Des nouvelles des First Martians

Capitalisant sur le succès du film de Ridley Scott, Seul sur Mars – plus américain que martien mais c’est un autre sujet -, le jeu de société moderne s’est engouffré lui aussi dans le plaisir de se rouler dans la terre rouge.

Terraforming Mars (Jacob Fryxelius), Martians : a Story of Civilization (KS de Grzegorz Okliński) et First Martians (Monseigneur Ignacy) sont tous les trois des jeux de placements d’ouvriers situés sur la 4e planète de notre système solaire (et on ne vous parle pas de la nouvelle Mission Planète Rouge – allez donc lire le Just Played si vous en voulez plus). De quoi y perdre son martien. 

On s’est penchés sur Terraforming Mars à la Gencon, vous verrez bientôt l’interview, il s’agit d’un eurogame avec un système de points de victoire, compétitif. Les deux autres pré-cités sont coopératifs. First Martian n’est en fait autre qu’une grande re-thématisation de Robinson Crusoe, le carton de chez Portal (Robinson connait d’ailleurs aussi une seconde édition avec Dutrait aux couleurs, prévue pour Essen, on vous expliquait tout ça il y a pas longtemps).

first martians

Une grande re-thématisation, qui engendre plus qu’on pourrait le croire. Il s’agit évidemment de survie dans un environnement hostile, et d’objectifs à remplir, comme sur votre île déserte. Vous retrouvez d’ailleurs le même moteur de pose d’ouvriers : soit vous assurez votre action en envoyant vos deux pions personnages sur une tâche et êtes sûr d’y arriver, soit vous tentez de réaliser plus d’une action, et envoyez vos deux pions sur deux actions distinctes, mais qui alors nécessiteront de lancer des dés de résolution… L’aléa pouvant donner lieux à des tas de conséquences plus ou moins néfastes (ça peut marcher, heureusement, ça peut aussi donner lieu à une aventure, ou à des blessures).

D’après Ignacy, les playtesteurs ne ressentent pourtant pas la chose de la même façon sur Mars. Il explique que dans Robinson, les joueurs aimaient bien prendre le risque de lancer les dés. Bien que le système soit le même, les joueurs dans First Martian semblent hésiter beaucoup plus à se la jouer alea jacta est. « Il n’y a aucune logique là-dedans. C’est pas quelque chose que j’aurais pu prévoir quand j’ai conçu le jeu. C’est un problème purement émotionnel ». Oui, peut-être que l’aspect campagne force également les joueurs à peser plus lourdement leurs choix… 

first martians picture

 

Campagne ? Appli ?       

First Martian devait sortir à Essen. Mais Monsieur Ignacy a annoncé récemment que sa sortie serait en fait ajournée. Peut-être parce qu’il a déjà Cry Havoc qui va retourner son stand et qu’il s’est dit qu’il fallait éviter les bains de sang. Peut-être parce qu’il y a beaucoup de jeux martiens qui se bousculent et que décaler la date lui permet de sortir du lot tout en peaufinant les choses tranquillement. Peut-être parce qu’il veut que son application soit au taquet au moment de la sortie.

Oui, oui, une application ! Une application qui vous posera des décisions à prendre, qui se rappellera de ce que vous avez fait précédemment, et pourra potentiellement affecter les futures parties. Hmm, ça sent un peu le Legacy TM tout ça. Un peu. En tout cas, le jeu proposera des campagnes. Plein.

Même en mode solo, vous pourrez choisir entre divers types de scénario : construire, explorer ou découvrir. Des objectifs donnés par la NASA elle-même. C’est important de les satisfaire, it’s your duty. Mais que vous soyez le médecin, le géologue, l’ingénieur ou le biochimiste, c’est tout d’abord important… de rester en vie. 

first martians app

Si vous ne réussissez pas une mission, l’histoire continue quand même, la suite est juste un peu plus difficile : « Si la NASA vous a demandé de gérer les coordonnées de réception du ravitaillement, et que vous n’y arrivez pas, et bien, le scénario suivant, vous aurez à trouver où sont tombées les provisions, parce qu’elles ont atterri quelque part, mais Dieu sait où… » explique Ignacy sur le FB dédié au jeu. « Rater un objectif ne met pas fin à la campagne, mais être mort, ça oui. Rejouerez-vous le scénario qui vous a vu mourir ? Rejouerez-vous toute la campagne ? Accepterez-vous de dire que vous n’avez pas réussi cette campagne-là [NDLR : une campagne comprend environ 4/5 scénarios] et irez-vous sur une autre campagne ? » Demande Igacy qui semble réfléchir à un système à la Dark Soul, où la mort est pour ainsi dire plus permanente que d’habitude. 

Travaux en cours

Travaux en cours

 

Pour résumer, le projet First Martians regroupe un moteur qui a su démontrer son efficacité, une autre façon de concevoir les campagnes, une application avec de la mémoire… Oui, il semble bien mériter qu’on attende 2017. Mais quand même… On commence à avoir hâte. 

 

First Martians,

Un jeu de Ignacy Trzewiczek
Edité par Portal Games
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2017
De 1 à 4 joueurs
A partir de 10 ans
Durée d’une partie entre 60 et 90 minutes

7 Commentaires

  1. Photo du profil de atom
    atom 25/08/2016
    Répondre

    wish list, j’aime le thème j’aime l’idée, j’aime tout la dedans, ça met en appétit.

  2. Photo du profil de M3th
    M3th 25/08/2016
    Répondre

    Itou.

  3. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 25/08/2016
    Répondre

    J’avoue.

  4. alstar 25/08/2016
    Répondre

    Ah ben tout pareil que vous !

  5. Photo du profil de Fred la loutre
    Fred la loutre 28/08/2016
    Répondre

    Je’ai bien envie d’y gouter à celui là

  6. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 29/08/2016
    Répondre

    Le report est assez ennuyeux. Un soucis marketing comme tu l’indiques ? ou plutot un soucis logistique car le jeu n’est pas pret ? Un soucis de mécanique ? comme il le disait, les joueurs sentent plus la pression quand ils doivent explorer Mars qu’une ile déserte…

    J’ai toujours trouvé le principe des rencontre extra, mais le fait de pouvoir juste les éviter ni plus ni moins est bizarre. Un twist (genre un roll plus avantageux avec un autre dé, ou le moyen de piper le dé) serait plus thematique. C’est le destin.

  7. duinhir 29/08/2016
    Répondre

    J’attends fortement terraforming Mars qui a déjà d’énormes retours de la GenCon sur bgg.
    Pour celui de Trewiczec, le theme, l’appli, tout cela est alléchant… J’attendrai les vrais premiers retours

Laisser un commentaire