Aftermath – quand les humains ne sont plus là, les souris dansent

Jerry Hawhtorne, l’auteur du désormais assez culte Mice & Mystics, remet le couvert avec des souris, toujours chez Plaid Hat Games, chez qui il est embauché en tant que game designer interne.
Aftermath, donc, c’est l’après. Mais l’après quoi ? Eh bien, l’après extinction de l’humanité. Les hommes ayant disparu, l’environnement reprend ses droits, et les animaux se réapproprient la ville.

 

Dans le jeu, vous jouez une bande de créatures inadaptées connues par leur colonie sous le nom de « fournisseurs ». Il y a le cochon d’Inde avec des problèmes de colère, un hamster qui parle vite et conduit plus vite, une petite souris avec des yeux vifs et beaucoup à prouver, et un campagnol mystérieux à la limite du sauvage. Ces personnages ont chacun leur personnalité, leur style de jeu et leurs objectifs personnels.

 

aftermath-ludovox-jeu-de-societe-persos

Les personnages-joueurs super-pipous

 

 

Vous quitterez la sécurité de votre colonie et vous vous aventurerez dans le vaste monde en jouant l’une des missions axées sur des histoires, sans parler des missions parallèles. « Fouillez les ruines de l’humanité à la recherche de nourriture et de provisions pour votre colonie, mais méfiez-vous, le monde est rempli de bandits et de prédateurs, et vous devez combattre ou fuir pour rester en vie. »

Vous retournerez ensuite dans votre colonie avec des ressources et des info qui aideront vos amis et votre famille à survivre. « Cultivez votre colonie et assurez sa sécurité en construisant des structures et des améliorations avec le butin de vos aventures, mais planifiez en conséquence, car la colonie sera confrontée à des difficultés chaque fois que vous la quitterez… »

 

aftermath-ludovox-jeu-de-societe-menace

Une situation de jeu contre un chat mal intentionné.

 

On jouera toujours un Livre d’aventures, comme dans Histoire de Peluches, mais cette fois-ci, on visera plutôt un public adulte – 14 ans et plus. En bon jeu coopératif, vous devrez faire face à des calamités, des menaces, et cela, avant même d’effectuer vos actions… L’univers semble d’ores et déjà plus sombre que celui d’Histoires de Peluches, malgré un ADN commun fort, et une direction artistique verdoyante. Vous pourrez vivre jusqu’à 27 missions différentes, chacune ayant des règles spécifiques et développant une histoire spécifique. Le matériel est lui aussi à l’aune de ce format, avec une boîte probablement volumineuse. Pour gagner une campagne, les joueurs devront accomplir les objectifs personnels de 4 personnages – bien que vous puissiez continuer à jouer après cela. 

aftermath-ludovox-jeu-de-societe-camp

Le camp !

 

Enfin, des extensions sont d’ores et déjà prévues : packs de personnages, pour étendre votre panel de héros jouables, packs d’ennemis pour introduire de nouveaux ennemis, augmentant la variété des menaces, et packs de monde, avec de nouveaux Livres d’Aventures, de nouvelles missions, de nouvelles zones de la ville. Ce dernier type d’extension, plus gros, pourra inclure de nouvelles menaces et de nouveaux personnages. De quoi établir une belle gamme, si Aftermath rencontre son public, bien sûr.

 

Aftermath sera disponible en version originale cet automne (probablement aux alentours d’Essen), pour 85 $. Pour ce qui est d’une éventuelle version française, des bruits de couloir disent qu’il y en aura une, mais impossible de savoir quand… Jetez 2D12 mois pour avoir une estimation.

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

 

2 Commentaires

  1. tihroflan 15/06/2019
    Répondre

    Jetez 2D12 mois pour avoir une estimation. C’est fait, ça donne 11 mois 🙂 Ca va, y’a pire.

    • Photo du profil de elniamor
      elniamor 15/06/2019
      Répondre

      A suivre… Faudrait que je joue et termine la campagne des sous-bois de M&M d’ici là… Tu peux relancer les dés STP ?

Laisser un commentaire