LE TEST DE IMMORTAL 8
immortal 8 jeu
Un jeu de Emmanuel Beltrando
Illustré par David Sitbon
Edité par Sorry, We Are French (SWAF)
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2018-10-01
De 3 à 8 joueurs
A partir de 14 ans
Durée d'une partie entre 20 et 60 minutes

Thèmes : Fantastique
Mécanismes : Draft, Gestion de ressources
Types de jeu : Jeu de cartes, Jeu de plateau
Complexité du jeu : Amateur, Expert
Nombres de parties jouées : 5
Configurations testées : 3, 4, 6 joueur(s)

Introduction

Immortal 8 est un jeu de draft de cartes et de rôles cachés. Chaque joueur incarnera un des 8 Immortels qui se battent pour la domination du monde, chacun offrant une façon de marquer des points différente. La particularité est que vous ne jouerez que 5 cartes au maximum dans la partie, mais que vous pourrez utiliser certains jouées par les autres joueurs. Pour plus d’informations sur le jeu, c’est par ici.

Contexte

5 parties, c'est peut-être un peu court pour écrire le test de ce jeu, car il s'agit d'un jeu avec une belle courbe de progression, indubitablement. D'autant que j'ai beaucoup joué avec des "primo" joueurs, néanmoins plutôt aguerris. Malheureusement pour moi, il ne suscite pas assez l'enthousiasme chez mes joueurs pour que j'arrive à le faire ressortir. 



ACCESSIBILITE DES REGLES
15,5
Clarté du livret de règles
Livret facile d'accès
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et sans erreur, exemples concrets et pertinents
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Sensation de compréhension correcte
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Quelques retours aux règles. aide de jeu correcte

En termes de règles, le jeu est étonnant : à la fois très dense et assez léger. En effet, on n'a que deux phases sur deux tours, qui sont dans leur fonctionnement général assez simples. D'ailleurs, elles sont très bien résumées sur le plateau individuel de chaque joueur. Mais, du fait des nombreuses façons de marquer des points qui ont toutes leurs propres spécificités, on se retrouve avec une vraie accumulation d'informations, assez visibles sur la table quand on voit le grand nombre de jetons différents, qui peut vite dérouter. Ajoutons à cela quelques mécanismes pas forcément très intuitifs (les cartes défaussées qui ne vont pas dans une défausse, celle-ci étant construite lors de la destruction de cartes) et l'on obtient un jeu impressionnant. Techniquement, en revanche, les règles sont claires et ramassées, et on si on reviendra au livret de temps en temps, ce ne sera pas si fréquent.

QUALITE DU MATERIEL
13
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Correct, rangement tout juste
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité matériel et finitions plutôt bonnes
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Problèmes de lisibilité et de manipulation
Qualité des illustrations
Travaillé


La boîte a une bonne taille par rapport à son contenu. On ne peut pas dire qu'elle déborde mais vu les standards actuels, c'est raisonnable, je trouve. Malheureusement, elle manque cruellement de rangements et les très (très) nombreux jetons rendront mise en place et rangement un peu laborieux. On aurait bien aimé avoir de quoi mettre la partie en place rapidement mais bon, c'est comme ça. Prévoyez une grande table quand vous jouez, à ce propos.

Les éléments sont de bonnes qualité, en particulier les cartes format tarot mettant bien en valeur leurs illustrations très travaillées. On remarquera une prise de risques en terme de parti-pris graphique avec quelque chose de plutôt original dans l'univers proposé. Qui dit prise de risques dit aussi qu'il y aura des gens qui n'aimeront pas : j'en fais partie. Les illustrations elles-mêmes sont plutôt jolies, mais j'ai pour ma part du mal à trouver une cohérence d'ensemble et surtout à me projeter dans cet univers.

En revanche, on aura un souci d'ergonomie : la plupart des cartes sont uniques et possèdent donc un effet/texte. Or, il nous faudra souvent utiliser les pouvoirs des cartes des autres joueurs, et donc lire leur texte, ce qui sera difficile à distance. J'imagine qu'avec des vétérans d'Immortal 8, ce n'est plus un problème, reste qu'avec 5 parties dont 4 dans un laps de temps rapproché, j'avais toujours besoin de lire les effets des cartes des autres joueurs.

THEME
10
Objectifs du jeu clairs
Un joueur sait de quoi ça parle
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
Histoire peu inspirée
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Quelques éléments sonnent juste
Cohérence du thème
Respect du thème

Euh... bon, j'avoue passer complètement à côté du thème. Pourquoi s'affrontent ces divinités, quel est leur terrain d'affrontement (un pays, un continent, l'univers ?), quels sont leur pouvoirs ? Que cherchent-elles à obtenir ? Pourquoi agissent-elles cachées ? Pour beaucoup de joueurs cela n'a sans doute pas d'importance, mais je sais que c'est quelque chose à laquelle je suis assez sensible. Ici, je suis un peu perdu et n'arrive pas à agripper le sens de tout ça. C'est dommage, parce qu'on sent qu'il y avait une volonté d'en faire quelque chose.

