Twilight Inscription : Combotage Intergalactique

Quand j’ai appris qu’un Roll & Write dans l’univers de Twilight Imperium avait été publié, j’ai vite été intrigué. D’une part, je revenais d’une bonne expérience ludique avec Dinosaur Island Rawr ‘n Write (je vous en parlais ici). D’autre part, cela fait longtemps que l’univers de Twilight Imperium me fait envie, mais je n’ai pas eu l’occasion, jusqu’à présent, de trouver le temps et les joueurs pour faire une partie.

Quoi de mieux qu’un Roll & Write pour se familiariser avec un gros jeu ? En réalité, j’ai vite été démenti sur ce point : bien qu’il en reprenne l’univers, Twilight Inscription de James Kniffen n’est pas destiné à initier à Twilight Imperium. Il s’agit de deux jeux bien distincts et, pour être tout à fait honnête avec vous, je n’ai pas l’impression que ces deux jeux partagent grand chose, hormis le thème et la mécanique 4 X.

Twilight Inscription est en effet bien présenté comme un jeu de civilisation puisque nous allons développer notre peuplade sur quatre plateaux différents : la Navigation, l’Expansion, l’Industrie et l’Affrontement. On peut y jouer aussi bien en solo que jusqu’à huit joueurs, et il se déroule en cinq manches. Durant chaque manche, nous révélerons des événements et nous lancerons des dés pour récupérer et utiliser des ressources.

Avant de monter à bord de notre vaisseau ludique, le Ludochrono vous aidera à ne pas vous y perdre !

Cocher, entourer, barrer…

Du point de vue de l’apprentissage des règles, une partie de Twilight Inscription, c’est plus facile qu’il n’y paraît : armés de notre marqueur orange, nous allons entourer des ressources sur notre plateau pour les gagner et les barrer, lorsque nous les dépensons. Nous gagnons des ressources à chaque événement Stratégie, grâce à la carte et aux dés que nous lançons. Sauf exceptions, durant un tour, on dépense toutes ses ressources sur le même plateau.

Ces ressources servent à développer notre civilisation. Ainsi, surtout au début de la partie, on explorera des planètes et on en récupérera les bonus. On assoira notre domination sur une planète, en l’utilisant pour l’extraction de ressources rares ou pour accroître notre population. On développera notre armée pour faire face aux guerres – et gagner des bonus. On accroîtra notre production industrielle pour… – je vais vous étonner – gagner des bonus.

 

Les quatre plateaux de chaque joueur, avec le plateau central Mecatol Rex au-dessus et les dés Ressource à gauche.

 

Twilight Inscription est en effet un jeu de grande optimisation et de combotages forcenés, dans lequel vous passerez le plus clair de votre temps à échanger des ressources contre des ressources plus puissantes ou de plus grande valeur, afin de gagner le plus grand nombre de points de victoire et remporter la partie. Partie après partie, vous acquerrez une compréhension systématique du jeu qui vous permettra ainsi d’élaborer des stratégies plus efficaces.

Plus on est des fous, plus on attend

Qui dit combos optimales, dit aussi temps nécessaire à les élaborer, surtout quand on ne connaît pas encore bien le jeu. Bien que, dans Twilight Inscription, chacun gère ses ressources en même temps que les autres, mais le combotage prend du temps. Souvent, d’ailleurs, ce sont les joueurs qui prennent le plus de temps pour réfléchir et trouver les meilleures solutions qui réalisent le meilleur score.

Ainsi, lorsque vous partagez votre partie avec des maîtres du combo, il faudra s’attendre à patienter, surtout si vous êtes plus de trois autour de la table. J’ai joué à Twilight Inscription à cinq, à deux reprises et chaque fois cela a été bien plus long qu’annoncé – il faudra compter trois bonnes heures à partir de quatre joueurs, surtout si certains ne connaissent pas le jeu.

 

Durant ma première partie, j’ai développé le plateau Navigation trop tardivement. Le plateau Expansion m’avait rapporté quelques points et des bonus, mais je ne l’ai passez exploité pour que cela soit vraiment avantageux.

 

Il peut donc arriver qu’entre l’approche du comboteur en série et celle du comboteur en dilettante, un écart se creuse : ces derniers devront apprendre à patienter pendant que les cerveaux des autres chauffent jusqu’à produire de la fumée, en réfléchissant à la meilleure manière de dépenser des ressources sur l’un des plateaux, pour que ça ait le plus d’effets sur les autres plateaux. En bref, à partir de quatre joueurs, il y a du downtime et cela peut donner le sentiment que la partie s’éternise.

Combos jouissifs !

Il n’y a pas à dire : si la recherche de l’optimum est ce qui vous anime en tant que joueur, Twilight Inscription sera un excellent jeu pour vous et vous procurera toute la friction neuronale dont vous avez besoin. Là où l’on peut vraiment progresser voire exceller dans Twilight Inscription, c’est précisément dans la capacité de voir le lien entre les différentes ressources, bonus et technologies, d’une part, et le lien entre les plateaux d’autre part.

Au début du jeu, le choix de votre civilisation contribuera à orienter votre stratégie car elle vous procurera une habileté spéciale qui améliore certaines actions. Il faudra faire attention toutefois à ne pas vouloir surexploiter cette habileté, surtout au début de la partie. Cela pourrait vous conduire à négliger le développement de votre civilisation. Or, il faut commencer par asseoir les bases de sa civilisation par la Navigation ou l’Industrie.

 

Les plateaux Affrontement et Industrie, durant la dernière manche.

