Des vikings en veux-tu en Valhalla

Valhalla est un jeu qui a d’abord été édité en Pologne via la plateforme de financement participatif zagramw.to dont je viens à l’instant de découvrir l’existence. Et pour cause, elle est intégralement en polonais. Bref, le jeu a l’air d’avoir bien marché, puisqu’il a été lancé ensuite sur Kickstarter pour une version plus internationale. La campagne a eu un beau succès puisque le jeu a été soutenu par 2 897 personnes et a levé 178 426£. Pas mal.

Du viking, de la castagne, un beau succès, hop je saute sur l’occasion de m’y frotter pour voir ce que ça donne, ça devrait me plaire ! Précision : j’ai la version issue du premier Kickstarter, donc avec certaines extensions, mais pas toutes. Mais ce n’est pas grave, je ne parlerai ici (presque) que du jeu de base.

 

Pas mort au combat ? Tu rentres pas.

Avant de me mettre sur la bête, hop je jette un œil à l’excellent Ludochrono qu’en a fait l’ami Mathieu. Et là, petite surprise : soit il y a un paquet de règles qui n’ont pas été mentionnées, soit, c’est pas du tout le calibre que j’attendais : on a ici du (très) léger, avec beaucoup de jets de dés, et je dois le dire, une mécanique pas très attrayante comme ça a priori. Vérification faite en lisant les règles, tout est bien dans le Ludochrono.

Bon. Pitchons-nous. C’est la fin des temps, le Ragnarök. Il va donc falloir envoyer vos guerriers au Valhalla ou mettre des peignées à vos adversaires, ce qui va vous permettre de marquer des points, et bien sûr c’est celui qui en aura le plus qui sera le gagnant.

À notre tour, on a un choix à faire parmi 4 possibilités : jouer un guerrier, ou deux sous certaines conditions, piocher deux cartes et en garder une (sachant qu’on le fera quoi qu’il arrive à la fin du tour) ou attaquer un adversaire.

 

DSC03122.resized

Baston !!

 

Quand on attaque un adversaire, on jette des dés. Sur ceux-ci, des symboles d’armes, qu’il faudra placer sur les fiches des guerriers pour les équiper. Un guerrier ne participera au combat que s’il est complètement équipé, et bien sûr, les plus puissants demandent plus d’armes. On pourra également défausser un dé pour en relancer autant qu’on le souhaite. Une fois qu’on a fini d’armer nos soldats, le défenseur fait pareil. On calcule la somme des forces des guerriers équipés, puis celui qui a la plus grosse (la plus grosse somme, hein) a gagné le combat.
Le gagnant peut alors envoyer ses guerriers au Valhalla, ce qui lui fera donc des points, et, s’il était l’attaquant, piquer un bouclier à son adversaire ce qui fera aussi des points.

Et c’est tout. Enfin presque : il y a des cartes événement qu’on pourra jouer lors des combats, et certains guerriers auront des bonus dans certaines conditions.

DSC03124.resized

Des cartes événement, pour changer un peu la donne

 

Aussi, vous aurez un Jarl en début de partie qui vous donnera un bonus unique. Mais, globalement, à part un ou deux détails vous savez tout des règles. Ça fait court, hein ?

DSC03121.resized

Quelques Jarls

 

Voilà, là

Allons-y : un jeu se juge une fois joué, pas sur le papier. Et j’y ai donc joué, avec deux compères. Je coupe le suspens tout de suite, les règles ont malheureusement bien tenu toutes leurs promesses. Nous avons trouvé le jeu fade. Pas forcément mauvais… juste fade. Pendant la partie, on choisit plus ou moins nos guerriers (ou nos cartes événement), on essaie de mettre en place les combos, qui ne sont pas folles, on guette le moment où un de nos adversaires est faible et puis on l’attaque.

Si les dés sont avec nous, ça se passe bien, sinon non, mais ce n’est pas très grave non plus. En cas de victoire, comme on perd une bonne partie de nos guerriers, il est probable que l’on soit la cible de la prochaine attaque qui a lieu sur la table. Du coup, à 3, on avait un peu le rythme suivant : A attaque C, gagne et envoie ses guerriers au Valhalla. A est en position de faiblesse et donc B l’attaque, pour être immédiatement ensuite attaqué par C, etc. Parce que perdre un combat, finalement, on s’en fiche un peu car nos guerriers restent dans ce cas.

DSC03123.resized

Jette pas les dés, va, on va gagner du temps

 

Les combats et les combos dépendent beaucoup des dés, et on n’a pas ressenti le besoin de construire une équipe de choc. Dès qu’on se sent plus fort, on attaque et carpe diem.
De plus, malgré le hasard des dés, il y a eu peu de surprise dans cette partie lors des affrontements. On pourrait se dire « attends d’avoir une bonne main pour faire ton équipe », sauf qu’en réalité non, si on n’a pas de guerriers en jeu, on est obligé d’en jouer. Donc pas possible de temporiser.

