tourne !
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Interaction omniprésente
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Choix toujours intéressants
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Du mal à contrôler la partie

Pouvoir jouer n'importe quel moine et pas seulement le sien fait tout le sel de ce jeu. Mais du coup vous pouvez vous retrouver avec tous vos adversaires sur le dos sans raison apparente. Le simple fait d'être le moins soupçonné déclenche souvent une avalanche de contre-attaques dévastatrices qu'il est parfois difficile de rattraper.

Votre tour sera simple et rapide puisqu'il se résume à jouer une carte, faire varier la piste de soupçons et l'horloge, puis piocher. Et c'est tout !

Comme au poker, vous devrez observer vos adversaires jouer pour tenter de déceler quelques indices qui vous permettront peut-être de deviner la couleur de leur moine. Et lorsque viendra votre tour, sachez être impassible ou vous aurez tous les autres sur votre dos jusqu'à la fin de la partie !



16
17
12
12.5
14.5

Photo du profil de Alstar

82%

L'avis de Alstar

Testeur Ludovox.fr

Publié le 10/11/2014

Vous avez aimé le roman d'Umberto Eco ? Vous avez aimé le film de Jean-Jacques Annaud ? Vous aimez les intrigues insondables se déroulant au fond d'une abbaye perdue en pleine montagne au coeur de l'hiver italien ? Vous aimez les jeux de bluff bien retors et de déduction à identité secrète ? 

Alors vous êtes comme moi et vous devez découvrir ce jeu de Stefan Feld, à mon sens injustement méconnu (le jeu en lui-même, pas Monsieur Feld qui a réussi à se faire un nom dans le monde du jeu de société...).

Malgré quelques défauts il vous apportera un plaisir bien malsain parfois, c'est tellement jouissif de faire couler vos adversaires pour qu'ils soient accusés à votre place !

 


  • Un pur jeu de bluff
  • Matériel de qualité
  • Règles simples
  • Tension permanente

  • Un peu long à 5
  • Un peu court à 2
  • Difficile de revenir si tout le monde s'en prend à vous
L'AVIS DES JOUEURS

1 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

82%