 

Outre à permettre de récupérer la ressource nécessaire à progresser sur le plateau Expansion, la Navigation vous permet d’atteindre Mecatol Rex (et ses précieux points de victoire), des bonus de combat ou encore des Reliques qui peuvent être très puissantes. Le plateau Industrie permet, quant à lui, de débloquer des dés supplémentaires et des ressources neutres que vous pourrez allouer à d’autres plateaux.

En vue des Événements Guerre qui ont lieu à partir de la deuxième manche, il faudra également veiller à développer vos troupes pour relier plus de nœuds du champ de bataille que vos adversaires de gauche et de droite. En effet, les combats sont résolus par la simple comparaison de la force militaire. Le plateau Expansion, quant à lui, permettra d’obtenir des ressources puissantes, des dés supplémentaires et d’augmenter la population de votre civilisation – ce qui rapporte des points supplémentaires en fin de partie.

Squelette civilisationnel ?

Avec des règles claires, du beau matériel et du texte d’ambiance travaillé en profondeur, Twilight Inscription aurait tout pour favoriser une immersion thématique forte. Et pourtant, les mécaniques et l’expérience de jeu sont à mon avis trop froides et calculatrices pour qu’on ait le sentiment de développer une civilisation intergalactique. Il s’agit, à n’en point douter, d’un excellent jeu d’optimisation dans lequel les ressources, les bonus et les plateaux s’imbriquent de façon cohérente dans un abstrait puzzle mécanique.

 

Il y a 24 Cartes Faction, chacune avec ses habiletés particulières. Au dos de chaque carte, le texte nous raconte l’histoire de cette civilisation dans l’univers fictif de Twilight Imperium.

 

Mais, avec les comptes d’apothicaire dont la durée augmente à mesure de votre développement, le temps de latence et l’impression permanente de devoir trouver l’utilisation la plus rentable de ses ressources, la mayonnaise n’a pas pris, de mon côté, d’un point de vue thématique. Twilight Inscription me semble avant tout un jeu froid et combinateur, dans lequel chacun joue de son côté et l’interaction qui vient des guerres, des votes et de la course aux objectifs est à mon avis trop faible

Les guerres consistent en effet dans une comparaison, avec ses adversaires de gauche et de droite, du nombre d’unités que chacun a construites sur le champ de bataille. Les avantages obtenus sont inégaux, mais valent parfois le coup de se développer d’un point de vue militaire (des dés spéciaux ou, plus rarement, quelques points de victoire), surtout si l’on bénéficie d’un bonus militaire grâce à notre faction.

D’autre part, les votes, s’ils donnent lieu à quelques échanges, n’ont pas, la plupart du temps, d’incidence significative sur le déroulement de la partie. Certaines issues pénaliseront tout de même les joueurs qui misent beaucoup sur une stratégie précise ou, à l’inverse, par un hasard heureux, favoriseront d’autres stratégies. Pour faire pencher la balance du bon côté, il peut donc être utile de garder quelques voix en réserve.

En revanche, cet effort de calcul requis par le jeu est très agréable et, de partie en partie, on a le sentiment de progresser et de voir de plus en plus clairement le lien entre toutes les ressources. La rejouabilité est ainsi garantie par le niveau de complexité du jeu (qui vient en partie du nombre considérable, et à mon avis excessif pour un Roll & Write, de ressources), le nombre importants de civilisations et de reliques et les plateaux asymétriques.

On notera qu’en dépit de l’omniprésence du bleu foncé – du plus bel effet -, les plateaux restent globalement lisibles, même si certains symboles se ressemblent un peu trop. C’est notamment le cas pour les ressources Matériaux et Influence qu’on finit, pour les distinguer plus facilement, par appeler « le bleu » et « le rose », les dés gris foncés ne favorisant guère la lisibilité.

En bref, Twilight Inscription est un Roll & Write expert parfait pour les amatrices et amateurs de combo, pour qui le thème reste secondaire (d’ailleurs, il faudra penser à prendre de l’essuie-tout pour nettoyer le matériel en fin de partie !). Les joueuses et les joueurs qui cherchent une plus grande immersion dans le thème de la civilisation ou dans l’univers de Twilight Imperium devront probablement jouer à… Twilight Imperium.

LUDOVOX est un site indépendant !

Vous pouvez nous soutenir en faisant un don sur :

Et également en cliquant sur le lien de nos partenaires pour faire vos achats :

acheter twilight inscription sur philibertacheter twilight inscription sur espritjeuacheter twilight inscription sur ludum

3 Commentaires

  1. Starfan il y a 14 jours
    Répondre

    Bonjour à Tous! J’ai adoré pour ma part bienque je n’y ai joué qu’en solo pour le moment. Reste que le jeu demande un investissement préalable pour bien appréhender les règles. Les feutres sont bien dégueulasses et il est recommandé de mettre une protection sous votre plateau de jeu sivous voulez pas pourrir la nouvelle nappe en flanelle de tata Yvonne. De même,prenez un chiffon humide plutôt qu’un sopalin pour nettoyer les plateaux.

    • El Duderiño il y a 13 jours
      Répondre

      À mon avis, en solitaire ou à deux ou trois joueurs, Twilight Inscription est effectivement très chouette ! L’investissement le plus important, à mon sens, c’est celui des quelques parties nécessaires à comprendre les interactions entre les différentes ressources et plateaux.

      Je suis bien d’accord pour le sopalin et pour les désagréments qui viennent avec… ils auraient pu au moins inclure un rouleau de sopalin édition spéciale Twilight Inscription ! 😀

  2. Starfan il y a 11 jours
    Répondre

    Bonjour. En fait,le sopalin raye les plateaux mais avec un chiffon humide,c’est top.

Laisser un commentaire