Shards of Infinity : Que brille à jamais l’éclat de l’infini

Shards of Infinity est le nouveau jeu des auteurs d’Ascension, Justin Gary et Gary Arant. Une longue série à succès qui a commencé en 2010 et qui comprend plus de 12 extensions (stand alone). Une treizième a même été annoncée pour la Gencon. Mais revenons à Shards of Infinity !

Note : Il n’existe pas encore de version francophone du jeu. L’anglais est plutôt abordable mais présent partout.

Shards_Of_Infinity_Jeux_desociete_Ludovox (10)

Le but du jeu

Dans Shards of Infinity, l’objectif est de vaincre son (ou ses) adversaires et de réduire à néant ses 50 points de vie. Mais on ne va pas y passer la nuit : si votre adversaire joue (trop) défensif, vous pouvez aussi le réduire en bouillie avec votre shard of infinity éponyme (Éclat d’Infini). Pour ce faire, il faudra que votre énergie soit à 30 au moment où vous jouez cette carte qui fait partie de votre paquet de base.

Shards_Of_Infinity_Jeux_desociete_Ludovox (1)

 

Shards of Infinity est un jeu de deck-building tout ce qu’il y a de plus classique : main de départ typique du genre, rivière de cartes au milieu de la table et 4 factions qui sont très proches d’Ascension, pour ceux qui connaissent. On dépensera nos cristaux (monnaie du jeu) pour acheter de nouvelles cartes.

On peut aussi, une fois par tour, dépenser un cristal pour augmenter son énergie. Si vous suivez, techniquement on ne peut pas dépasser le 30e tour si vous faites cela à chaque tour.

shards-of-infinity-jeu-de-societe-ludovox-bigtree

Forces en présence

Les Wraethe sont des cartes qui font des dégâts mais surtout permettent d’épurer son deck, comme la faction du néant dans Ascension. Cerise sur le gâteau, elles ont quelques effets supplémentaires par exemple avec Echo : pour chaque carte Wraethe dans votre défausse, vous ferez des dégâts supplémentaires.

 

Shards_Of_Infinity_Jeux_desociete_Ludovox (5)

 

Les Undergrowth sont similaires à la faction liée à la vie et elle ont le même effet d’union qui se déclenche quand vous jouez une carte de la même faction. Non seulement elles font des dégâts, mais elle permettent aussi de gagner un peu de vie, pour retarder l’inéluctable ?

 

Shards_Of_Infinity_Jeux_desociete_Ludovox (6)

 

Les cartes Order sont elles très proches des illuminés. La faction idéale pour accélérer son jeu et surtout ici gagner de la précieuse énergie. Elles ont aussi un effet bonus : dominion (clin d’oeil ?). Pas facile à déclencher puisqu’il vous faudra avoir dans le même tour joué une carte de chaque faction.

 

Shards_Of_Infinity_Jeux_desociete_Ludovox (3)

 

Enfin, nous avons les Homodeus qui semblent plutot proches de la faction des mécas, mais finalement pas tant que ça, sinon qu’il s’agit de robots. Certaines ont des effets qui se déclenchent pour chaque carte homodeus en jeu.

 

Shards_Of_Infinity_Jeux_desociete_Ludovox (7)

 

Dans chaque faction nous avons des champions. Une fois joués, ceux-ci restent en jeu et l’on peut profiter de leur pouvoir à chaque tour jusqu’à ce qu’un joueur les réduisent à néant car ils ont un certain nombre de points de vie. Coucou Star Realms/Hero Realms !

 

 

 

Il faut quand même que je vous parle de deux petites choses qui rendent le jeu plus tactique. Tout d’abord, la présence d’un bouclier sur certaines cartes (on retrouvait ce principe dans Legendary Marvel). Quand l’adversaire décide de vous tataner, vous pouvez lui montrer la carte et soustraire les dégâts, la carte reste en main et à votre tour vous pourrez la jouer pour son effet.

Shards_Of_Infinity_Jeux_desociete_Ludovox (9)

Ensuite, certaines cartes ont des effets supplémentaires si vous avez un certain niveau d’énergie. Avec Aetherbreaker, j’inflige 4 points de dégâts, mais si mon énergie est à 10 j’en fais 8. Intéressant d’augmenter son énergie pour devenir plus puissant.

Enfin, il existe des cartes mercenary (dans toutes les factions), quand vous les achetez, elles rejoignent votre défausse… à moins que vous les jouiez immédiatement pour réaliser des dégâts sur votre adversaire ou reprendre un peu de vie. Par contre, utilisée de cette façon, la carte ira au-dessous du paquet central, et elle ne rejoint pas votre pioche personnelle. Si, au début on ne voit pas trop l’intérêt de la possibilité, la jouer au bon moment peut sauver votre partie ou accélérer votre jeu. C’est même indispensable pour gagner la partie.

Shards_Of_Infinity_Jeux_desociete_Ludovox (8)

La partie !

J’ai en tête une partie où j’étais extrêmement agressif, j’avais un jeu très orienté Undergrowth et ma compagne ne pouvait rien faire. Les maigres dégâts qu’elle réalisait sur moi, je les soignais à mon tour. Mieux encore, j’ai réussi à jouer cette carte dont la capacité optionnelle me semblait impossible à réaliser : Furrowing Elemental permet de gagner 4 points de vie et de piocher une carte, mais si mes points de vie sont à 50, j’inflige en plus 6 points de dégâts à mon adversaire.

