LE TEST DE ABYSS
abyss-3300-1397230805.png-6149
Un jeu de Bruno Cathala, Charles Chevallier
Illustré par Xavier Collette
Edité par Bombyx
Distribué par Bombyx
Pays d'origine : France
Date de sortie : 2014-07-01
De 2 à 4 joueurs
Durée moyenne d'une partie : 50 minutes

Thèmes : Maritime, Mythes et croyances
Mécanismes : Collection/famille, Gestion de main, Stop ou encore
Types de jeu : Jeu de cartes
Complexité du jeu : Amateur
Nombres de parties jouées : 10
Configurations testées : 2, 3, 4 joueur(s)

Introduction

Abyss est un jeu de stop ou encore et d’enchères dans un univers de profondeurs maritimes fantastiques réalisé par le duo Bruno Cathala et Charles Chevalier et illustré par Xavier Colette.

Contexte

Je l'ai acheté à froid, une fois tout le buzz passé. Non pas que j'ai souhaité me soustraire au bruit médiatique, mais qu'il a fallu faire des choix. Par pure chance j'ai pu récupérer une version collector.



ACCESSIBILITE DES REGLES
14.5
Clarté du livret de règles
Livret correct, sans plus
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et sans erreur, exemples concrets et pertinents
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Pas de gros problème spécifique
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Assez peu de retours aux règles. Bonne aide de jeu

Les règles sont plutôt claires et bien illustrées même si j'avoue ici que je n'aime pas trop les règles en grand format (je m'y retrouve mal), mais cela nous permet de profiter des belles illustrations de Xavier Colette. Peut-être que l'explication sur le marqueur de menace est un peu trop succincte, puisque nous n'avions pas compris du premier coup et je remarque à mon asso ludique que nous ne sommes pas les seuls.

On a un exemple sur deux pages pour expliquer la fin de partie et le comptage des points. Un lexique vient compléter tout cela. Une rubrique avec des précisions sur quelques seigneurs ou des questions peuvent se poser.

QUALITE DU MATERIEL
17
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Rangement bien pensé et organisé
Qualité des éléments et des matériaux
Effort important
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Clarté visuelle. Manipulation adaptée
Qualité des illustrations
Très travaillé


Boite de bonne taille, thermoformage bien pensé - si on range bien, on a une chance que rien n'ait bougé pour la partie prochaine. (Un luxe).

Xavier Colette est au pinceau (numérique). Les illustrations sont magnifiques, même si le format des cartes (pourtant de grande taille) ne rend pas grâce à la multitude de détails qui les enrichissent ! Les cartes sont de bonne qualité.

On prend bien en main ses petites perles qui roulent dans les bols coquillages mais certains regrettent que ces récipients soient trop profonds et ne permettent pas de savoir facilement où en sont les adversaires.  Dans la 2e version du jeu, ces bols sont devenus transparents mais j'avoue ne pas être trop fan du rendu (je trouve que ça fait toc). En tout cas, avec cette histoire là, du coup, certains jouent le jeu au bluff (le nombre de perles devenant une info cachée).

 

THEME
13.5
Objectifs du jeu clairs
Les joueurs comprennent de quoi ça parle
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
La trame de fond est intéressante
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Tout parait cohérent
Cohérence du thème
Respect du thème

Les coquillages, les perles, les seigneurs des abysses, la finesse des illustrations, il y a un gros effort porté sur l'univers à travers la matériel, rien à redire de ce coté là : c'est attirant. Ceci dit, le thème n'est pas plus développé que ça dans le jeu en lui-même finalement, il faudra se tourner vers l'artbook pour en savoir plus. Concédons-le, les 5 types de seigneurs ont des pouvoirs bien à eux, en adéquation avec leur classe sociale. Les verts sont des marchands, les rouges les militaires (avec des effets très agressifs donc), les bleus les politiques, les violets les mages, les jaunes les cultivateurs... et les anciens sont multicolores, pourquoi pas. Mais le gameplay ne raconte pas spécialement une histoire qui se renouvelle, on ne justifie pas non plus nos actions via le thème, soyons honnête. On imagine bien une société dans les abysses oui, mais pas d'encart contextuel, pas de citation imaginée sur les cartes, etc. 

 

DUREE DE VIE
11.5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Il faut un peu de temps, sur quelques configurations.
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient un peu
Contenu additionnel
Assez de diversité pour qu'on n'aille pas chercher ailleurs.
Essouflement du jeu
Quelques surprises

Le jeu est rapidement expliqué, on peut vite impliquer 2 ou 3 joueurs. Évitons les parties à deux qui manquent un peu de piquant.

Le problème majeur c'est qu'il manque des seigneurs ce qui fait que les parties se ressemblent un peu.

Le timing des seigneurs est vraiment important, ça peut gâcher un peu le plaisir. Certains seigneurs au bon moment peuvent vraiment vous faciliter la vie, je pense à l'esclavagiste ou le rentier. Rien de plus agaçant que de dévoiler un seigneur militaire comme l'assassin au mauvais moment.

MECANISMES
12
Fluidité du tour
Ça tourne !
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
L'interaction est nécessaire au jeu
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Du choix dans les stratégies
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Le jeu est trop hasardeux, ou la stratégie est peu impactée par les opportunités

Ici nous avons affaire à un stop ou encore. Quand on fait l'exploration, on peut se satisfaire de la première carte alliée, ou alors on décide de continuer l'exploration et on va peut-être avoir quelque chose de mieux, mais ce seront les adversaires qui vont choisir en premier, pour cela le premier va payer une perle, le second deux etc ... On peut aussi aller au bout de la piste d'exploration et récupérer la dernière carte sans avoir le choix, mais on bénéficiera aussi d'une perle. On peut également prendre une pile d'alliés au conseil.

Pour acheter un seigneur il faut avoir les cartes alliées nécessaires et éventuellement payer le manquant en perles.

Chaque seigneur a un pouvoir (certains immédiats) d'autres jusqu’à ce qu'ils soient inactifs. Quand on a 3 seigneurs on peut prendre un lieu, mais on perd les pouvoirs des seigneurs en question. Le timing de l'achat des lieux est donc important. 



14.5
17
13.5
11.5
12

Photo du profil de atom

69%

L'avis de atom

Testeur Ludovox.fr

Publié le 08/07/2015

Abyss est un jeu qui a une direction artistique franche (on aime ou on n'aime pas), et le style marqué de Xavier Colette lui donne du relief.

Concrètement, il s'agit d'un mélange de tactique et d’opportunisme mais avec un peu trop d'opportunisme à mon gout (avoir certains seigneurs au bon moment vous aide considérablement sur le chemin de la victoire). L'extension à venir avec les contrebandiers et les perles noires gommera peut-être tout cela, mais pour moi, c'est dommage que ça ne soit pas dans le jeu de base. Les premières parties étaient agréables, mais ensuite nous avons eu rapidement une impression de lassitude. Et finalement le jeu ne sort plus beaucoup désormais.

Il manque aussi quelques seigneurs à mon sens : les parties se ressemblent beaucoup à cause de cela. (Un point là aussi prévu dans l'extension...).

Intéressant à partir de 3 joueurs (comme tous les jeux avec un mécanisme d’enchères ou presque). Un jeu qui à mon avis manque de profondeur (et c'est pas juste pour le jeu de mot facile).


  • Graphismes grandioses.
  • Thème original

  • Trop opportuniste
  • Pas assez de seigneurs.
  • Pas passionnant à 2
L'AVIS DES JOUEURS

18 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

80%