DSC03125.resized

Remarquez les illustrations en adéquation avec les équipements nécessaires. J’aime.

 

Bref, on n’a ressenti ni gros questionnement stratégique, ni souffle épique, ni réelle tension, ni retournement de situation. Et surtout, bizarrement, pour un jeu sur ce thème et malgré les allers-retours il nous a manqué cruellement… d’interaction ! En fait on n’attaque pas un adversaire pour le ralentir, ou autre objectif tactique : on ne choisit pas son opposant pour une autre raison que le fait qu’il est suffisamment faible pour pouvoir nous rapporter des points. Pas très glorieux.
À la fin de la partie, chaque joueur fait un combat « à vide » c’est-à-dire sans adversaire, et seuls les guerriers équipés iront au Valhalla. Eh bien ce dernier combat n’est en rien moins palpitant que les autres, c’est dire.

Je ne suis donc pas du tout conquis par ce jeu vous l’avez compris. Après, je n’ai fait qu’une seule partie au moment où ces lignes sont écrites, mais je dois avouer qu’il va falloir que je me force énormément pour y revenir.

À moins que…

 

Il reste quelqu’un ?

À moins que le jeu ne soit sauvé par ses extensions, car il en existe une palanquée. On ne sait jamais ! Après tout elles sont dans la boîte, jetons un œil à ce qu’elles apportent.

Notez qu’à ce stade, je ne vous dirais pas si c’est bien ou non, simplement si certaines me donnent envie de réessayer le jeu.

  • Loki’s Deception : En début de partie, on pioche une carte qui indique ce que gagne le perdant de chaque combat. Du coup, on a intérêt à se battre au max même quand on est sûr de perdre, ce qui corrige un des défauts du jeu. Pourquoi pas, on choisit peut-être avec plus de soin qui on attaque. Ça devrait presque être dans le jeu de base, non ?

 

  • Thor’s Support : Cette fois, on ajoute des cartes que l’on va pouvoir jouer dans un combat dans lequel on ne participe pas. Ces cartes donnent un bonus à celui qui semble le plus faible sur le papier, et si c’est la personne qu’on aide qui gagne le combat, paf, on remporte quelques points. Un peu d’interaction pour agir quand ce n’est pas notre tour ? En voilà une bonne idée… qui là, aussi, mériterait d’être présente dès le départ à mon sens !

 

DSC03129.resized

A gauche, une carte Loki, à droite une carte Thor

 

  • Valkyries : On ajoute des cartes au paquet principal, avec des guerriers qui ont de nouveaux effets, notamment en faisant marquer des points supplémentaires s’ils sont envoyés au Valhalla dans certaines conditions. On aura aussi des cartes « mission » qui nous feront des points supplémentaires si on gagne des combats avec certaines conditions. OK, pourquoi pas, mais je n’ai pas le sentiment que cela va changer radicalement le jeu.

 

DSC03132.resized

Des exemples de cartes valkyries

 

  • Dwarves of Svartalfheim : Comme Valkyries, des nouveaux guerriers avec des effets lorsqu’on les active. Ils ont l’air plus intéressant que celles-ci, mais là aussi sans forcément être plus alléchants que ça.

 

DSC03126.resized

Et voilà les nains

 

  • King of the Hill : Avec cette extension, gagner un combat permet de devenir le « Roi sur la colline ». On garde ce titre jusqu’à ce que l’on perde (notre adversaire devient alors le nouveau Roi). Tant qu’on a le titre, on engrange les points à chaque tour, mais nos adversaires ont des bonus lorsqu’ils nous attaquent. Bon, pourquoi pas.

 

  • Brothers-in-arms : Cette extension rajoute un peu de jeu par équipe. On fait alors des équipes de deux, ce qui nous permet d’utiliser les soldats de l’adversaire. Deux variantes : soit on score en équipe, soit chacun pour soi. Là aussi, à tester.

 

  • Fire Giants : Une autre extension dans le style de Valkyries et Dwarves of Svartalfheim, on ajoute surtout un nouveau type de guerriers, les géants de feu, qui ont des effets lorsqu’ils entrent en jeu. A voir, là encore. 

 

DSC03128.resized

 

  • Odin’s Blessing : Ah, en voici une qui me donne envie ! Dans cette extension, les joueurs vont pouvoir s’acheter des faveurs d’Odin, ce qui leur donnera de nouveaux pouvoirs permanents. Voilà qui devrait mettre un peu d’intérêt dans le jeu et de quoi réfléchir un peu plus à quel guerrier choisir ou garder. Si je dois rejouer, ce sera avec cette extension !

