Kingz : entre Ultimate warriorz et Crossing

Nous avons rencontré l’équipe d’Ankama à Cannes et nous fûmes assez impressionnés par la quantité de projets en cours. Faut dire, Ankama, c’est pas tout à fait une petite entreprise comme on a l’habitude d’en voir dans le monde du j2s. Et oui, Ankama, c’est Dofus, un jeu en ligne qui existe depuis 10 ans, des livres, du dessin animé et même un film au cinéma maintenant ! Ils avaient publié Krosmaster dans l’univers Dofus, mais là ils commencent à sortir un peu de leurs sentiers battus. Avec notamment, Kingz, un jeu signé Antonin Boccara (retenez bien ce nom car vous allez le recroiser, croyez-moi). 

jeu-de-plateau-kingz (1)

Dans Kingz, nous allons vouloir remplacer le roi de la jungle, feu le lion, qui régnait en maître sur le monde animal. Pour cela, rien de tel qu’un bon vieux tournoi de gladiateurs ! Non ? Mais si !

deck-1

Votre objectif sera donc de sortir vainqueur de l’arène en étant le dernier combattant encore vaillant, ou en obtenant le premier 5 jetons Point de Renommée. Si personne n’atteint l’une de ces conditions après deux manches, c’est le joueur avec le plus de Renommée qui l’emportera. 

Chaque joueur choisit un animal, prend le paravent assorti et les 9 cartes Action qui lui correspondent ainsi que 3 jetons Armure et 1 jeton Courage qu’il place pudiquement derrière son paravent.

Ready ? 

Chaque joueur choisit une et une seule carte parmi celles qu’il a en main et la pose face cachée dans l’arène. Il annonce ensuite « Prêt ! ».

Les joueurs comptent ensemble « 1, 2, 3 ! », puis retournent simultanément leur carte. On regarde alors la valeur de Rapidité (indiquée en bas de chaque carte) : elle détermine l’ordre de résolution des cartes.

Pile poil au moment où les joueurs retournent leur carte, vous devez crier le nom du personnage que vous attaquez. C’est le petit côté Crossing de la chose. 

Si le joueur que vous attaquez n’a pas joué de carte Bouclier, tant pis pour lui, il est touché et perd 1 jeton Armure. Vous gagnerez quant à vous un jeton de Renommée, qui ira derrière votre paravent. Bien sûr, inversement, si le joueur que vous attaquez a joué une carte Bouclier, il n’est pas touché, et vous ne gagnez pas de Renommée…

Vous avez diverses cartes, dont par exemple, la carte Filet : Le Filet fonctionne si personne n’a sorti de bouclier, alors tous vos adversaires sont touchés !

deck-2-1

Une carte Glaive nécessite de défausser un jeton Courage, jeton que vous pourrez gagner en jouant précédemment une carte Courage, la bien nommée, puisqu’elle ne produit ni attaque ni ne défend. Bonne nouvelle pour les plus braves : si vous avez 2 jetons Courage derrière votre paravent, cela équivaut à 1 Point de Renommée. Vous pouvez aussi faire votre star en jouant la carte « Salut au public », là, si aucun joueur ne vous touche, c’est réussi : vous saluez le public en plein combat, la foule est en liesse, et vous prenez 1 Point de Renommée. 

kingz-2Aïe !

Une fois toutes les cartes Action résolues, on passe à la phase « Mise à terre ». Tout un programme ! 

Là, si d’aventure un joueur n’a plus d’Armure, il doit le signaler en criant : « Aïe, aïe, aïe ! » : Il n’est pas éliminé, mais il est mis à terre, et le voilà à la
merci du joueur qui l’a touché ce tour. Ce dernier pourra décider s’il continuera à combattre via une petite phase de négociation. On peut mettre en balance dans la discussion des jetons de Renommée par exemple… 

Le jeu offre plusieurs modes de jeu et des variantes diverses.

La bête montrera son museau en avril pour 15€. Bientôt l’interview cannoise !

Kingz

Un jeu de Antonin Boccara
Illustré par Benoit Laigle, Mary Pumpkins
Edité par Ankama
Langue et traductions : Anglais, Français
Date de sortie : 2016

   

7 Commentaires

  1. Photo du profil de fouilloux
    fouilloux 03/03/2016
    Répondre

    C’est vrai que ça ressemble beauoup (trop?) à Ultimate Warriorz d’ici.

    • Photo du profil de Antoboc
      Antoboc 03/03/2016
      Répondre

      Salut Fouilloux, au premier abord, il est vrai qu’on peut penser que les deux jeux sont proches, en réalité quand on y joue ils sont très différents, comme dit Shanouillette il y a un bon côté Crossing notamment et pas mal d’autres choses : simultanéité des actions (l’ordre de résolution ne sert ici qu’à fluidifier les tours), pas de déplacements, pas de plateau, pas de dés,  phase de négociation quand un joueur n’a plus de point de vie… En fait pour tout te dire, dans Kingz la mécanique est d’abord tirée du jeu d’école « 007 » auquel je jouais étant petit (recharger, protéger ou attaquer) 🙂

      • Photo du profil de Sha-Man
        Sha-Man 03/03/2016
        Répondre

        J’ai répondu sur le facebook à Fred Henry et Djib qui voyaient de la similitude.

        En dehors du fait qu’on utilise des cartes et que le contexte est une bataille dans l’arène, je n’ai pas eu le sentiment que les 2 jeux procuraient la même expérience de jeu du tout.

        Je suis en train de monter la vidéo de présentation que l’on à réalisée sur le stand Ankama donc les gens se feront une idée sur pièce d’ici max une semaine 😉

        • Photo du profil de Shanouillette
          Shanouillette 03/03/2016
          Répondre

          Merci Monsieur Antonin pour ton commentaire éclaircissant !

          • Photo du profil de Antoboc
            Antoboc 03/03/2016

            Avec plaisir ! Merci à toi pour l’article, et merci à toi Sha-Man pour leur avoir répondu. Je dois avouer que je n’avais jamais pensé à comparer les deux jeux (le thème initial de Kingz étant le western) et comme tu le dis, dans l’expérience de jeu cela n’a rien à voir 🙂

      • Photo du profil de fouilloux
        fouilloux 04/03/2016
        Répondre

        Ok, j’attendrais de l’avoir en main pour un me faire un avis alors! Merci!

  2. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 08/03/2016
    Répondre

    Et petite précision : dans le jeu, il y a un stylo effaçable et c’est les joueurs qui écrivent eux-même le nom de leur combattant et ce sont ces noms inventés que l’on crie quand on attaque quelqu’un 😉

Laisser un commentaire