Shards_Of_Infinity_Jeux_desociete_Ludovox (2)

Ma compagne n’avait aucune chance, à moins qu’elle n’arrive aux fatidiques 30 points d’énergie et qu’elle pioche la carte Shard of Infinity. Ses points de vie descendaient à vive allure. Pour se sauver, elle en a gagné quelques-uns de manière immédiate avec les Mercenaires. Bien sûr, elle est montée aux 30 d’énergie, mais le tour suivant j’ai déchaîné toute ma force sur ses frêles défenses et c’est plus de 25 points qu’elle a dû encaisser. Elle parvint à en réduire une partie grâce à une de ses cartes. Moi aussi, grâce à un Mercenaire, j’ai pu piocher 2 cartes pensant la réduire à néant, mais les atouts espérés ne sont pas venus.

Tour suivant. Il ne lui reste que 3 points de vie et elle à le Shard of infinity en main. Je meurs alors qu’elle m’a à peine effleuré durant la partie. Au dernier tour, j’avais encore 45 points de vie. Voilà une partie qui restera épique. Elle s’est jouée à pas grand-chose, mais ma compagne a su faire le dos rond et tenir et surtout gagner beaucoup d’énergies. Quand j’ai vu son énergie monter, j’ai rendu mon jeu encore plus agressif, mais ça n’a pas suffi.

pic3968788

Bilan ?

Quand on connaît Ascension ou la série des Realms (Hero Realms, Star Realms), on n’est pas perdu, c’est sûr, pour autant ici il faut se rentrer dans le lard et non gagner des points de victoire. Il faudra réaliser un deck efficace mais aussi et surtout réactif par rapport à l’adversaire.

Au début, on commence tranquillement à ajouter des cartes à son paquet en fonction de ce que la rivière nous propose, et en quelques tours, on monte en puissance et on commence à construire une stratégie. Le temps de préparation est extrêmement court, un peu comme dans Star Realms.

On retrouve les mêmes défauts que dans Ascension ou les autres deck-buildings à rivière de cartes : il faudra être très opportuniste pour espérer gagner. Néanmoins les cartes Mercenaire changent bien la donne et il est beaucoup plus rentre-dedans que son grand frère ( Ascension)..

Shards of Infinity a aussi une qualité supplémentaire : il n’est pas cher et vendu dans une petite boîte, ce qui en fait l’allié de vos vacances. Il se sort partout, un bar, une petite table et hop, vous pouvez jouer. Par contre nous n’avons pour l’instant joué qu’en duel, et je suis dubitatif sur la version à 3 et 4 joueurs. Que fait un joueur quand il est éliminé ? Il regarde les autres ? Comme dirige-t-on ses attaques sur le joueur de son choix, qu’est ce qui m’empêche de m’acharner sur un joueur ? Ce n’est pas au programme, mais j’aimerais bien essayer une version en équipe à 4 joueurs.

On l’a complètement adopté. Ce petit Shards of Infinity, c’est la star de nos vacances. Nous avons enchainé les parties bien à l’abri sous notre moustiquaire. Une fois que l’on maîtrise le jeu, une partie dure vingt minutes et souvent on demande une revanche. J’avoue l’avoir acheté surtout par curiosité, mais c’est un essai réussi et transformé !

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

4 Commentaires

  1. Photo du profil de morlockbob
    morlockbob 17/08/2018
    Répondre

    Tu me prends de vitesse, je commençais à me pencher dessus

  2. Mic 17/08/2018
    Répondre

    Pour avoir joué à 4, en effet, le gros reproche est qu’il n’y a pas de mécanique pour garder un joueur dans la partie.

    A la manière d’un Star Realms à 4 et autres jeux à points de vie, au final, donc ce n’est pas forcément le défaut de « ce » jeu. Même si.. celui-ci se vend pour être joué à plus de 2 selon la boite… Le mode à 4 n’est pas une variante…

    Frustrant donc tant le jeu est bien par ailleurs. Il aurait mérité une petite mécanique de Catch-up, ou carte de base qui fait progresser l’énergie plus vite quand les PVs sont bas…?

    Pas évident non plus (surtout au vu de la partie ci-dessus ^^)

    Bref, un bon jeu quand même !

  3. Jocelyn Chaumette 19/08/2018
    Répondre

    Pour contourner le problème à Star realm, j’utilise une variante avec mes enfants: la partie s’arrête dès qu’un des 3 joueurs est éliminé et le vainqueur est celui avec le plus de points de vie à ce moment. Cela oblique à ne pas s’acharner à 2 sur le joueur le plus faible et évite que le premier perdant ne s’ennuie.

  4. Photo du profil de Umberling
    Umberling 20/08/2018
    Répondre

    Une variante pour Cthulhu Realms à trois ou quatre que nous avons adoptée est d’infliger les dégâts à gauche et à droite pour le score d’attaque du joueur actif. En gros, c’est super violent car cela double les dégâts, mais pas d’acharnement du coup, et cela rend les cartes de protection vraiment précieuses. Ça doit pouvoir marcher avec Shards, même si ça peut poser des problèmes au niveau du timing du Shard of Infinity (à voir).

Laisser un commentaire