 

DSC03127.resized

Quelques améliorations

 

  • Variante solo : on affronte un monstre, de plus en plus fort au fur et à mesure de la partie. Si on aime le jeu, on aimera cette variante solo.

 

 

Bilan, les extensions me laissent dans l’ensemble assez froid, je ne comprend juste pas pourquoi certaines ne sont pas inclues dans le jeu tant elles semblent l’améliorer. « Odin’s Blessing » me semble la plus prometteuse, et peut-être la seule qui me donnera envie de redonner sa chance à ce Valhalla.
La boîte est remplie, la DA plutôt pêchue, et le thème me parlait bien… Au final le manque de contrôle m’aura échaudé. Je tâcherai d’en faire au moins une autre pour vous en parler dans un prochain Test.  

 

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

8 Commentaires

  1. Photo du profil de Gougou69
    Gougou69 25/05/2019
    Répondre

    Bon, moi j’ai juste envie de dire « respect » pour le titre. Celle-là, j’aurais aimé la sortir moi-même. Quand au jeu, il aurait pu me plaire, mais anglais, toussa quoi…

  2. Photo du profil de znokiss
    znokiss 25/05/2019
    Répondre

    Comme Gougou, je viens aussi poster pour admirer le titre, qui est parfait !

  3. Photo du profil de fouilloux
    fouilloux 25/05/2019
    Répondre

    La tristitude, c’est quand les seuls commentaires sur ton article, c’est lié au titre que la rédac’, elle a trouvé. Et ça fait mal

    🙂

    • Photo du profil de znokiss
      znokiss 27/05/2019
      Répondre

      Eh ben, il t’en faut peu pour te rendre triste.

      J’ai bien aimé ton avis objectif sur le jeu. Quelque part, en voyant « thème vikings + placement de dés + bagarre + illustrations très sympa », c’était le combo parfait qui m’aurait fait craquer ton portefeuille.

      Mais ton aperçu du gameplay est plutôt refroidissant mais bien argumenté, et je t’en remercie (ça change de certains blogs ludiques type « Ecole des fans » où les jeux vont de « l’excellent jeu du mois » à « bien sympa, plaira aux amateurs » sans jamais voir une seule critique négative). Les sites qui font des retours mitigés voire négatifs sont encore assez rares.

      J’avoue avoir tiqué sur le fait que c’est le gagnant du combat qui envoie ses vikings au Valhalla : hem, on va au Valhalla quand on meurt. Or si on a gagné le combat, c’est qu’on a des survivants, et c’est plutôt ceux d’en face qui sont mort l’épée au poing… Thématiquement j’ai un peu de mal avec ce principe.

      Bref, un bon article. Comme d’habitude par ici.

      • Photo du profil de fouilloux
        fouilloux 27/05/2019
        Répondre

        Non mais t’inquietes ça me rend pas vraiment triste, au contraire en fait, c’est juste qu’il y a un côté ascenseur émotionnel « chouette des commentaires. Ah, c’est sur la super idée de titre de la rédac. Zut ». En vrai ça m’a plus fait rire qu’autre chose, et j’ai trouvé que c’était le genre de situation rigolote décrite dans la chanson. (Merci de tes retours sinon)

  4. Photo du profil de ara
    ara 26/05/2019
    Répondre

    Bon bah, je m’y colle alors 😉 j’ai pas du tout joué au jeu, je ne suis pas un core-super-mega joueur mais ton article me donne suffisamment d’idée sur le fonctionnement du jeu, et le Ludochrono aussi est nickel 🙂 .. et je confirme que l’exercice de restitution de sensations sur un jeu n est vraiment pas facile du tout, idem l’exercice d’explication d’une règle aussi et ce n est pas vraiment le sujet ici mais au vu des protochrono : super bonne idée en passant, bah comme on dit : n’est pas ludo-pro-reporter qui veut 🙂 et si t ecris cet article c est que voilà donc bravo pour ton article, la ligne voxludik est respectée, pour moi, du pro et que du pro c’est a dire : pas d’etat d’ame sur « moi je, moi je, et moi je dis ça sur outub, et min copain dit ça, et nous on pense ça et patati et patata .. » bref, pour moi, vous faites le taf, je sais j me répète mais bon :). aplous

  5. Photo du profil de Max Riock
    Max Riock 27/05/2019
    Répondre

    Bonjour

    Si vous voulez un jeu avec des dés et des Vikings, un jeu facile à expliquer mais très bon à jouer, je vous conseil l’excellent Lindisfarne chez Runes Editions.

    Super beau jeu de placement de dés, de majorité et de collection, à un prix aussi léger que le jeu est sympa !

    On l’adore chez nous !

Laisser un commentaire