Reste qu'on retrouve tout de même de bonnes idées qui allient thématique et mécanique : les diamants qui perdent de la valeur plus il y en a, les merveilles qui sont accessibles à tout le monde, etc.

DUREE DE VIE
14,5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Souple
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
On apprécie la diversité des parties
Contenu additionnel
Assez de diversité pour qu'on n'aille pas chercher ailleurs.
Essouflement du jeu
On ne sait pas à quoi s'attendre

Il faut reconnaître que le jeu aura une bonne durée de vie : comme on joue finalement très peu de cartes dans une partie, que chacun des 8 immortels à une façon de jouer qui influera donc sur celles des autres, il y a fort à parier que chaque partie sera assez différente des autres. Les combos possibles sont nombreuses, les façons de marquer des points très différentes, vous n'aurez pas fait le tour trop vite. D'autant que comme je l'ai mentionné, on aura une belle marge de progression ici (la première partie est souvent déroutante d'ailleurs).

3 à 8 joueurs, ce n'est pas banal comme possibilités, non plus ! Néanmoins, à 6, la partie était déjà trop longue à cause de temps morts.

MECANISMES
13,5
Fluidité du tour
Peu fluide
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Quitter la table une minute ne change rien
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Choix toujours intéressants
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Savant mélange de stratégie et d'opportuniste

La mécanique d'Immortal 8 me plait dans l'ensemble beaucoup, du moins pour la première phase de chaque manche : sur les deux manches, on jouera au maximum 5 cartes alors que beaucoup plus d'entre elles nous passeront dans les mains. On sera toujours en train de parier sur le fait d'avoir une meilleure carte plus tard alors que nos choix vont diminuer. On est donc tout le temps en train de peser nos options, et chaque choix est difficile. Il faudra de plus jongler entre opportunisme et stratégie à long terme, en gardant un œil sur ce que font nos adversaires.

La seconde phase est elle aussi intéressante, puisqu'il s'agira d'optimiser au mieux les cartes en jeu, sans donner trop d'avantages aux autres joueurs.

Mais c'est aussi là que le bât blesse. En effet, qui dit optimisation dit exploration de toutes les possibilités. Et là, la fluidité du jeu en prend un gros coup. Certes, avec de l'expérience, les joueurs perdront moins de temps à regarder toutes les cartes, reste que cette phase est cruciale et que les joueurs vont passer un moment à réfléchir à ce qu'ils peuvent faire, ce qu'il sera difficile de faire en avance puisque la situation sur la table peut changer. Chaque jeton compte, et il y a donc beaucoup de choses à annuler. Je pense que c'est ce temps mort qui a bloqué la plupart de mes joueurs – leur coupant l'envie d'y revenir.

La plus-value des rôles cachés, en revanche, ne m'aura pas frappé, même si cela rajoute de la surprise à la révélation finale.



15,5
13
10
14,5
13,5

Photo du profil de fouilloux

72%

L'avis de fouilloux

Testeur Ludovox.fr

Publié le 04/06/2020

Immortal 8 est un jeu qui demande de l'investissement pour être apprécié à sa juste valeur. En effet, s'il ne contient aucun mécanisme complètement révolutionnaire ou complexe, leur multiplicité et leur imbrication requiert un temps d'adaptation. On s'en rend vite compte quand on voit le nombre de jetons différents sur la table.

Néanmoins, il propose de nombreux choix et de nombreuses stratégies, malgré le faible nombre de cartes jouées. On sera toujours en train de peser le pour et le contre de chacune de nos décisions car il va s'agir d'optimiser au mieux le peu de cartes que l'on a.

La rejouabilité sera présente, notamment grâce aux différents immortels que l'on peut incarner et les différentes combos à créer.

Mais attention, qui dit optimisation dit souvent temps morts, et c'est le cas ici, où il faudra faire preuve de patience pendant les tours de vos adversaires, au moins pendant vos premières parties.

Immortal 8 a donc de nombreuses qualités à faire valoir ! S'il n'a pas trouvé grâce dans mon cercle de joueurs, il y en aura certainement d'autres qui aimeront beaucoup.


  • Grandes cartes agréables à manipuler
  • Beaucoup de choix dans le draft
  • Grande rejouabilité

  • Univers nébuleux
  • Temps morts
L'AVIS DES JOUEURS

1 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

80%